Autant j’adore les émissions de Bear Grylls, enfin surtout les vieilles, avant que cela parte en cacahuète commerciale, mais j’avoue que la série YOU VS WILD sur Netflix m’a fait beaucoup rire.

Là où j’attendais du live, de la réalité, de la survie en milieu hostile avec de la vrai intéractivité, on se retrouve face à une version pour adulte de Dora l’exploratrice.

YOU VS WiLD, l’émission dont vous êtes le héros

Présentée et incarnée par Bear Grylls, dès le premier des 8 épisodes, le héros de la survie en milieu hostile a pour mission de retrouver, sauver et aider une docteure perdue dans la jungle. Dès le début, on se retrouve déjà avec un choix d’objet à prendre en matière de matériel indispensable à la mission « lance-pierre » ou « grappin » ou plus tard manger une larve ou filer vite fait, etc.

Et ainsi de suite lors des épisodes. Régulièrement, Bear vous donne le choix entre descendre en rappel un ravin ou traverser comme Tarzan sur une liane. Chaque décision entraîne une conséquence sur la mission, de l’échec total (voire la mort virtuelle du héros) soit la réussite.

Bien entendu, rien d’indique que votre choix via la télécommande de la Box sera couronné de succès ou non. Surtout que Bear grills vous dépeint toujours les pires dangers que votre décision peut engendrer !

Le but est d’apprendre de ses erreurs et éventuellement, de bien choisir ses propres choix si on se trouvait à sa place (mais bien sûr).

Dora, Dora l’exploratrice !

Si dans l’esprit c’est assez sympa, divertissant et que les enfants kiffent à fond, perso je trouve ce concept hyper scénarisé. Je ne retrouve plus le « live » de ces anciennes émissions. Certains choix sont d’ailleurs illogiques géographiquement à mon sens. Comment sur un même espace restreint Bear peut se retrouver devant une mangrove ET un champ d’herbe coupante ? Ça existe dans la nature ça, juste espacé de quelques mètres ? Sans oublier les petites scénettes de bestioles « qui font peur » et la jolie nature environnante pour combler les trous.

Tout à l’air calculé à l’avance, trop en fait. Comme une corde à l’apparence neuve « qui se trouve là depuis longtemps » tendue entre deux gros arbres au-dessus d’un ravin… #soupir

Sans oublier le mode « carte » :

(c’est la carte, c’est la carte, c’est la carte #dixit DORA) à la fin de chaque choix pour situer Bear dans sa mission, ou les étapes encore à franchir avant le « To do it » final.

Franchement après 5 minutes, j’ai crié dans le fauteuil tout haut « mais on dirait Dora l’exploratrice », ma femme est partie à rire ! Comme quoi le concept interactif public/héros ne date pas d’hier. Au fait, Dora aura droit à son film bientôt, ils auraient pu inviter Bear quand même, non ? mdr

Ah oui, si Bear Grills meurt ou à raté sa mission, il est possible de revenir en arrière et prendre le bon chemin cette fois-ci. Point positif, parfois cela offre un spectacle complètement différent et allonge l’épisode de 20 minutes à 1 demi-heure. Si, si cela compte pour les enfants, ils peuvent se coucher plus tard, merci Bear Grills !

Les enfants que coeur de cible de YOU VS WILD

Je vous l’ai dit plus haut non ? Les enfants kiffent. Et justement c’est le coeur de cible de cette émission. Si comme moi, certains adultes ne se retrouvent pas dans le concept, les plus jeunes s’amusent à choisir avec forte voix quelle option est la meilleure. A contrario, j’ai lu certains commentaires où le spectateurs s’amusaient à tuer Bear de la pire manière possible, comme quoi il y a un public pour tout.

Bon sur ce, je retourne à Z NATION sur Netflix moi, au moins les zombis n’ont pas le choix ils sont mort ou mort ! mdr

Et vous, comment avez-vous trouvé ce mélange de documentaire interactif en mode survie ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.