« Si les Lego ont envahi votre espace au point qu’ils vous hérissent le poil, si le moindre écart de vos enfants vous rend hystérique (ou presque), si vous ne vous rappelez plus votre dernière bonne nuit de sommeil… Bref, si vous êtes sur le point de craquer, alors ce livre est fait pour vous. »

Cette intro est tranchante de vérité !

Je vous avez déjà parlé de ce livre sur Instagram et j’en étais qu’à la première pas. Depuis j’ai bien avancé même si je ne l’ai pas terminé. Pourquoi ? Parce que je préfère lire selon mon rythme et bien comprendre chapitre par chapitre au lieu de tout lire d’un coup.
D’ailleurs c’est ce que l’auteur recommande, même si une première version complète est possible en avant-propos afin de se faire une idée du contenu.

Ce livre est organisé en 30 section quotidienne, donc au bout d’un mois, vous devez avoir acquis toutes les recommandations qu’il renferme…

Tout le monde n’adhère pas à ce genre de procédé d’éducation, nous si, même si ce n’est pas facile à introduire dans notre façon de vivre moulé par la société et notre héritage familiale. Sans oublier la fatigue, le stress, l’opposition des enfants et tout ces petits trous qui peuvent nous rendre chèvre !

Alors avant d’aller plus loin, il a quoi de plus que les autres ? Ceux de Faber & Mazlish ou encore Filliozat ?

Pour avoir lu les deux, qui reprennent beaucoup des conseils qui peuvent nous rendre meilleur autant qu’en tant que parent mais aussi l’individu même, le mari ou en société, ici c’est aussi une mère de famille américaine qui craque et nous montre sa façon de faire pour s’en sortir.

Du plagiat ? DU vu, vu et revu ? Et bien non ! NON plutôt avec des majuscules.

Même si Sheila McCraith nous précise bien, comme moi ou toi peut-être, avoir dévorer livres et magazines pour s’en sortir (des cris, colère et stress familial), cela ne l’a pas aider jusqu’au jour où… Elle a pêté un câble ne présence de témoin.
Oui car (trop) souvent nous ne sommes pas pareil en « société » où nous pouvons être évalué, critiqué ou pire, sermonné, par les « autres », que chez soit à l’abri de nos murs.

Ces bonnes vieilles pierres sont les témoins de notre comportement bruyant mais restes muets comme une tombe. Parfois lorsque je vois de vieille maison, des ruines ou des chantiers sur l’existant, je me demande ce que ces lieux ont bien pu vivre, les secrets qu’ils emportent avec eux lorsqu’un mur s’abat dans la poussière ne laissant qu’au temps des traces de vieux papiers peints ou de carrelages muraux. Enfin massons la nostalgie et revenons à notre livre…

Sheila nous raconte sa vie de maman de 4 garçons « plein de vie » dont un bébé à l’époque… Pas facile tous les jours et les cris s’enchaînent pour se faire obéir. C’est du vécu, du réel, du « comme à la maison ». On s’y retrouve, on y est, les enfants, nous, le stress, la fatigue, et tout et tout !

Mais alors, ensuite, que se passe-t-il ? 

Le jour où elle a réalisé que la coupe était trop pleine, voire renversée, Sheila McCraith a commencé son challenge personnel pour devenir une autre maman.

 
Et c’est ainsi que commence le Défi Rhino Orange, la promesse officielle de tenir 365 jours d’affilée sans crier et l’engagement solennel de ne plus être un rhinocéros gris, cet animal naturellement calme mais qui, en cas de provocation, charge et devient agressif, mais un parent chaleureux, patient et déterminé à rester zen.

Avec succès, elle atteint son objectif et le dépasse, grâce à toutes sortes d’astuces amusantes et originales, grâce aussi à l’incroyable soutien de la communauté des Rhinos Orange. À ce jour, elle continue à être l’un d’entre eux.

Chaque partie du livre nous dévoile à secret à suivre, même si cela n’est pas toujours possible. Car trop souvent l’un des conseils est de s’entourer d’aide afin de pouvoir « souffler », « être seconder », « compter sur les autres », etc. Chez nous ce n’est pas possible ! Plus de famille proche ou disponible, des amis qui se comptent sur les doigts d’une main (ou tout au moins disponibles), bref pas facile pour se retrouver lorsque personne n’est là pour nous aider… Alors, comme le précise Sheila, il faut trouver des solutions externes mais payantes (baby sitter, garderies, …). Car ces moments sont précieux pour se ressourcer en couple et reprendre du poil de la bête en famille.

Au delà de ça, chacun sa manière de gérer les cris, la colère, la frustration et les attentes. Et Sheila nous ouvre une autre porte sur un monde « meilleur » en adéquation avec l’éducation positive.

Maintenant, c’est à vous de vous en faire une idée plus précise, pour ma part, je dois le terminer et appliquer le « défi Rhino orange » pour devenir un papa moins râleur ! ;-D

Un petit extrait du livre :

Crier-moins-s-aimer-mieux

  • Parution 19 septembre 2015
  • 23,5 x 16,5
  • 208 pages
  • Prix indicatif : 17,50 €

Le site officiel de Sheila : http://www.theorangerhino.com/
Le blog officiel du Défi Rhino Orange : http://theorangerhino.com/the-orange-rhino-blog/

Écrit dans un style franc, amical, parfois humoristique et toujours enthousiaste, le blog propose aussi un forum pour que les parents et toutes les personnes concernées puissent parler librement de leur volonté d’arrêter de hurler et trouver l’appui dont ils ont besoin.

En 2013, le blog de Sheila a gagné le titre du meilleur blog pour vous aider à atteindre votre but, décerné par le magazine Parents, et il a été souvent mentionné dans Huffington Post.

La page du livre sur la maison d’édition : http://bienetre.mangoeditions.com/parents-enfants-crier-moins-s-aimer-mieux-l15950

 

Tous les jeudis (ou presque), ça causera « éducation » sur WonderMômes, c’est ma participation à son rendez-vous !

les jeudis éducation de Wondermômes

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

2 comments

  1. maman est occupée

    J’ai eu la chance de pouvoir lire quelques livres de ce genre-ci et j’en ai toujours retiré du positif, avec des conseils que j’ai pu mettre en application. C’est une saine lecture pour les parents imparfaits que nous sommes !

  2. Pingback: Rapprocher les générations avec le carnet Reporter ! - Wondermomes