pompon-manege

Chaque année (voire plusieurs fois par an), la ducasse (ou mini-foire aux manèges) s’installe sur le parvis de l’église au centre de notre ville. Il y a de tout pour faire un monde et s’y côtoient, parents, enfants, ados, plus qu’ados qui se bécotent et se tripotent à l’abri des regards, voire même les flics, pour la bonne tenue de cette célébration annuelle de forains.

Et si tu t’avises “d’oublier” cet événement, la gentille maîtresse de l’école se fera un plaisir de distribuer à tous les élèves (même les “pas gentils”, dixit Mr Grand), un super flyer promotionnel proposant le samedi en huit, 12 supers places “pas chers” si t’en achètent 12 autres au tarif plein. En fait, c’est la même promo que les achats groupés, mais ça, ton môme il capte pas !

Bref, tu l’auras compris, à partir de ce moment, tous les soirs, la question qui tue et qui énerve revient sur le tapis “C’est quand qu’on va au manège” (et c’est même pas français, pfff). La date est finalement (plus ou moins) placée sur le calendrier familiale, aimanté sur le frigo, histoire que les gosses ne le loupent pas, hein.

Là t’es tranquille point de Pompon…

auto-temponeuse

Enfin, le jour tant attendu arrive. Supers excités à t’en faire exploser les tympans, hop hop hop, tout le monde s’engouffrent dans la tuture mobile familiale et direction le parking couvert du Auchan City adjacent la ducasse.

Là, on dit merci les tantines qui ont offert un bonus “billet” pour que les enfants “s’amusent” ! Car en ce moment, les finances c’est pas ça, donc quand on peut être aidé, on dit pas non.

Le grand décide, puis renâcle, “ce manège est nul” (avec le ton de Monsieur Grincheux de la série TV “Les Monsieur Madame). Trop tard, j’ai pris 3 places, va falloir t’asseoir mon gars ! Ben oui, se sont les autos-tamponneuses qu’ils voulaient lui, pas le petit train de bolides pour 3 ans et plus qui passe de droite à gauche dans un circuit en «8» infini, sous le regard amusé des parents faisant “coucou”. Le tout en flashant leur progéniture de leur portable, pour envoyer illico à Papi / Mami les tronches super méga heureuses (ou pas), pris à l’instant T (ou pas), délaissant les gesticulations des enfants navrés de ne recevoir aucune réponses pendant 2mn37s, le temps que le MMS et autre SMS s’enfuient vers le Toulousain profond.

Une fois extirpé de l’engin croisé entre un tracteur fou et un bolide de l’an 3025, on fonce vers la destination sus-citée (et c’est le mot) ! Fendant la foule jusqu’aux auto-tamponneuses où seuls les garçons pourront s’asseoir côte à côte, le regard pétillant, les lèvres serrées de concentration, le pied au plancher (sans que ça avance, faut mettre la piécette de plastique dans la fente avant, hein), jusqu’au départ.

C’est alors que la voiture verte fonce de biais (la traîtresse) sur l’arrière de la voiture des garçons, le grand riposte d’un coup de volant pendant que le second décoche un regard noir furibond. S’en suit un balais du diable où les assureurs ne pourront rien gagner à voir des voitures se rentrer dedans à toute berzingue dans une cacophonie de cris, d’insultes (si ! si ! Merci les ados boutonneux aux langages respectueux) et autres vengeances qui ne mangent froides !

Pas de bol (enfin si pour les enfants), c’est l’heure creuse, la durée du circuit est doublée, la petite s’impatiente, fait grise mine, je l’emmène voire ailleurs si elle y est, dans un grand éclat de rire complice. Mme Maman surveille les pitis zhommes pendant ce temps.

Assures-toi du bon manège, sinon t’as pas l’air con !

camion-fete-forraine

Et là, mon esprit est traversé d’une pensée soudaine, subite, révélatrice de mon ignorance sur les différents propriétaires des manèges ! Je sors THE carte de fidélité (et avec un bon en rab de l’an passé, notez bien c’est important), et je le présente à la dame prisonnière de la petite box qui prend tes sousous et te donne en échange des petits carrés de plastique faisant office de ticket.

“Non monsieur, cette carte n’est pas pour mon manège” (réponse sur le bout des lèvres, la dame faisant la tronche).

J’insiste “Et c’est pour lequel ?”, question conne en passant, hein !

D’un ton sec “Celui-là là-bas” montrant du doigt, le regard noir.

Moi poli “Bon, puisque je suis ici, je vous prend quand même une place, 2 €, c’est cela ?”

Ton radouci, sourire “Voilà monsieur”.

Et Melle petite monte dans un super camion… ROSE ! Et c’est pas moi qui ai choisi. lol

Tourne, tourne petit manège, passe, passe, petite fille. Flash, flash, petit papa (et surtout n’oublie pas de faire coucou).

Sur cet entrefait, rassasié d’avoir dérouiller la moitié des plus grands qu’eux de 5 à 10 ans, Mr Grand suivi de son frère et de sa Môman, sort d’un ton sans réplique “Pourquoi elle et pas nous ?”.

Ben comment, dire, elle se faisait ch… là-bas tu vois, t’inquiète, t’en auras encore, c’est prévu !

A la fête foraine, si tu gagnes, c’est toi la Reine (ou le Roi mais ça rime pas)

pompom-ducasse-manege

En famille (réuni enfin à nouveau), on avance jusqu’au manège-à-la-carte-de-fidélité et là… Ah, ok, 4 places pour 5 euros, 10 places pour 10 euros et 22 places pour 20 euros. Tu penses vraiment madame que je vais prendre 22 places ?

Bon, ils sont trois, ben 4 places alors (c’est logique, hein, toujours prévu pour des familles avec DEUX enfants, et les autres alors ? C’est comme les yaourts par 4, enfin tu me diras, les ranger par 5 c’est plus dur).

Et zou, que la fête commence ! J’aime bien ce manège, la dame est sympa, le temps est long, les enfants peuvent faire voler les petites fusées du milieu (enfin quand c’est libre car faut avoir l’oeil, c’est là que ce précipitent tous les mômes qui attendent sur les côtés). Sauf que… la madame est doit gagner sa vie ! Elle n’est pas là pour papoter avec son grands fils (celui qui prends les tickets des menottes des enfants), les mamans pipelette ou encore ses collègues de passage, même si elle le fait souvent. A la fin du mois, elle est comme toi et moi, faut que sa paie puisse fournir assez de revenus pour que son banquier ne la harcèle pas du négatif qui pointe son nez.

C’est donc l’heure du… POMPON !

Non, tout mais pas ça, siouplé et comme si elle captait la souffrance implorante de ma pensée, elle l’attache doucement sur le bout d’une peluche Mickey, qui en a vu d’autres, et le balance de petits coups secs, expérimentés et rapides aux devant des enfants. Ceux-ci crient, hurlent, gesticulent, tentent de choper le truc en laine type rasta décoloré mais non, la madame elle sait, elle a vu, TROIS GOSSES, là, au milieu !
Le Grand sur une moto type Terminator 2 et les 2 plus jeunes dans un camion Truck USA. Et qui l’attrape ce fichu POMPON ? QUI ? QUI ? Ben le Grand hein (car les deux autres n’ont rien capté mdr). D’un geste souple mais sur, détendant son bras tel un boa constrictor filant vers sa proie, il gobe des doigts le “précieux” avec de grands gestes/cris (au choix) de bonheur ! Car lui est HEUREUX, lui est CONTENT, lui a ATTRAPE le truc (alors que les autres non, ils sont si nulllllls !), AMOUR, GLOIRE ET BEAUTE, tralala pouet pouet, j’ai droit à un tour gratis de plus… mais les 2 autres, hein ? QUI va payer O_o

Et c’est à ce moment, que la dame fait un quart de tour de côté, me regarde et rentre dans sa box. Tadaaaa, le rideau est tombé !

Tel est pris qui croyait prendre

Si vous avez suivi le début de l’histoire, j’avais encore un jeton de l’année précédente (valable ad vitam) + le dernier des “4” de l’offre 4 pour 5 euros et… Tadaaaa à mon tour ! Le grand ayant le Pompon, ne paie pas et Mr Moyen et Melle Petite ont donc profité d’un tour supplémentaire sans que je ne débourse un sou à nouveau ! Mouahahhaha.

Bon ensuite, on n’est pas resté, petite halte à la pêche au canard, goodies en cadeau (hum hum j’en parlerais pas hein) et pour finir une gourmandise avant de repartir à la maison.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

12 comments

  1. Pingback: Noooonn, mais pourquoi il a attrapé le P...

  2. Génial ton article ! J’adore … l’article pas la fête, hein ! Soyons clair ! C’est fait pour nous vider les poches et les tarifs augmentent chaque année :(
    Bravo pour le coup du pompon lol !

    • oui c’est sur, mais ça coûtera (pour le moment) toujours moins cher que Disney

  3. Anne-Claire

    Comment c’est trop vrai….. L’an dernier on a eu droit à 5 pompons. (pour 4 tickets achetés pour 2 enfants, ça va ;) ) au dernier tour ils avaient interdiction de lever les mains sous peine d’être privés de pêche à la ligne. Allez, on remet ça ?

  4. Bah ça va tu t’en tires bien qd même !
    Bon j’ai pas hâte d’y être à la fête foraine, mais ça commence mercredi !

  5. Je l’ai emmené à la fête foraine pendant sa première semaine de vacances je me disais qu’à 3 ans il n’attraperais pas le pompom sauf que c’était sans compter sur l’agilité de mon petit acrobate lol !

  6. Nous avons emmenée Moustik l’année dernière à la fête foraine. Et bien que le monsieur n’a pas arrêté de lui mettre le pompon sur le nez pour qu’elle l’attrape, elle n’en avait rien à faire :) Tout ce qui l’intéressait c’était cette fichue Dora gonflée qui serait dégonflée le soir même. Comme tu dis, ça reste moins cher que Disney, même si je préfèrerais l’emmener là-bas. Mais quand je vois certains parents autour de nous, je me dis que si tu ne sais pas dire non, ça devient vite un gouffre.