Merci Franck de m‘avoir invité pour écrire un petit article sur ton blog. Alors je me présente, je m’appelle Aurélien et je suis l’auteur du blog www.je-deviens-riche.fr, blog consacré aux placements et aux investissements pour les particuliers.

Si les enfants ne reçoivent pas de salaire, ils reçoivent quand même de l’argent dès leur plus jeune âge (ndlr : environ 7/8 ans pour débuter, plus tôt ils ne savent pas gérer et à savoir que “l’argent de poche” et un complèment à l’argent placé en banque par les parents). Si ces petites sommes d’argent peuvent paraître anodines au début, elles peuvent vite se transformer en une coquette petite bourse qui pourra leur être bien utile plus tard.

Cette coquette petite bourse se compose de la totalité de l’argent placé mais également des intérêts générés pendant toute leur enfance. On accorde en général peu d’attention à ces intérêts, pourtant ils peuvent représenter une somme conséquente au bout de 18 ans ou plus. Il est donc important de chercher les meilleurs rendements !

Alors comment faire prospérer aux mieux les« étrennes » de nos chères petites têtes blondes ?

Le plus connu : le Livret A

En général, à la naissance d’un enfant les parents ou les grands-parents se précipitent pour lui ouvrir un livret A (ndlr : oui, en effet ;-D).  C’est certainement la solution la plus simple.

L’argent est totalement disponible et dès que votre enfant sera en âge de l’utiliser il pourra y avoir accès simplement. De plus l’argent investi sur le Livret A n’est pas imposable (ndlr : de mémoire, jusqu’à un certain palier, non ?). En revanche, le rendement de l’argent placé ainsi sera très faible et même certainement négatif si l’inflation est réintégrée dans le calcul. Placer l’argent de vos enfants à des rendements négatifs pendant plusieurs (dizaines) d’années, c’est tout de même dommage.

N’existe-t-il pas d’autres placements plus intéressants ?

Seconde possibilité : L’assurance vie en fond Euro

Je vois déjà certaines personnes se dire « oui mais avec l’assurance vie l’argent est bloqué pendant 8 ans ». Non, c’est une idée reçue ! Et puis quand bien même,  votre enfant aurait plus de 8 ans devant lui pour en profiter ! L’argent placé au sein d’une assurance vie est disponible à tout moment (dans un délai de 7 jours à 1 mois environ).

Même si les rendements actuels de l’assurance vie en fond Euro ne sont que légèrement supérieurs au Livret A, sur le long terme la moyenne des rendements de ce type de fond dépasse nettement le Livret A. Un tel placement devrait au moins permettre à votre enfant d’obtenir un rendement supérieur à l’inflation.

Dernier point : la Bourse !

Là certaines personnes vont me prendre pour un fou : « La bourse c’est risqué, je n’y connais rien en bourse et mon enfant encore moins. Je ne vais pas lui faire prendre de tels risques ! ». Effectivement la bourse est un placement qui comporte certains risques mais avec quelques règles simples vous pouvez diminuer fortement ces risques.

La bourse présente essentiellement des risques sur le court terme où vous pouvez avoir une chute des cours qui se répercute dans votre portefeuille. Sur une période supérieure à 15 ans, vous avez moins de 5% de chance (ou de malchance !) de perdre de l’argent en investissant en bourse. Ca tombe bien, votre enfant a toute la vie devant lui, il peut donc investir son argent pour les 15 prochaines années !

Le second risque essentiel de la bourse est la diversification ou plutôt le manque de diversification. En effet, si vous placez tout votre argent sur une action et que cette action chute voir même disparaît, vous avez alors perdu tout votre argent. Par contre si vous investissez sur 10 actions, vous avez beaucoup moins de probabilités que les 10 sociétés disparaissent. Un bon moyen d’investir sur plusieurs sociétés simplement est d’utiliser les SICAV ou FCP. Dans ce cas, un gérant s’occupe de sélectionner les actions pour vous et vous assure ainsi une bonne répartition.

La troisième chose à faire en bourse pour réduire le risque est d’investir régulièrement. En effet, si vous placez 10 000 euros aujourd’hui et que le marché chute de 30% en 2 mois, vous aurez perdu 3 000 euros. Par contre si vous investissez vos 10 000 euros (ndlr : investir 10 000 € sur 18 ans pour 1 enfant… je ne vois pas comment faire O_o, multiplions encuite cette somme par le nombre d’enfant, ça laisse à réfléchir) régulièrement, par exemple 500 euros par mois, dans le cas d’une chute de 30% vous aurez perdu une somme beaucoup plus faible et vous commencerez à gagner de l’argent dès que le marché remontera. Une nouvelle fois ça tombe bien car votre enfant n’a certainement pas une grosse somme d’argent à investir tout de suite, mais au cours des 15 ou 20 prochaines années, il aura très certainement régulièrement plusieurs dizaines ou centaines d’euros à placer !

En ce qui concerne le rendement, la bourse est un des meilleurs produits sur le long terme, devant l’immobilier, l’or et très loin devant le livret A !

Mais comment fait-on ?

Vous l’avez vu la bourse est un produit à prendre en considération si vous souhaitez placer l’argent de vos enfant pour les 15 ou 20 prochaines années. Le plus simple pour cela est de leur ouvrir une assurance vie multi-supports au sein de laquelle vous pourrez mettre une partie de l’argent sur le fond euro (sécurité d’une partie du capital qui progressera chaque année quelque soit l’environnement économique) et une partie dans des SICAV investies essentiellement en actions (recherche de performance sur le long terme). Il faudra alors choisir la part de sécuritaire et de performance en fonction de l’âge de votre enfant et de ses projets. Bien évidemment ces proportions pourront évoluer dans le temps en fonction de la situation et des besoins à venir de votre enfant.

J’espère que cet article vous aura convaincu d’investir au moins une partie de l’argent de vos enfants en bourse ! Je réponds à vos questions dans les commentaires ci-dessous ou en personne sur www.je-deviens-riche.fr/ (rubrique contact).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

13 comments

  1. Pingback: Comment placer au mieux l’argent de vos enfant ?

  2. Martin

    Bonjour,
    Expliqué comme vous l’expliquez, la bourse en effet ça semble valoir le coup, mais j’ai quand même un petit blocage psychologique, à cause de connaissances qui ont perdu gros (et qui ont du faire un peu n’importe quoi aussi je pense). Je vais donc y réfléchir plus sérieusement, mais pour l’instant je vais plutôt opter pour l’assurance vie en plus du livret A déjà ouvert pour mon fiston.

    • je suis du même avis car j’ai perdu beaucoup avec le crash de l’an 2000 O_o

      • Bonjour Martin,
        Je comprends totalement votre réticence surtout si vous connaissez des gens qui ont perdu gros. Mais comme vous le dîtes, ces gens ont certainement “fait un peu n’importe quoi”.

        En misant seulement une partie de l’épargne de vos enfants sur des fonds de placement du type “carmignac patrimoine” par exemple et en mettant le reste sur le fond euro de son assurance vie, vous ne faîtes pas n’importe quoi car vous diversifiez son patrimoine. En investissant de cette façon régulièrement (tous les mois, trimestres, semestre ou années) vous lissez les performance et réduisez encore considérablement les risques de pertes, par contre vous augmentez également considérablement la chance pour votre enfant d’obtenir un rendement supérieur à celui de l’inflation et même du fond euro.

        Juste quelques chiffres pour finir, 100€ par moi placés à 2% pendant 20 ans donnent pratiquement 30 000€. Par contre, 100€/mois placés à 8% pendant 20 ans donnent pratiquement 60 000€. Sur le long terme, la bourse fait plus de 8% en général. Il serait dommage de ne pas l’utiliser je pense.

        Si vous souhaitez des renseignements plus précis en fonction de votre situation, je réponds à toutes les questions en détail via le formulaire de contact sur mon site.

        En espérant vous avoir en partie convaincu ;)

        Aurélien

        • Aurélien a écrit :
          “Juste quelques chiffres pour finir, 100€ par moi placés à 2% pendant 20 ans donnent pratiquement 30 000€. Par contre, 100€/mois placés à 8% pendant 20 ans donnent pratiquement 60 000€.”

          Si on tient compte de l’inflation, de l’argent placé à 2 % ne rapporte aucun pouvoir d’achat (même si on attend un siècle). 10 000 euros placés à 3 % pendant 20 ans rapportent 1 050 euros de pouvoir d’achat si l’inflation est à 2,5 %. Mais si la bourse rapporte 8 % par an en moyenne alors le gain en 20 ans est de près de 20 000 euros. Ça fait presque 20 fois plus. (Voir chapitre 4 de « Votre argent mérite de vous rapporter plus ».)


          Mathieu Bouville
          créateur de “Placez mieux votre argent, tout simplement” sur Viadeo

    • Martin (et les autres),

      La bourse présente des risques (très visibles) à court terme. Les livrets d’épargne présentent des risques (peu visibles) à long terme. En bourse, les cours peuvent chuter de 30-40 %, mais ce n’est que passager : ils vont remonter en quelques mois ou quelques années. Avec les livrets et l’assurance-vie en euros les gains peuvent facilement se faire bouffer par l’inflation, et ça ne va pas vite s’effacer (contrairement aux pertes en bourse) : de l’argent placé sur un livret A il y a 40 ans aurait à peine maintenu son pouvoir d’achat.

      Mathieu Bouville
      créateur de “Placez mieux votre argent, tout simplement” sur Linkedin

  3. “Sur une période supérieure à 15 ans, vous avez moins de 5% de chance (ou de malchance !) de perdre de l’argent en investissant en bourse.”

    D’où peut bien venir ce chiffre ?


    Mathieu Bouville
    auteur du livre « Votre argent mérite de vous rapporter plus »

  4. Ouvrir une assurance vie est une excellente idée, même si vous n’y mettez pas d’argent, en effet c’est le nombre d’annuités qui comptera le jour ou vous souhaiterez liquider le contrat, donc plus tôt vous l’ouvrez, plus tôt vous pourrez retirer l’argent sans frais et surtout sans frais de succession, ouvrir une assurance vie c’est donc aussi penser aux enfants de vos enfants…

  5. Jerome

    Je n’aurai jamais pensé à placer l’argent de mon enfant dans la bourse, par exemple. Ça peut être une bonne idée, mais comme tu le dis, il faut suivre quelques règles.