buzzoole code

J’ai eu très peur tu sais, je ne te voyais plus…

magasin

Avez-vous déjà eu peur d’avoir cru perdre un de vos enfants ? Ça fout les boules, au début on se dit, allez on se retourne et on le trouve avec un sourire ou avec un “coucou beuh” qui les amuses tant (pas nous). La plupart du temps c’est comme cela que ça se passe, puis un jour…

Un jour, faut aller faire les courses vestimentaires. Il y a du monde, les règles sont de rigueur, on explique, et hop Melle Petite et Papa Blogueur fendent les rayons de la boutique jusqu’au coin des manteaux et blousons d’hiver. Le sien (à peine 3 semaines) ayant eu un désaccord à l’école entre la fermeture éclair et le tissu qui l’entoure, cette histoire d’amour s’étant clôturée avec une belle déchirure à vous fendre l’âme !

La tête dans les blousons et doudounes pour trouver la bonne taille, je me retourne pour avoir l’avis de Melle Petite et… elle n’est plus là ! Les grands s’amusant souvent à se cacher entre les cintres, je risque un coup d’oeil, rien. Elle est petite, moi grand, mais il y a du monde. Je fait le tour du portique, du rayon, l’appelle, pas de Melle Petite.

Je prends l’allée latérale, la plus proche de moi et je cherche, rien dans le rayon suivant, je crois la voir dans l’allée centrale, au lieu de courir en poussant tout le monde pour la rattraper, je fonce tout droit et tourne dans l’allée suivante. Je ne la vois plus…

Je ne panique pas, ça sert à rien. J’appelle, je cherche mais trop vite en fait. Je parcours un chemin trop grand puis reviens sur mes pas et qui je vois en train d’admirer (enfin plutôt tripoter) les bijoux sur le présentoir pas loin d’où j’étais ? Melle Petite.

Quelle serait votre réaction alors dans ce genre de cas ?
Panique ? Colère ? Pétage de plomb ? Que sais-je encore…

Parler de ses sentiments, exprimer sa peur

Lorsque je l’ai retrouvé, j’avais envie de hurler ma peur, car faut avouer je cri souvent, mais cette fois-ci, j’ai tenté une autre approche plus positive. Cela m’est revenu d’un coup comme ça, un passage lu dans un des volumes de Faber et Mazlish il y a quelques temps.

Je me suis mis à genoux devant elle et je lui ais dit avec émotions en la fixant dans les yeux tout en lui tenant les mains :

J’ai eu très peur ! Je ne ne voyais plus ma petite fille lorsque je me suis retourné dans le rayon des manteaux.

J’ai continué à lui parler doucement en lui exprimant la situation, ma peur, son envie de partir, de regarder les bijoux, etc.

Vous savez ce qu’elle a fait ?

Elle s’est jeté à mon coup en me faisant un de ces câlins comme jamais. J’étais en plein milieu de la foule (et je m’en fichais) et tout s’est réglé avec amour et compréhension.

Nous avons terminé les courses ensemble, elle n’est plus repartie vivre sa vie et on a même pris des Paninis au “Point Chaud” pour toute la famille pour le déjeuner.

 

Tous les jeudis (ou presque), ça causera « éducation » sur WonderMômes, c’est ma participation à son rendez-vous !

les jeudis éducation de Wondermômes

Crédits images : https://www.flickr.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

24 comments

  1. Pingback: L'importance du brossage des dents {sélection livres jeunesse} - WondermomesWondermomes

  2. Pingback: Les jeudis éducation | Poucelimama

  3. Vanessa Mère Debordée

    Tu as eu la bonne réaction.
    Comme toi, je serais morte de peur, je l’avoue.
    Car j’ai vécu ça, mais version “école qui appelle pour demander où est mon fils”
    Et là, tout te passe par la tête : kidnapping, pédophilie, décès…
    Ça a été les 20 min les plus longues de toute ma vie ^^
    Bisous tout doux

  4. Pingback: J’ai eu très peur tu sais, je ne t...

  5. Pingback: Les 10 phrases avec lesquelles on pousse nos enfants vers l’obésitéDrôle de Maman

  6. chez moi c’est panique à bord !
    Mais bon j’t’explique, on était dehors pour Halloween, une super teuf d’enfer dans u hameau du village, il est presque 19h, il fait donc nuit ce 31 octobre et nous sommes de retour au château en cours de restauration, la parking est donc un coin sur terre battue non éclairé, et voilà que minus veut rentrer dans le château ! “non chéri il est l’heure de rentrer à la maison papa nous attend”, il y a beaucoup de monde, les parents récupère leurs enfants, les voiture manœuvrent … je discute, je dis au revoir … nous sommes contre le château sur un trottoir et d’un coup je me retourne pour prendre mes gars et partir à la voiture et là plus de minus !
    j’ai pas trop réfléchi, mais vu le nb de voiture qui faisaient une marche arrière sans voir un minus derrière forcément j’ai paniqué, je l’ai appelé, j’ai hurlé même lol, je me suis dit que vu qu’il voulait à tout prix retourner dans le château il y était j’y suis allée, j’ai fait le tour des pièces du bas en l’appelant rien, je retourne dehors “Monsieur était là tranquille” là où j’étais quelques minutes avant, je ne sais tjs pas où il était, mais je lui carrément expliqué que ça ne se faisait pas de partir dans le noir quand il y a des voitures comme ça !
    Oui j’ai paniqué, mais y avait danger de mort non ?

    • hum… Yep !
      Tu sais je cris souvent et parfois pour des broutilles donc je ne te jetterais pas la pierre

  7. Sandra

    Hello,

    J’ai eu le même souci mais deux fois. La première il était parti jouer avec d’autres enfants avec un ballon au fond du magasin. J’étais tellement en panique que j’ai mis au moins 15 minutes à m’en remettre mais il était trop petit pour comprendre.
    La seconde il était caché derrière une caisse d’habit d’où il dépassait à peine. Je l’ai appelé au moins 7 fois et il rigolait car il me répondait pas. Quand je l’ai retrouvé (grâce à une passante) je lui ai expliqué le pourquoi du comment. Il s’est excusé.
    La sortie d’après, mon père (61 ans) s’est éloigné de nous pour aller regarder un manteau. Et il a couru près de mon père et lui a rappelé les règles de sécurité et qu’il ne fallait pas s’éloigner de maman. On a tous bien rigolé.
    Mais cela rassure, il a compris :)

    • ça oui j’adore lorsque les enfants nous remontent nos propres règles, et dans ces moments là il ne faut pas les frustrer en leur disant que ce n’est que pour eux, hein ;-D
      tu as bien fait

  8. Pingback: L’éducation consciente : prendre conscience de ce que je suis | Les découvertes de petite lutine

  9. Ca me rappelle le jour où le dernier de mes frères, qui avait alors 8 ans, est parti de la maison par sa fenêtre… Contrarié, il a décidé de sortir, en chaussons et d’aller voir un copain à lui… à 1km de chez nous, sur une route hyper dangereuse, sous la pluie…
    Je me souviendrai toute ma vie de la peur, de la panique de ma mère qui allait jusqu’à le chercher dans des placards trop petits pour lui… Si elle avait été seule, que mes autres frères et moi n’avions pas été là pour prendre les choses en main, je ne sais pas comment elle aurait réagi…
    J’ai récupéré mon frère en voiture alors qu’il rentrait à la maison… il ne s’était pas rendu compte que c’était dangereux, qu’il avait aussi fait une peur bleue à ma mère… il a toujours été un peu sur une autre planète…
    J’ai peur de vivre un jour cette peur, cette panique… je ne sais pas si je parviendrais à rester calme…

  10. Etre occupée 2 secondes, se retourner et ne plus voir son enfant ! Sueurs froides, tête qui bouillonne, coeur qui bat à se rompre, panique et idées confuses … Je connais et j’aimerais ne plus jamais avoir à vivre ce moment douloureux et terrifiant !!

  11. Pingback: [Les jeudis éducation] Faire boire de l’eau à bébé | Poucelimama

  12. j’dis souvent à ma “belle-môman”: la peur n’évite pas le danger….elle est hyper protectrice, mais malgrè cela, il arrive des mésaventures lorsqu’elle a les petits-enfants à la maison…normal, hein ;)

    Merci pour ta participation, et à jeudi alors :)

  13. juan juan

    bonsoir
    Le lutin Bernard est le seul a pouvoir sauver le père

  14. Pingback: J’ai eu très peur tu sais, je ne t...

  15. Pingback: Les deux (seules) choses à interdire à ses enfants ou la fin du terrible twoDrôle de Maman

  16. Pingback: Encourager, valoriser son enfant - Blog pro allaitement maternel et maternage