Lorsque j’étais jeune, du genre à rêver avoir un petite amie, mais encore sous le toit parental, je me suis fait ensevelir sous une brouette de conseils et de souhaits très maternels :

  • Surtout pas de parents divorcés (situation parentale stable, c’est mieux hein),
  • Une bonne famille (voire aisée hein, tant qu’à faire),
  • Une fille « bien » (qui plaise à maman surtout, sinon elle dégage),
  • Une fille jolie (cela sera mieux pour toi mon fils),
  • Et puis attention, protège toi (enfin ça c’est arrivé bien plus tard),
  • Etc.

Bref, vous voyez le tableau, non ? La mother désirait la perfection pour son fils chéri.
De mon côté d’enfant, d’ado puis de jeune homme, je ne voyais pas le mal. Après tout les parents ont l’expérience et surtout, ils ne veulent pas que nous répétions leurs erreurs (lorsqu’on voit ce que mon père a fait subir à ma mère ensuite… On peut comprendre).

Je me demande si ma mère ne voulait pas me garder le plus longtemps possible auprès d’elle (un peu d’égoïsme maternel ? Si, si mdr). Elle avait aussi peur que je trouve pas la « femme idéal », une reproduction inversée des contes de fées avec THE princesse et son beau cheval blanc à la clé ?

Dernier point, côté sexouille, une de ses craintes était que je ramène une fille enceinte (de mon fait ou non) sous le toit sans fiançailles et mariage avant toutes choses.

relation-amoureuse-ado

Ces prétendues bonnes manières m’ont bridé pendant des années !

Ne voulant pas décevoir ma maman, j’ai tout pris pour argent content, laissant peut-être parfois des occasions par ce que vous savez quoi (lire plus haut).

A lire aussi :  Sortir de sa coquille, évoluer et changer grâce au sport

Et puis un jour mon frère plus jeune que moi est sortie avec une fille de parents divorcés ! Tadaaaaaaaaaaaaaa, je m’attendais à une crise phénoménale mais non. Chute de 18 étages en 3 millisecondes… Pourquoi ?

Ma mère avait évolué pardi. Ben oui on est généralement moins con avec l’âge. D’autre part, mon frère, c’est mon frère, moi c’est moi. Une préférence ? Oui, elle plaçait en moi tous ses espoirs. Grandes études, qualités, calmes, studieux, etc. Bref, être le chouchou de sa maman de manière informel c’est pas si sympa que cela avec le recul.

Pour la petite histoire, je me suis affranchie de ces règles par la suite, mais j’ai refusé d’avoir des enfants sans mariage ! Certaines choses ont eu la vie dure. Si cela était à refaire, je pense que le mariage aurait pu venir ensuite.

Une chose est sûr, c’est que je tenterais de ne pas pas mettre ni d’œillères, ni de brides aux relations sentimentales de mes enfants dans la mesure du possible. On a tout de même des valeurs ou des conseils à donner, surtout en cette période dangereuse où certaines relations sont malsaines du genre endoctrinement, je sais je suis parano, mais si on ne prévient pas, nos enfants ne peuvent pas savoir !

Euh Melle Petite, c’est qui le blond qui traîne autour de toi là ? Hein ?  REUGNEUGNEUGNEU mdr

 

Et vous, comment vos parents vous ont-ils conseillé en relation matrimoniale ? mdr

Tous les jeudis (ou presque), ça causera « éducation » sur WonderMômes, c’est ma participation à son rendez-vous !

A lire aussi :  Le jour où j'ai voulu mettre une raclée à mon grand

les jeudis éducation de Wondermômes

 

Ils parlent aussi « éducation » :

Envoi
User Review
( votes)

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles