Contrairement à d’autres appareils comme les centrifugeuses, les extracteurs de jus sont lents (Slow Juicer en anglais). Généralement coûteux, ultra design pour certaines marques et parfois encombrants, Thomson met les pendules à l’heure avec un extracteur de jus à prix moyen.

Avec son esthétique sobre, ses couleurs sombres, et sa taille de petit électroménager standard, la version Thomson a un charme indéniable qui plait ! Il suffit de voir les retours sur ma petite vidéo rapide Instagram pour s’en assurer :

Le Slow Juicer de Thomson compact et abordable Thomson

Au déballage de l’appareil, il y a plein de pièces, c’est un peu le mode Puzzle car la notice pêche un peu de ce côté là. Mais avec un peu de jugeote, en regardant la photo sur le carton, tout finit par rentrer dans l’ordre. N’oublions pas de clipser le bouchon au bout du tuyau de réception du jus. Très utile pour changer de récipient s’il est plein.




Le jus d’ailleurs coule sur la face où il y a les boutons ONN/OFF (et autres options), tandis que les déchets se font dans l’axe transversale. Le récipient à jus gradué et l’autre forcément, pour les déchets. Mais même si on se trompe, ce n’est pas bien grave.




Pour le test, j’ai utilisé 1 orange, 2 pêches bien mûtes, 3 pommes fripées et 1 pomme fraîche. Dans la notice il est spécifié de laisser dans de l’eau les vieux fruits plus secs (plus vieux) durant un certain temps, histoire de les réhydrater un petit coup.


 

Il faut absolument éviter tout ce qui est dur comme :

  • les ustensiles externes (couteaux, pointes, fourchettes, …),
  • les noyaux et pépins,
  • les fruits secs trop durs (noix and co),
  • les légumes trop durs (ou alors à couper en petits morceaux),
  • Éplucher les peaux épaisses comme pour les agrumes,

Autre point, et si personne n’a compris les règles à suivre, c’est qu’il ne c’est pas lire.

  • L’extracteur de jus Thomson n’est pas un jouet pour les enfants !
  • Au moindre soucis, il faut débrancher, éteindre et vérifier le problème en se référent à la notice (pas de démontage hasardeux),
  • L’utilisation de tous éléments extérieurs à ceux fournis peuvent endommager les pièces,
  • Le nettoyage des pièces se fait à la main (pas de lave vaisselle) et le robot en lui-même avec une éponge humide,
  • L’appareil craint la chaleur, ne l’utilisez pas près d’un four, d’une cafetière, d’une bouilloire, …

Bref, Thomson se veut rigoureux sur la sécurité et l’emploi de ce petit électroménager, et il a raison.

Question utilisation. Une fois les fruits lavés, l’orange épluché, les noyaux et pépins supprimés, il suffit de les ajouter dans le trou supérieur et d’appuyer dessus avec le poussoir fourni. Attention à ne pas aller trop vite par sécurité.

Il y a 3 options de vitesse. Il faut la sélectionner avant de lancer l’extracteur de jus. Plus une option de rotation inverse pour racler les parois internes de déchets récalcitrants.

Le jus coule rapidement et abondement ! J’ai été étonné par tout ce que nous avons récupéré avec des fruits passés de dates ou trop murs. C’est un moyen formidable pour donner une seconde vie à des fruits fripés qui n’ont plus la côte auprès des enfants.

Le jus est liquide peut-être un peu trop épais selon les choix de fruits/légumes, rien n’empêche de rallonger avec de l’eau (pas de sucre surtout). A consommer rapidement pour garder les vitamines et à mettre au frais ensuite (consommation dans les 12h00). A savoir, le pressage des fruits/légumes à basse vitesse par un extracteur de jus limite l’introduction d’oxygène dans la préparation et augmente la durée de conservation du jus ou des préparations.


Dernier point, si vous rechercher des recettes de jus de fruit frais, je vous conseille de vous rendre sur le blog “Smart Cook par Thomson“.

{Produit reçu en test par Thomson}

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

1 comment

  1. soumaya

    bonjour,
    ma réponse est la suivante : coeur de géant
    merci