Je suis fan de F1 depuis plus de 2 décennies. Mais c’est la première fois que je teste un jeu de F1 sur PC. Loin des vieilles versions de consoles, cette nouvelle mouture n’a plus rien à voir, c’est un millésime à ne pas louper.

L’opus 2020 de la franchise F1® est sorti le 10 juillet 2020 sur PlayStation®4, Xbox One et PC. Le jeu est disponible en version standard, avec la Seventy Edition, ou dans une édition deluxe spécialement consacrée à Michael Schumacher.

Les joueurs en possession de la Deluxe Schumacher Edition, ont la possibilité de conduire 4 de ses voitures iconiques, des années 90 à 2000 :

  • 1991 : Jordan 191
  • 1994 : Benetton B194
  • 1995 : Benetton B195
  • 2000 : Ferrari F1-2000

De plus, suite aux retours des joueurs et des pilotes sur les anciens OPUS, F1®2020 inclut de nombreuses améliorations de course tels que :

  • L’ERS activable à la seule pression d’un bouton.
  • L’ajout d’un rétroviseur intérieur
  • La F2™ est de retour avec des saisons plus courtes
  • Des options de personnalisation qui permettent aux joueurs de mieux contrôler leur façon de conduire.

Pour les nouveaux arrivants, le jeu propose aussi des menus simplifiés et de nouvelles options d’assistance.

Voilà tout un programme alléchant…

Review F1®2020 Seventy Edition

Attention, le jeu est lourd au téléchargement. J’ai un PC portable TUF ASUS GAMING milieu de gamme et j’ai eu quelques soucis de place. Oui bon j’avais installé Snowrunner aussi, et quelques autres jeux Steam pour les ados. Donc on a du faire un petit peu de ménage et quelques choix cruciaux avant de pouvoir l’installer.

Ensuite, si vous n’avez jamais joué à jeu « F1 officiel » sur PC, prévoyez au minimum une bonne manette et au mieux un volant et tout ce qui va avec. On ne joue pas à des jeux vidéos de simulation de courses au clavier (même si dans l’absolu il y a cette fonction).

On peut jouer aussi à plusieurs avec un écran partagé.

Créez, managez, conduisez, et gagnez dans le nouveau mode de jeu « MY TEAM » DE F1®2020 !

« Deux années ont été nécessaires pour concevoir F1®2020, et nous sommes ravis de l’innovation proposée aux joueurs » a déclaré Lee Mather, Directeur de la franchise F1® chez Codemasters. « Devenez la onzième écurie et remportez le Championnat du Monde. »

Cette expérience unique vous placera dans les rôles de conducteur ET de manager, vous permettant ainsi de se rapprocher un peu plus du monde de la F1®.

La première team que j’ai créé, je l’ai fait à la va-vite. Ce fut une belle erreur ! La gestion d’une team est à la fois passionnante, exigeante, chronophage et surtout demande de la précision dans tout le process et les choix. Sans oublier que sans gagner des points, la survie de votre team n’ira pas loin…

Prenez donc votre temps pour créer votre team de F1 : nom, sponsor, pilote, évolutions techniques, presse, marketing et management, tout y est pour s’y croire et comprendre les dessous de la F1. D’ailleurs je ne regarderai plus les team de la même façon maintenant…

N’oubliez pas de mettre le son, les effets sonores et les conseils du manager sont indispensables.

Pour les débutants comme moi, allez-y pas à pas. Utilisez les touches clavier F5/F6 ou F8/F9 pour passer d’un menu à l’autre. Étudiez bien les contenus, suivez le guide ou personnalisez vos options comme bon vous le semble.

Cela peut prendre du temps mais partez plutôt sur des bases saine. Au pire, recommencez et puis basta. Ah oui, on ne peut pas annuler une team en cours (ou alors je n’ai pas trouver comment faire). Par contre un menu discret en bas d’un écran de gestion de TEAM permet d’ouvrir soit la team en cours, soit d’en créer une nouvelle, que demande le peuple ?

En vrac, vous pourrez :

  • créer votre pilotes et embocher le second pilote (pas mal, vous pouvez gagner des points malgrè une piètre prestation),
  • choisir votre propre identité de taeam (logo, livrées, leur logo, couleurs, …), de nouvelles options se débloquent avec la progression dans le jeu,
  • trouver votre premier sponsor,
  • gérer le budget et les évolutions des arbres technologiques de la voiture entre les coures, ces choix sont cruciaux et de mauvaises décisions peuvent arriver,
  • faire face aux médias pour répondre à leurs questions,
  • gérer les campagnes marketing et gagner de l’argent en plus des sponsors,
  • et dès les premiers courses passées : gagner de nouveaux sponsors, faire évoluer la voiture, agrandir les infrastructures…

La conduite d’une F1 sur PC, pas toujours facile sans le bon équipement

Volant, manette, clavier…

Je n’ai pas de volant et je le regrette presque. Presque car je ne connais pas le rendu avec par rapport à une manette. Mais je n’ai pas l’intention d’investir dedans pour le moment…

En fonction de votre manette, elle ne sera pas reconnue ou pas complètement pas le jeu. Par défaut, celui-ci propose une configuration manette Xbox, autant dire que chez moi ce n’est pas ça. On est Nintendo depuis la NES, en passant par toutes les évolutions (j’ai encore la N64 à la maison lol), donc j’ai du faire avec ce que j’avais et c’est déjà bien.

Mais en farfouillant un peu, et c’est dommage que cela ne soit pas accessible plus facilement, il est possible de paramétrer une nouvelle config de manette manuellement en fonction des choix proposés (idem pour le clavier d’ailleurs). Pour modifier les paramètres de la manette sur PC pour conduire sur F1 2020, il faut attendre d’être en mode « Essai » ou « Courses ».

Vous pouvez à tout moment régler la config/difficulté du jeu. C’est idéal pour les jeunes pilotes. En mettant l’IA à 15/100 vous jouez avec un niveau très facile. Idem pour la gestion de courses, de la voiture, les dégâts reçus, etc. Faites vos armes et une fois les principes de bases compris, modifiez la difficulté au fur et à mesure de vos envies de de votre progression.

A vous le bitume !

Il n’y a pas de mode d’entraînement dans les options « TEAM », je n’ai pas encore testé la partie pilote « PRO ». Donc il faut se faire les dents sur les ESSAIS LIBRES, la QUALIF et la COURSE.

Si vous vous plantez, ne validez pas la cession !

A tout moment, vous pouvez appuyer sur la touche « F1 » ou « ESC », ouvrir le menu et choisir l’option « recommencer ». Oui je sais, c’est un peu de la triche, mais au moins c’est une solution pour bien prendre la conduite en main, comprendre la piste et gagner des points.

Rouler, rouler et encore rouler sera votre crédo pour bien comprendre les virages, gagner en secondes et monter dans le classement avant et pendant la course.

Au niveau débutant, il y a des flèches vertes au sol qui propose le meilleur trajet possible du circuit emprunté. Il suffit de les suivre, d’accélérer, de freiner, de tourner dans les virages, etc.

Ah, ah ah ! « Il suffit de… »

Si c’était aussi facile que cela, il n’y aurait pas de difficultés. Dans les essais libres, il n’y a pas beaucoup de voitures, donc ça va, mais en qualif et en course, c’est une autre paire de manches.

Le règlement de courses s’appliquent aussi à vous. Trop de chicanes prises de travers, de mauvais dépassements, trop de débordements de pistes et c’est rapidement une alerte de la team, une remontrance, voire pire une pénalité ou un drapeau noire qui vous tombent dessus !

S’ajoute à cela les sorties de pistes, les têtes à queue, les collisions et j’en passe (salut Jean !). Selon votre mode de jeu, les dégâts reçus seront plus ou moins minimisés, au niveau max de difficultés, les débris pleuvent de partout, comme lorsque Leclerc s’en va taquiner Vettel, hum, hum…

Bref, si vous commencer avec 10 places de pénalités pour finir en fond de grille, c’est juste le métier qui rentre, hein ! Vous ferez mieux la prochaine fois.

Vous pouvez passez les essais et la course avec l’option « course virtuelle », mais vous gagnerez nettement moins de points pour l’équipe. Mais au moins cela vous permettra de ne pas terminer dernier de la course… Par contre il n’y a pas le choix, vous serez obliger de piloter la qualification.

Un petit peu à la fois vous gagnerez des places et éviterez les pièges de la course, bon courage !

Entre gestion d’équipe et de courses

L’interlude de temps entre chaque course doit être mise à profit pour développer votre TEAM. Attention toutefois à ne pas trop dépenser. Si vous gagnez des points et des dollars durant le championnat c’est bien, sinon rien ne renflouera vos caisses.

N’oubliez pas d’ajoutez de nouveaux sponsors dès que c’est possible. Mais aussi de jouer la carte marketing, de planifier les activités de la team dans le calendrier, de passer du temps sur les choix de l’arbre technologique, de peaufiner votre image de marque, etc.

D’ailleurs il vous sera proposé aussi de participer à des courses rétros dans de vieilles monoplaces, c’est l’occasion de se faire de l’argent et gagner en notoriété.

Plus vous évoluerez, plus vous devrez être constant et évoluer dans le monde impitoyable de la F1. Rien à voir avec des jeux de simulations de courses où taper dans le mur ou accrocher les autres n’impactent pas vos résultats, ici, tout doit être parfait !

Pour conclure, F1 2020 version PC est un petit bijoux de jeu de simulation de courses. Il faut être au TOP constamment et passer des heures pour connaître toutes les ficelles du jeu. C’est un bon investissement pour les fans de courses et de F1, surtout qu’étant très chronophage, le joueur en a pour son argent.

{Produit reçu en test}

Partagez cet article sur :

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.