divorce et répercutions sur les enfants

Nombre des copains copines de nos enfants ont des parents divorcés. On ne sait pas pourquoi, ce n’est pas notre problème. Parfois même on l’apprend d’une année sur l’autre. Avant le couple semblait bien fonctionner, la rentrée suivante, il n’y a plus que la maman ou la mamie qui ramène l’enfant dans la cour de l’école et puis l’année suivante suite à un déménagement parental, l’enfant n’est plus là du tout. C’est arrivé avec un des camarade de Mr Moyen qui fut très déçu de perdre ce copain…

Notre oeil d’adulte nous fait regarder les choses bien autrement que celui des enfants. Pour nous, s’ils sont divorcés c’est que le couple n’allait plus, amour absent, crises parfois violentes, nouvelle personne dans la vie de l’un ou de l’autre, etc.

Le plus souvent, d’un point de vue extérieur, nous voyons les inconvénients en premier : le budget qui se restreint, la gestion alternative des gosses, le planning chamboulé, le vide lorsqu’on est seul, l’état des lieux et la location d’une maison ou d’un appartement tout seul par manque de moyen au lieu de sa maison tout confort quasi terminée d’être payée, devoir faire avec le conjoint lorsque la rupture est houleuse, voire même avec la belle-famille qui avoue soudainement ne jamais vous avoir aimer !

Mais les enfants eux racontent toute une autre histoire ! Les autres (enfants de divorcés) ont 2 maisons, 2 chambres, 2 fois plus de jouets, 2 fois plus d’activité, 2 fois plus de sorties, 2 fois plus de vacances, 2 fois plus de belle-famille (parfois), etc. Ils voient leurs parents à tour de rôle sans dispute, sans guerre à la maison, sans cris constants…

Mais je me demande si les enfants divorcés ne se la pètent pas à l’école pour ne pas montrer qu’ils peuvent être malheureux. Les parents qui se déchirent, même si c’est de plus en plus courant, laissent des traces dans la vie d’un gosse. Car eux ont des sentiments pour chacun de leur parent, même si ceux-ci se détestent.

Parfois tout se passe bien, d’autres fois non. La guéguerre ouverte, les pensions impayées, les planning non tenu, les papiers laissé à l’autre, etc. Madame Maman connait ainsi une ex-belle-mère qui met des bâtons dans les roues de son ex-belle-fille au point de la dénoncer à la CAF, aux impôts, etc. Quelle tristesse… Sans compter les parents qui se recomposent, nouveau « beau-papa » ou « belle-maman », voire l’intrusion dans leur vie des enfants des autres, et là ça fout un bazar pas possible. Et imaginez les familles plusieurs fois recomposée, si, si ça existe !

Mes parents ont divorcé lorsque j’étais déjà adulte, mais mon père ayant fait le con bien avant à partir de mon adolescence, je ne le voyais plus beaucoup, pour mon frère plus jeune de 9 ans ce fut pire… J’en ai déjà fait état des lieux dans un autre article, ils auraient du se séparer bien avant. Ma mère ayant patienté le plus possible pour éviter l’éclatement familiale avec les mineurs, et nous garder ainsi dans une sécurité relative. Cela lui a coûté sa santé, sa carrière et en compensation, elle a terminé sa vie avec un cancer qui l’a bouffé de l’intérieur. Et mon père dans tout cela ? Je ne sais même pas s’il est au courant, et je m’en fiche !

Sur ce, parents divorcés ou non, on n’est pas forcément heureux dans sa famille, c’est pour cela qu’il faut apprécier les petits moments qui font que la vie est tout de même belle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

2 comments

  1. Nos moments de bonheurs

    Après la decouverte de votre insta et en voyant un papa très investie et qui en plus(chose rare mais perso j’aime beaucoup)blog.
    Forcément puisque c’est Papa-blogueur!(oui oui je prendre 1an de plus ce 3/12😣).J’ai lu et relue l’article et c’est exactement ça.
    Fille de parents divorcés,j’allais sur mes 6ans(la 3eme et derniere)et encore aujourd’hui j’ai des scènes qui mon marqué car du jour au lendemain tu dois partir de ta région du Nord(Leforest Ostricourt),j’avais mes amis,mon école même si ma mère me traîné (façon de parler biensur)j’aimais ma vie .Et le plus dure qui ma fit pleurer,c’est mes grands parents dont j’allais souvent dormir car aujourd’hui on m’a expliqué. Ma mère voulait me protéger car mon père avait un penchant pour l’alcool et les retours de travaille était parfois triste a voir.Et aujourd’hui quand je pense a la vie que j’ai eu, je me dis que je pourrais écrire un livre. Entre l’univers du foyer ou on n’a du y vivre avec ma maman le temps de se remeubler,de trouver un logement et le divorce(paperasses ect).De passer devant un juge pour que mon grand frère et soeur choisissent avec qui ils voulaient vivre!puis mon tour arrivé car je pleuré car mon père me manquer et avec mon père,ma maman me manqué!.J’ai très mal vécu le faite de plus voir mes parents et la famille(les cousins,cousines,parrain et marraine ect..).La suite de mon histoire est très chaotique. Entre un beau père qui m’accepter pas et ma fait vivre un enfer.A 11ans je me retouve 1an passé dans une famille d’accueil,a 14ans j’ai du fuir de la maison car je pense que je serais plus de ce monde avec un beau père qui ne changé pas. D’ailleurs je reparle a ma mère depuis très peu de temps. 16années sans voir mes 3 demie frère.Oui du coup j’étais plus la petite derniere.Et aujourd’hui a mon tour d’assumer seul mes enfants,bon j’ai pas eu de divorce puisque pas de mariage,mais j avoue que ces dernieres années ont etait les pire de ma vie.Maman de 4enfants 93,95,03,08.Mon ainé qui était en très bonne santé et qui ne buvais pas une seule goûte d’alcool et qui a obtenu la garde de sa princesse a l’âge des 6mois de la petite,un burnout 3jrs avant les 1an de sa petite puce.(il était si pressé d’y être et de la voir marcher)il accepté très mal que la mère le laisse,pour lui c’était son 1er amour,mais pas pour elle!et voulait faire toute sa vie avec.
    Et le pire qui puisse arriver a des parents!
    Arrêt cardiaque de plus de 30min😢.
    3 jours passe et tjr dans le coma, l’hôpital a pris la décision de nous débranché notre bébé,notre sang,notre vie.Et pourtant on n’a étais clair avec le service réa que non on voulais attendre et tu te rends comle chaques jours a son chevet,tu lui parles car ils ns disais de le stimuler et on nous prends dans la fameuse piece cauchemar,et on nous annonce qu’ils ont pris la décision de le débranche et sans nous attndre et notre avie!!.On lui parlé et il était déjà avec les anges!!je ne comprends toujours pas!!.
    Aujourd’hui jail garde de sa princesse qui réclame beaucoup son papa qui est dans le ciel comme elle dit du haut de ses 2ans bientôt 3.
    J’assume tout ce petit monde seul ,oui je souffre ,oui c’est très dure que parfois j’ai envie de tout lacher!!mais que seront les enfants sans moi.
    Leur papa et très stricte et le mal qu’il ma fait,ils oublient pas,et ma fille lui en veux beaucoup,son frère étant plus jeune et a une passion commune avec son papa ,les rallyes.
    Pour dire que chaques séparations ou divorces est différent et oui pour un enfants les histoires d’adultes sont difficile a vivre plus la perte de leur grand frère,leur pilier.
    J’ai pris sur conseille des séances de therapie familial et individuelle.Et une seance c’est très épuisant!.
    Bon je vais stopper mon roman quand même!!Oui oui un livre serait pas suffisant 🤔😊.
    J’ai trouvé ma lecture quotidienne.
    J’ai très apprécié de vous lire👍.
    Et je trouve génial de voir un papa s’investir autant.
    Et avoir le point de vue d’un papa change énormément je trouve personnellement.
    A très bientôt et désolé pour ce roman😣😉.

    -1
    • ouch ta vie n’est pas facile du tout même si comprends certains passage avec un père parfois brutal fuyant la réalité des choses, laissant des dettes derrière lui et nous les huissiers à la porte…
      bref, tout ce que je peux te dire c’est bon courage, car depuis derrière mon écran je ne peux guère faire plus pour toi
      mais au moins mon blog a permis de te soulager un peu en racontant ton histoire, car les mots sont très importants et écrire sa douleur n’a pas de prix puisqu’elle est lu par les autres
      je ne te juge pas, je ne juge personne car chacun à sa vie et on ne peut dire « je comprends mais ceci ou cela » car ce genre de phrase c’est du grand n’importe quoi car on n’est pas à ta place