Education : Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent

Papa Blogueur n’est pas forcément un papa modèle. Question éducation familiale, j’ai la fâcheuse habitude de hausser le ton, voire, je l’avoue de crier sur mes garçons lorsqu’ils abusent de trop, la fatigue et le stress n’aidant pas. Est-ce la bonne méthode, non, c’est certain, superparents vous le diront, tout comme ma femme.

Education : monter le ton est un cercle vicieux. On ne s’entend plus et on n’écoute plus les autres.

On cri, on s’énerve, on punit, on dit des choses navrantes et blessantes, bref… pour ma part, c’est un mode de communication venant de mes parents surtout lors des années précédents leur divorce, dur de changer.

Et pourtant… je me vois pas rester dans l’état. D’une part pour le bien être de ma famille, mais aussi pour moi-même. Au lieu de voir mes petits zhommes comme des monstres à rabrouer dès qu’ils se chamaillent, pourquoi ne pas agir autrement en écoutant ce qu’ils ont à dire et en leur répondant avec empathie 

Oui et la marmotte emballe le chocolat… 

Que néni ! Le plus dur à faire c’est le premier pas : lire des livres sur l’éducation des enfants.

D’ailleurs, je n’en suis pas à ma première expérience, mais je mélange tout ! 

Une fois le bouquin terminé, c’est bon, dans les 2 semaines qui suivent, je sais quoi faire et ensuite… les mauvaises habitudes reviennent. Car il est difficile d’appliquer telle ou telle méthode à tel problème, car ces méthodes ne sont pas acquises !

J’ai trouvé THE BIBLE :  « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent » d’Adele Faber et Elaine Mazlish.

Dès le début de leur livre sur l’éducation des enfants avec empathie, facile à lire en plus, c’est clair et net. Vous comprendrez plus bas.

Il fait suite à « Parents épanouis, enfants épanouis » (ma femme l’a terminé, pas moi). Beaucoup de parents étaient satisfait de ce premier opus, mais d’autres non. Des gens comme moi en fait, qui demandaient des exercices, du concret, des trucs « faciles » à apprendre et à appliquer pour mieux respecter ses enfants et vivre dans une harmonie familiale nettement plus belle qu’avant, le cui-cui des petits oiseaux de Blanche Neige en somme, mais en vrai.

L’intro est directe, en quelques mots les 2 auteurs expliquent ceci :

« Lisez chapitre par chapitre en commençant par la début (logique, mais pas pour tous) et surtout, arrêtez-vous 1 semaine (ou plus) entre chaque chapitre pour prendre des notes et appliquez ce que vous avez appris / compris ».

MERVEILLEUX ! En somme une formation pour devenir super-parents sans se déplacer de chez soi.

Vu qu’il faut y aller doucement, nous ne l’avons pas encore terminé. Car nous travaillons à deux dessus, ma femme et moi. Nous prenons notre temps afin d’acquérir les outils pédagogique et les réflexes idoines pour chaque situation. Cela doit devenir un réflexe mais si ce n’est pas toujours facile, surtout avec 3 enfants sur les bras et seul lorsque je travaille.

Mon premier retour sur « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent »

Les méthodes d’éducation décritent dans le livre n’ont rien à voir de certaines autres de nos lectures où, par exemple, un temps de réflexion de l’enfant (en bref une punition plus ou moins sévère) dans l’escalier ou le couloir, voire la chambre, était de mise (soupir). Je n’ai jamais terminé ce livre…

Ici on explique, on parle d’expérience, on met en évidence les attitudes choquantes, qui détruisent, qui diminuent… on en a peur d’ailleurs « mon Dieu, c’est moi cela ? » Et oui en effet…

On a particulièrement apprécié les petits jeux de rôles entre nous façon « parent / enfant » avec le ton habituellement employé, ça secoue durement. Dans un des exemples, un papa ayant eu un éclair de lucidité expliquait en quelques mots qu’il avait compris que les mots faisaient aussi mal que les gestes. Il imaginait que chacune de ses « mauvaises paroles » était l’équivalent de « traitement physique »… depuis, suivant les ateliers (aux états-unis) des auteurs sur l’éducation des enfants avec empathie, sa vie avait changée du tout au tout.

Savoir écouter l’enfant, lui répondre avec empathie

C’est le premier pas à suivre. L’écoute active, pas le « mmmm » en faisant autre chose. Reconnaître et affirmer leurs sentiments nous a permis d’éviter plusieurs crises majeures. Bien entendu, cela ne résous pas tout mais c’est déjà un début.

C’est sur, c’est moins rapide que crier, mais le sentiment reçu à la fin de ces « discussions » est étrange, comme un soulagement mélangé à la tendresse de « trouver » ses enfants.

Tout n’est pas miraculeux, nous n’avons pas encore toutes les billes en main, surtout avec le caractère bien trempé de Mr Grand (sigh), mais nous ne désespérons pas…

Encore une chose, les rechutes existes, je continue à crier mais je comprends mieux mes enfants. Mais comme précisé plus haut, la fatigue, le stresse, l’absence d’aide ou l’isolement, le nombre d’enfant, leur caractère au jour le jour influent beaucoup sur la mise en pratique de ces nouvelles méthodes. N’ayez donc pas peur si cela prend du temps, car cela prend du temps. Nous ne changeons pas en 1 jour, pourquoi nos enfants le feraient-ils

Avec les vacances qui nous ont un peu coupé de notre lecture, nous allons reprendre la suite. Dans un prochain article, je reviendrais donc dessus afin de vous donner mon sentiment plein et entier de cette « nouvelle » méthode sur l’éducation des enfants.

Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent

 Description de l’ouvrage « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent » :

Basé sur de récentes prises de conscience en psychologie, ce livre présente des façons innovatrices de résoudre les problèmes qu’on rencontre dans toute relation parent-enfant. Il met en avant une approche lucide, sensible et respectueuse, qui entraîne moins de stress et plus de gratifications pour les parents comme pour les enfants. On y trouve des techniques à la fois concrètes, pratiques et surtout efficaces. Cela fonctionne, les résultats sont là !

Par ailleurs de charmantes bandes dessinées illustrent comment les habiletés de communication s’appliquent dans la vie quotidienne. Les exemples sont simples, ludiques, facile à comprendre et à appliquer.

Les auteurs :
Faber et Mazlish présentent ici, de façon vivante et convaincante, le résultat de leur propre expérience ainsi que celle de nombreux autres parents. Leurs différents ouvrages sont accueillis avec enthousiasme partout dans le monde.

Détails sur le produit :
Broché: 346 pages
Editeur : www.auxeditionsduphare.com
Langue : Français

Petit détail, vous trouverez sûrement différentes éditions sur le Net (Amazon and Co). Attention à la date de publication. Préférez « Les éditions du Phare ». Ils travaillent en étroite collaboration avec Adele Faber et Elaine Mazlish, mettant à jour tous leurs ouvrages en version francophone pour notre plus grand plaisir.

 Bonus, une petite vidéo de présentation :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=KnumaFgdiOg[/youtube]

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles