Lorsqu’on a posté cette image sur mon profil Facebook j’ai trouvé cela drôle ! Et puis je me suis dit…

Beaucoup de parents, de mamans, certains papas, des grand-parents vont prendre le relais des maîtresses d’école, atsems, nounous, et j’en passe (salut Jean). Bref, vous serez en contact 24 h / 24 h avec vos sympathiques têtes blondes pendant, houlaaaaaaaaaaaaaaa 2 mois et quelques poils de jours ? Voilà, t’as peur maintenant là, hein ?

T’avez pas encore capté que d’ici une semaine, les maîtresses vont se faire bronzer la pilule sur une page de sable fin avec un cocktail bien frais dans la main et le dernier magazine Flow dans l’autre (enfin celles qui n’ont pas d’enfant elles-même mouahhahah).

Oui y aura toujours les mauvaises langues qui te sortiront que si on a fait des gosses faut assumer. C’est la société qui dit ça, c’est le voisin aussi, c’est la Maman Parfaite aussi, bref, « les autres ». Mais, ben oui, il n’y aurait pas d’histoire s’il n’y avait pas un « mais », à toi qui râle tout le temps, je te laisse mes 3 monstres 24h/24h jusqu’à la rentrée sans aucune aide ni moyen de souffler et on verra ton mal de tête au bout de 7 heures/jours/semaines (rayez la mention inutile) ! MOUAHHAHAHA (et puis je n’entrerais pas dans ce débat, c’est MON article délire, un point c’est tout, na !).

Amusant car « mes » vacances quand j’étais gosse, c’était comment ? Et bien, pas de consoles, pas d’ordinateur, une télé ? Oui, mais avec Récré A2 et ces 2h00 de dessin-animé maximum par jour (en comptant Princesse Sarah et Candy, sigh !), les écrans pour nous occuper s’était limite ! Pourtant je n’avais pas l’impression d’être un boulet pour ma mère, faut dire que ma soeur était un poil plus vieille que moi et nous jouions ensemble. Ensuite, mon père posait 5 semaines de congés, donc 5 semaines en « famille » faisant du camping d’un coin à l’autre de la France. De plus, je n’étais pas du genre casse-couille, ça aide…

Des vacances de rêve ? Non, pas spécialement, je n’étais pas un ange parfait non plus, juste un enfant qui pouvait s’ennuyer ! Une gosse qui devait aussi aider au jardin, à écosser les petits pois ou faire les courses avec sa maman. A l’époque, je trouvais cela prise de tête, « pourquoi moi », et tout le reste, mais maintenant qu’elle n’est plus là, se sont tout de même de bons souvenirs, comme quoi on change avec l’âge.

Revenons à nos bestiaux et ces deux putains de mois ! On les aime nos enfants, ce n’est pas le problème, c’est surtout que nous aussi on voudrait souffler, nous parents et là on peut pas. Entre la culpabilité de ceux qui te diront que tu t’y prends mal, que tes gosses courent partout, font trop de bruits, qu’ils s’ennuient et te laisse pas faire tes tâches ménagères et ensuite qui te sortent « maman il est où mon pantalonnnnnnnnnnnnnnnn bleu ? », et pan, toujours dans le bac à linge sale. Tous ces petits moments là cumulés te guetteront à 3000 %, ils seront l’ombre de ta dépression à venir, de tes mauvaises pensées que tu regretteras de suite ou plus tard, c’est la mauvais côté de la pièce.

C’est tout ? Bien sûr que non, il y a aussi l’Amour avec un grand « A » ! Passer 2 mois avec ses enfants c’est une expérience de parents qui gravera d’énormes souvenirs pour nos vieux jours ! Il va falloir trouver de quoi les occuper, les faire participer à un peu de tout (cuisine, bricolage, sorties, …) et partager « notre » vie, celle que l’on a tous les jours de l’année où ils sont à l’école. C’est un moyen de se découvrir autrement que métro/boulot-école/dodo et la courses du lever au coucher tout en pestant contre les devoirs, les bains, le repas qui part en cacahuète ou les couchers qui durent des heures et laissent peu de temps à la vie de couple ensuite…

Pendant ces deux mois cher parent qui t’y collera, tu alternera entre ces deux aspects de la vie ! Nous ne sommes pas des robots, nos enfants non plus, ils ne feront pas plus que toi tu as fait quand tu étais jeune, sauf que pour nous, c’est du souvenir tout ça. Chacun est différent, il y a des enfants qui savent s’occuper seul, des enfants qui font baver les parents qui pensent qu’ailleurs c’est toujours mieux, des enfants qui déchirent sa race et d’autres qui aiment courir, crier, jouer, foutre le bordel et pas ranger ensuite, dire non tout le temps et sont incompris…

Bref, oui les vacances approchent alors au lieu d’en avoir peur et d’accuser à l’avance nos progénitures de ce qu’ils vont te/me/nous faire subir, pourquoi pas leur dire « Super, on va passer 2 mois ensemble, on va pas rigoler tous les jours, mais je sais que le soir on aura passer au moins un bon moment ensemble, pour le reste, on le mettra dans une boite qu’on enterrera profondément car je vous aime et je sais que vous aussi. ».

Sur ce, bon courage quand même et comme tu as encore une semaine devant toi, n’hésites pas à faire le plein de bonnes idées jusqu’à la rentrée ;-)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

13 comments

  1. Pingback: On y est presque, le dernier jour d'écol...

  2. Manue

    ahahahahah !! Comme ça me parle … Vivement la rentrée hein ? Ca a du bon les vacances quand même, ne pas avoir à courir le matin, prendre le temps de déjeuner, papoter avec ses enfants, ne pas se croire à l’armée avec un horaire de dodo inflexible, profiter des soirées d’été pour leur faire découvrir ces moments si particuliers de l’année. La chose positive : prendre le temps. Pour le reste, j’ai envie de dire : Ca nous permet d’apprécier encore plus les moments de calme après la « tempête » ! Et puis ça fait partie du package, pas le choix de toute façon ! Mais bon, 2 mois c’est long autant pour nous que pour eux parce qu’à moins d’être Crésus et de faire des trucs sensas tous les jours, on a vite fait de tourner en rond quand même, donc, le problème il est surtout là : 2 mois, c’est trop long !

  3. Veux pas !

    Et nous instits, on est pressés de rendre les enfants à leurs parents en fin d’année ^^
    Sauf que je vais retrouver mon ptit monstre à la maison lol

  4. cristellina

    Les grandes vacances, il les attendent toute l’année pour ensuite s’ennuyer au bout d’une semaine.
    Dur dur de les occuper.

  5. DaddyKev

    Moi ma fille est déjà en vacance….. et ça commence déjà l’impatience xD

  6. Pingback: Papa BlogueurOccuper les enfants pendant les vacances, semaine 1 : Les minions - Papa Blogueur

  7. Céline

    Et les papis / mamies, ils ont aussi le droit d’en profiter de ces charmants bambins (dit-elle d’un air plein d’espoir) !

    PS : je précise que je ne suis pas une mamie mais une maman qui a besoin de vacances en mode « adult only » !