Chose promise, chose due, voici mon retour sur le 1er livre d’une série de 4 reçus par Audible.fr pour passer des vacances lectures audio.

Avec Les vacances d’un serial killer version audio je me suis une belle claque dans la gueule (surtout au début). C’est à 1000 lieux de ce que je lis d’ordinaire. Je suis plutôt Heroïc-Fantasay, Science-Fiction, Surnaturel et aussi quelques auteurs de Policier.

Ici on a le ton tout de suite, c’est humoristique, plein de vie, les acteurs qui font les personnages donne l’ambiance dès les premiers mots. Chacun doit sûrement avoir dans sa famille ou ses relations ces joyeux-lurons bien Ch’ti ! Mais ne vous arrêtez pas là, lisez plutôt la suite pour avoir mon avis…

Les Vacances d’un serial killer

Informations techniques:

  • Auteur(s) : Nadine Monfils
  • Lu par : Nadine Monfils , Dominique Pinon
  • Durée : 4 h 9 min
  • Version intégrale | Livre audio
  • Date de publication :16/07/2015
  • Éditeur : Audible Studios

Description

Comme chaque été, Alfonse Destrooper part en villégiature à la mer du Nord. Josette, sa femme, est bien décidée à se la couler douce, entre farniente à la plage et shopping dans la station balnéaire. Les enfants, Steven et Lourdes, emportent leur caméra pour immortaliser ces vacances tant attendues. Quant à la mémé, véritable Calamity Jane, elle les accompagne dans sa vieille caravane.
Mais le voyage commence mal ! Un motard pique le sac de Josette à un carrefour et s’enfuit. Furieux, Alfonse s’arrête dans un snack pour s’enfiler une bière pendant que les deux ados, avec leur manie de tout filmer, s’amusent à planquer leur caméra dans les toilettes, histoire de recueillir quelques images truculentes. La famille Destrooper reprend finalement la route. À l’arrière de la voiture, les ados visionnent tranquillement leur vidéo. Quand, soudain, ils découvrent à l’écran le cadavre du motard gisant sur le sol des toilettes du restoroute ! Et, pour couronner le tout, la magnifique pension dans laquelle les Destrooper ont prévu de séjourner est une rade pourrie. Les vacances en enfer ne font que commencer…

Une comédie décapante, teintée d’humour noir et d’un zeste de poésie, un hymne à la Belgique.

Mon avis d’un accro aux livres audios

L’auteur nous présente une belle équipe de bras-cassés, du beauf pur et dur, des ados haut en couleur et la gente féminine de la grand-mère à la fille tellement archétypé qu’on ne peut croire qu’elles puissent exister en vrai, et pourtant… Lors de notre dernière visite à la Vallée des Singes dans la Vienne, je suis tombé sur ce genre de famille. Le père en Marcel, le grand le poil au menton la caméra dans la main avec les cheveux gras et un franc parlé de la France profonde… Et je vous passe les détails de la maman au caractère bien trempé à qui « on ne la fait pas »… mdr

Bon je ne dénigre pas non plus ni les personnages du livre, ni les gens de Ch’Nord / Belgique (entre autre) qui puissent y ressembler, mes grands-parents paternels n’étaient pas plus beau à voir dans leur genre (bien que loin des archétype du roman) et pourtant ils avaient un côté attachant.

Retournons à ce livre au ton acidulé. Au fut et à mesure de l’écoute, nous nous embarquons donc dans une histoire abracadabrante, un maelstrom de petites scénettes qui s’imbriquent plus ou moins mais ne laissent en rien présager la fin, en tout cas rien de bon, cela c’est certain. Le père arguant d’ailleurs que chaque fois que la mémé les accompagnent (ou pas) en vacances, c’est toujours la catastrophe. Je me pose d’ailleurs la question de savoir COMMENT ils ont réussi à vivre jusque là sans mourir au moins 1000 fois, mais nous ne le saurons jamais.

L’auteur en fait parfois un peu trop, c’est vulgaire, avec du sexe mais qui ne fais pas du tout rêver. Et tellement tiré par les cheveux que lorsque j’ai entendu « épilogue » je n’y ai pas cru ! Franchement j’ai eu une impression de fin raté, brutale, certes pas forcément optimiste, pourquoi pas hein, mais paf, on s’arrête là, telle une série télé en panne de scénariste. Il y a bien quelques lignes pour expliquer ce que deviennent certains personnages, et d’autres sont tombés dans l’oubli (dommage d’ailleurs), mais c’est tout. Avec un livre papier, je me serais rendu compte que la fin approchait, mais là, comme je ne regarde pas le nombre de chapitre restant, je suis donc resté sur ma faim…

Par contre au niveau des acteurs, alors là, rien à dire. Les voix et l’ambiance sont au top, c’est amusant, bluffant et tellement vrai ;-D. Ce qui permet de remonter l’histoire dans mon estime car je pense que si je l’avais lu, je n’en aurais pas pensé plus que cela.

{Livre audio reçu en test par Audible.fr}

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply