Comment être à l’aise à l’oral devant des inconnues ? Tant pour l’oral du Bac de Français que pour le Grand Oral du Bac, la prise de parole en public n’est pas chose aisée pour beaucoup de monde.

L’oral du Bac, un exercice autant redouté qu’intéressant

Exceller à l’oral, prendre la parole en public sans stress, devenir un maître dans l’éloquence, marquer les esprits ou encore rester maître de soi, cela ne s’invente pas.

D’amples ressources existent sur le Net, comme mon partenaire la formation prise de parole en public de l’Ecole Française ou encore de nombreuses vidéos sur Youtube. Néanmoins, en suivant les conseils ci-dessous, vous aurez déjà quelques bases pour vous en sortir.

4 conseils pour savoir parler en public au Bac

4 conseils pour savoir parler en public au Bac

Se représenter l’épreuve

Pour lutter contre l’appréhension il faut visualiser l’épreuve. Le candidat aux différents oraux du BAC n’en est pas à son premier Oral, il a donc déjà une certaine expérience du sujet, même si beaucoup n’aiment pas cela. Les professeurs conseillent même aux lycéens de lire des témoignages en ligne ou demander à bacheliers comment s’est passé leur oral. Pourquoi ?

Ceci afin de pouvoir de se projeter dans le futur. De visualiser l’épreuve de A à Z, de l’entrée dans l’établissement où il doit passer l’oral, jusqu’au moment où on va l’appeler, le temps de préparation, le passage devant les examinateurs et enfin son départ. Avoir en tête les grandes étapes du « Jour J » aide grandement à se familiariser tout au long du process. Le parcours devient alors « commun » et c’est une partie du stress qui s’envole.

A lire aussi :  Spectacle Disney sur Glace 100 ans de magie, une vrai beauté !

Maîtriser son sujet

Il n’y a pas de secret, si le candidat connaît son sujet sur le bout des doigts, c’est au moins la moyenne assurée. Mais pour cela, il va falloir bosser et pas seulement 2 semaines avant l’épreuve. L’oral du Bac tant en première que Terminal, se prépare tout au long de l’année.

L’élève devra se faire des fiches, lire ou relire les cours ou les oeuvres littéraires, comparer ses notes avec ses camarades de classe, trouver de nouvelles ressources pour enrichir son exposé, prouver que sa culture générale ne se limite pas qu’à celle du Lycée, etc.

Travailler son élocution

Imaginer l’épreuve c’est bien, connaître son sujet est indispensable, mais savoir paler clairement et sans stress c’est encore mieux !

Je l’ai déjà dit à mon grand en première, réciter « dans sa tête » c’est déjà cela mais c’est purement fantaisiste de croire que cela suffise !

Les professeurs de première et terminale le répète, il faut s’entraîner à parler en public, construire et entretenir des discussions à table, en famille, entre amis, etc. Il faut savoir être clair et convaincant.

Pour se faire, pas de secret, le lycéen doit ouvrir sa bouche et faire entendre sa jolie voix. Tout seul, il pourra utiliser son téléphone, sa tablette ou son ordinateur pour se filmer tout en chronométrant son temps de parole. Il sera sûrement surpris de constater que sa diction en silence « dans sa tête » et son entraînnement en se filmant sera complètement différente et parfois même beaucoup plus courte dans le second cas !

A lire aussi :  A la grille de l'école, entre sourire et inquiétude

Le must est de s’entraîner avec d’autres personnes : famille, professeurs, étudiants, camarades, etc. Oui, cela prend du temps, oui c’est un engagement, oui c’est saoulant, car c’est répétitif, mais il n’y a pas de secret, pour réussir, il faut travailler.

Le langage corporel et gestuel

Les examinateurs noteront aussi le langage du corps du candidat. Les entraînements sont un bon point pour noter, lister et surtout éradiquer tous les tics, gestes de stress et autre comportement contre-productifs.

Faire claquer ses ongles, triturer ses doigts, mettre sa main à sa bouche ou tirer ses cheveux ne sont que quelques exemples de choses à éviter. Oui, tous ces gestes sont dus au stress, au trac de parler en public, mais avec un entraînement…

Outre cela, il faut savoir jouer sur le débit de la parole, sur le ton de la voix, ni trop fort, ni pas assez. Sans oublier la posture. Les épreuves se passent généralement debout face au examinateurs. Les professionnels préconisent de se tenir bien droit, les pieds ancrés au sol, légèrement écartés en regardant tour à tour chaque personne présente.

Les sourires, les temps morts étudiés, les mouvements des bras, des mains ou du corps pour illustrer des propos sont aussi bien conseillés.

Certes, ce n’est pas facile du tout et cela ne s’invente pas.

Mes autres articles relatifs aux épreuves du Bac

L’oral de Français, comment se déroule l’épreuve de première ?

Le grand oral du bac de Terminal, comment choisir ses deux questions ?

Grand oral du baccalauréat, comment bien le préparer pour ne pas se lourder ?

Envoi
User Review
( votes)

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles