buzzoole code

Les grèves, comment les autres pays comptent-ils leurs manifestants ?

Il y a peu je vous ai donné les différentes techniques de comptage de manifestant lors des défilés syndicalistes en France (lien sur la phrase).

Dans la même semaine, j’ai entendu à la radio un reportage sur le sujet (faut dire qu’en ce moment on ne parle guère d’autre chose). L’animateur comparait les techniques approximatives françaises aux autres pays européens. Après quelques recherches sur le Net, voici un rapide topo comparatif.

compte manifestants des autres pays européens

> La méthode italienne pour compter ses manifestants

Le résultat est obtenu par le calcul entre la superficie d’une place, multiplié par un facteur de 2 à 6 en fonction de la saison et de la concentration.
En effet, l’été est plus propice aux manifestations qu’en hiver. Les italiens comptent 4 personnes au mètre carré dans les beaux jours contre 2 lorsque le froid s’invite.
Les écarts entre police et manifestants et aussi large que chez nous.

> La méthode allemande pour compter ses manifestants

Même topo. La police compte souvent moitié moindre que les manifestants. Les résultat sont similaires qu’ailleurs, calcul du volume, du temps de défilé, du nombre de personnes au mètre carré, etc.

> La méthode espagnole pour compter ses manifestants

C’est le seul pays européen qui utilise depuis peu des moyens modernes pour compter le nombre de manifestant. Les écarts entre la police et les syndicats étant les pires d’Europe, que la presse a pris les moyens pour faire face à ses vantardises des manifestants.
Outre les procédés classiques que l’on retrouve partout, l’agence EFE via la société Lynce utilise des photos et des vidéos en haute résolution des défilés. Plusieurs programmes très performants assurent alors un véritable chiffre et non une approximation.
Petit hic, les résultats obtenus sont encore plus faibles que ceux de la police… la méthode est-elle à revoir ?

> La méthode grecque pour compter ses manifestants

Les syndicats ne donnent que rarement des décomptes, c’est le presse qui fait loi. Elle compte selon des normes spécifiques et même si la police est toujours bien inférieur aux données émises, la presse fait toujours référence.

> Et ailleurs dans le monde ? Les états-unis.

Les chiffres sont nombreux, police, CIA, médias, syndicats, contre-manifestants s’acharnent à compter et recompter le nombre de manifestants lors de leurs défilés.
Les résultats sont donc sources de polémiques car les différences sont nombreuses, tout comme les techniques. Des plus basiques comme chez nous, aux techniques de pointes numériques basées sur des photos, des vidéos voire peut-être par satellite ?

Crédit photo : http://www.flickr.com/photos/dalbera/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply