Les possibilités d’acheter ou de vendre des habits d’occasion ne manquent pas avec Internet et les multiples sites et applications dédiés à cette méthode d’achat et de vente. Les friperies avec pignon sur rue, les dépôts-vente et les braderies sont autant d’autres moyens pour s’habiller bien et surtout moins cher.

Pour les plus récalcitrants, pourquoi devrait-on avoir peur d’acheter des habits de secondes mains ? On achète bien des voitures d’occasion, des maisons qui sont vendues et revendues jusqu’à mort s’en suive, alors pourquoi pas des habits, hein ?

Il y aura toujours des voix pour crier au loup, aux arnaques et à une mauvaise qualité des produits alignés sur des cintres ou empilés dans des cartons. Mais justement, au contraire, les sites de revente de vêtements d’occasion vérifient la marchandise avant reprise et mise en rayon. D’autre part, c’est aussi un gage de qualité. Si l’habit a tenu le coup jusqu’au jour de le revente, c’est qu’il tiendra encore un moment, il est à l’épreuve de l’usure du temps. 😀

Du luxe à prix abordable

Acheter du Louis Vuitton d’occasion ou d’autres marques de mode est maintenant possible. Au final, il est facile ainsi d’économiser plusieurs centaines d’euros et être à la pointe de la mode ou de ses envies.

D’ailleurs acheter et revendre ses vêtements d’occasion permet de changer rapidement de tenues pour des événements dont nous savons pertinement qu’ils en resserviront plus ensuite. En exemple, le marché des costumes et robes de mariée de seconde main n’a jamais aussi bien fonctionné qu’aujourd’hui ! Et les économies ainsi réalisées peuvent servir sur d’autres domaines qu’un mariage !

Faire des économies

Pour mieux gérer votre budget, rendez-vous sur la boutique en ligne Vestiaire Collective, par exemple, un des sites spécialisés dans le domaine, une petite recherche Google suffit à trouver son bonheur. Il ne faut pas rêver non plus, on ne trouvera pas des réductions à -95% mais tout de même, c’est tout aussi profitable que les soldes, voire plus encore. Lisez les commentaires des habitués pour se laisser séduire et enfin passer le pas.

Dans les friperies et équivalents, vous pouvez toucher, vérifier, sentir le tissu sous les doigts et tester les tailles, avec Internet c’est un peu la roulette russe… mais certains acteurs comme Vestiaire Collective offrent une garantie authenticité sur les articles qu’ils revendent.

Plus de choix et tant pis pour la mode

J’ai un collègue au boulot (assez jeune) qui s’habille en friperie. Il a super bon goût et franchement tous ses arrangements lui valent des compliments. Il ne suit pas la mode il créé son style !

D’autant plus que le vintage est à la mode. Il suffit de regarder les défilés de mode pour se rendre compte que les créateurs font fortunes avec les vieilles recettes de mode. Alors pourquoi acheter du neuf alors que ressortir le vieux jean d’il y a 20 ans fera tout aussi bien l’affaire ? Chiner et découvrir la perle rare, beaucoup adorent cela. D’autant plus qu’il y a moins de scrupules à acheter un habit qui nous plait qu’au prix d’un neuf.

L’aspect écolo et éthique

Acheter d’occasion les habits, ou même le reste des produits dont on a besoin, c’est aussi penser à la planète. C’est éthique, écolo et dans l’air du temps. D’ailleurs les vêtements d’occasion des enfants représentent une grande part de marché. Ils grandissent tellement vite que c’est un sacré budget au final. Sans compter les habits de grossesse, entre autres. Après l’arrivée de bébé, pourquoi garder des cartons entiers de robes de grossesse ? Autant les revendre mais aussi les acheter d’occasion.

Et au final, lorsqu’il n’est plus possible de revendre, même en troisième main, pensez au recyclage, au moins le tissu servira encore à quelque chose…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.