« Se libérer de la charge mentale « , une semaine pour guérir du syndrome de Rosita de Laurence Bourgeois n’est pas un livre comme les autres.

Qui ne connait pas une femme qui jouent sur tous les tableaux : mère de famille, salariée ou chef d’entreprise, femme au foyer, mariée et souvent la seule qui s’occupe de la maison. Rayez les mentions inutiles… En gros, il suffit de lire les posts Facebook des mamans pour se rendre compte que beaucoup n’en peuvent plus !

Notre vie de tous les jours est de plus en plus chronométrée quelque soit le sujet (familial, personnel, professionnel, ..), sans compter le travail qui arrive parfois à la maison en plus de tout le reste.

A la maison je le sens bien, ma femme est à la limite aussi. Chef d’entreprise (AE), pas aidé par la famille ou l’entourage, la corde finira par casser… Pourtant je l’aide, je ne suis pas le genre de mari à tout lui laisser. Mais disons que nous cumulons plusieurs casquettes, ce qui n’est pas le cas de tout

Se libérer de la charge mentale, un livre pour mieux vivre

"Se libérer de la charge mentale" de Laurence Bourgeois #editionseyrolles #eyrolles #laurencebourgeaois #book #livre #selibererdelachargementale #developpementpersonnel #zen

Résumé :

Rosita venait d’avoir quarante ans et ses deux fois vingt bougies lui avaient craché au visage que le compte à rebours allait commencer et qu’il était temps d’en profiter. En profiter ? Mais comment ? Elle qui, chaque matin, attaquait sa journée par une course vertigineuse, où chacun de ses gestes était parfaitement orchestré, chronométré, réglé au dixième de seconde près !

Derrière Rosita se dresse le portrait de toutes les femmes actives du xxie siècle, atteintes d’un mystérieux syndrome : l’association d’une formidable aptitude à tirer sur la corde mêlée à une incapacité totale à tirer la sonnette d’alarme.

À râler de devoir tout gérer, sans jamais solliciter de soutien. À déplorer de mener une vie à mille à l’heure, tout en continuant d’appuyer sur l’accélérateur. Quels sont les autres symptômes associés à ce syndrome ? Pourquoi apparaissent- ils ? Comment les soulager ? Autant de pistes creusées par Laurence Bourgeois à travers un parcours thérapeutique d’une semaine visant à faire définitivement tomber votre panoplie de bonne à tout faire.

Sommaire :

  • LUNDI : Rosita pète une durite
    Diagnostic : agitation aiguë du corps et de l’esprit / Évacuer la pression / Apprivoiser l’instant présent / Se recentrer sur l’essentiel
  • MARDI : Rosita donne beaucoup (trop) d’elle-même
    Diagnostic : état de confusion avancé / Prendre du temps pour soi / Baisser son niveau d’exigence / Ne plus se laisser vampiriser
  • MERCREDI : Rosita aime les choses bien faites
    Diagnostic : perfectionnisme* sévère associé à un besoin d’hyper-contrôle / Accepter l’imperfection / Savoir lâcher prise / Apprendre à déléguer
  • JEUDI : Rosita est mise au placard
    Diagnostic : décrépitude* précoce / Penser à demain / Apprendre à relativiser / Prendre conscience de ses atouts
  • VENDREDI : Rosita ne rêve plus
    Diagnostic : désenchantement* associé à une irritabilité exacerbé e/ / Remplacer le devoir par l’envie / Casser la routine / Donner un sens à son existence
  • Conclusion – Le week-end, l’heure du bilan
    Revisitez vos convictions / Décidez de ne plus vous laisser faire / Faites le point sur votre capacité à passer à l’action / Testez votre persévérance… et tenez bon !

L’auteure :

Laurence Bourgeois est l’auteure de plusieurs ouvrages sur le développement personnel et l’efficacité professionnelle. Experte en ressources humaines, elle intervient sur le bien-être au travail… et ailleurs.

  • Prix indicatif : 16 €
  • 168 pages
  • De Laurence Bourgeois

J’ai lu « Se libérer de la charge mentale » de Laurence Bourgeois

Alors moi qui n’arrive pas à tenir en longueur sur les livres de développement personnel, là je l’ai trouvé très facile à lire. Bien entendu, il faut éviter de l’absorber de bout en bout en une seule fois. Pourquoi ? Parce que justement le but de ce livre est de comprendre les étapes à suivre pas à pas, journée après journée pour se sentir plus serein(e).

Le livre n’est pas que théorique. Oui certes, il y a des passages où il faut appliquer ce que l’auteure nous raconte, mais pour le reste, l »histoire » de Rosita, on se sent parfois à sa place. Pas tout le temps car c’est assez extrapolé pour que chacun puisse se dire « ça c’est tout moi » (ou pas). Je préconise ensuite une à plusieurs lecture pour s’imprégner des conseils de mieux vivre.

Contrairement à d’autres livres de développement personnel, j’ai été assez surpris de lire « ne lister pas vos tâches » ! Alors que partout ailleurs (ou presque) on vous dit de « lister, lister, lister » pour mieux structurer la journée, là, au contraire, afin de ne pas stresser sur « ce qu’il reste à faire alors qu’il est 22h00 », au contraire, il faut savoir lâcher prise.

Je ne vais pas tout vous dévoiler dans mes explications, cela n’aurait pas d’intérêt car comme chacun est différent, les conseils pour les uns ne pourront pas s’appliquer pour les autres. Il faut en prendre et en jeter, s’adapter au livre et l’adapter pour soi et ainsi trouver un compromis de vie pour savoir dire non, souffler, reporter, demander de l’aider se retrouver.

{Livre offert par les éditions Eyrolles}

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.