Education familiale : « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent »

Education : Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent

Papa Blogueur n’est pas forcément un papa modèle. Question éducation familiale, j’ai la fâcheuse habitude de hausser le ton, voire, je l’avoue de crier sur mes garçons lorsqu’ils abusent de trop, la fatigue et le stress n’aidant pas. Est-ce la bonne méthode, non, c’est certain, superparents vous le diront, tout comme ma femme.

Education : monter le ton est un cercle vicieux. On ne s’entend plus et on n’écoute plus les autres.

On cri, on s’énerve, on punit, on dit des choses navrantes et blessantes, bref… pour ma part, c’est un mode de communication venant de mes parents surtout lors des années précédents leur divorce, dur de changer.

Et pourtant… je me vois pas rester dans l’état. D’une part pour le bien être de ma famille, mais aussi pour moi-même. Au lieu de voir mes petits zhommes comme des monstres à rabrouer dès qu’ils se chamaillent, pourquoi ne pas agir autrement en écoutant ce qu’ils ont à dire et en leur répondant avec empathie 

Oui et la marmotte emballe le chocolat… 

Que néni ! Le plus dur à faire c’est le premier pas : lire des livres sur l’éducation des enfants.

D’ailleurs, je n’en suis pas à ma première expérience, mais je mélange tout ! 

Une fois le bouquin terminé, c’est bon, dans les 2 semaines qui suivent, je sais quoi faire et ensuite… les mauvaises habitudes reviennent. Car il est difficile d’appliquer telle ou telle méthode à tel problème, car ces méthodes ne sont pas acquises !

J’ai trouvé THE BIBLE :  « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent » d’Adele Faber et Elaine Mazlish.

Dès le début de leur livre sur l’éducation des enfants avec empathie, facile à lire en plus, c’est clair et net. Vous comprendrez plus bas.

Il fait suite à « Parents épanouis, enfants épanouis » (ma femme l’a terminé, pas moi). Beaucoup de parents étaient satisfait de ce premier opus, mais d’autres non. Des gens comme moi en fait, qui demandaient des exercices, du concret, des trucs « faciles » à apprendre et à appliquer pour mieux respecter ses enfants et vivre dans une harmonie familiale nettement plus belle qu’avant, le cui-cui des petits oiseaux de Blanche Neige en somme, mais en vrai.

L’intro est directe, en quelques mots les 2 auteurs expliquent ceci :

« Lisez chapitre par chapitre en commençant par la début (logique, mais pas pour tous) et surtout, arrêtez-vous 1 semaine (ou plus) entre chaque chapitre pour prendre des notes et appliquez ce que vous avez appris / compris ».

MERVEILLEUX ! En somme une formation pour devenir super-parents sans se déplacer de chez soi.

Vu qu’il faut y aller doucement, nous ne l’avons pas encore terminé. Car nous travaillons à deux dessus, ma femme et moi. Nous prenons notre temps afin d’acquérir les outils pédagogique et les réflexes idoines pour chaque situation. Cela doit devenir un réflexe mais si ce n’est pas toujours facile, surtout avec 3 enfants sur les bras et seul lorsque je travaille.

Mon premier retour sur « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent »

Les méthodes d’éducation décritent dans le livre n’ont rien à voir de certaines autres de nos lectures où, par exemple, un temps de réflexion de l’enfant (en bref une punition plus ou moins sévère) dans l’escalier ou le couloir, voire la chambre, était de mise (soupir). Je n’ai jamais terminé ce livre…

Ici on explique, on parle d’expérience, on met en évidence les attitudes choquantes, qui détruisent, qui diminuent… on en a peur d’ailleurs « mon Dieu, c’est moi cela ? » Et oui en effet…

On a particulièrement apprécié les petits jeux de rôles entre nous façon « parent / enfant » avec le ton habituellement employé, ça secoue durement. Dans un des exemples, un papa ayant eu un éclair de lucidité expliquait en quelques mots qu’il avait compris que les mots faisaient aussi mal que les gestes. Il imaginait que chacune de ses « mauvaises paroles » était l’équivalent de « traitement physique »… depuis, suivant les ateliers (aux états-unis) des auteurs sur l’éducation des enfants avec empathie, sa vie avait changée du tout au tout.

Savoir écouter l’enfant, lui répondre avec empathie

C’est le premier pas à suivre. L’écoute active, pas le « mmmm » en faisant autre chose. Reconnaître et affirmer leurs sentiments nous a permis d’éviter plusieurs crises majeures. Bien entendu, cela ne résous pas tout mais c’est déjà un début.

C’est sur, c’est moins rapide que crier, mais le sentiment reçu à la fin de ces « discussions » est étrange, comme un soulagement mélangé à la tendresse de « trouver » ses enfants.

Tout n’est pas miraculeux, nous n’avons pas encore toutes les billes en main, surtout avec le caractère bien trempé de Mr Grand (sigh), mais nous ne désespérons pas…

Encore une chose, les rechutes existes, je continue à crier mais je comprends mieux mes enfants. Mais comme précisé plus haut, la fatigue, le stresse, l’absence d’aide ou l’isolement, le nombre d’enfant, leur caractère au jour le jour influent beaucoup sur la mise en pratique de ces nouvelles méthodes. N’ayez donc pas peur si cela prend du temps, car cela prend du temps. Nous ne changeons pas en 1 jour, pourquoi nos enfants le feraient-ils

Avec les vacances qui nous ont un peu coupé de notre lecture, nous allons reprendre la suite. Dans un prochain article, je reviendrais donc dessus afin de vous donner mon sentiment plein et entier de cette « nouvelle » méthode sur l’éducation des enfants.

Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent

 Description de l’ouvrage « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent » :

Basé sur de récentes prises de conscience en psychologie, ce livre présente des façons innovatrices de résoudre les problèmes qu’on rencontre dans toute relation parent-enfant. Il met en avant une approche lucide, sensible et respectueuse, qui entraîne moins de stress et plus de gratifications pour les parents comme pour les enfants. On y trouve des techniques à la fois concrètes, pratiques et surtout efficaces. Cela fonctionne, les résultats sont là !

Par ailleurs de charmantes bandes dessinées illustrent comment les habiletés de communication s’appliquent dans la vie quotidienne. Les exemples sont simples, ludiques, facile à comprendre et à appliquer.

Les auteurs :
Faber et Mazlish présentent ici, de façon vivante et convaincante, le résultat de leur propre expérience ainsi que celle de nombreux autres parents. Leurs différents ouvrages sont accueillis avec enthousiasme partout dans le monde.

Détails sur le produit :
Broché: 346 pages
Editeur : www.auxeditionsduphare.com
Langue : Français

Petit détail, vous trouverez sûrement différentes éditions sur le Net (Amazon and Co). Attention à la date de publication. Préférez « Les éditions du Phare ». Ils travaillent en étroite collaboration avec Adele Faber et Elaine Mazlish, mettant à jour tous leurs ouvrages en version francophone pour notre plus grand plaisir.

 Bonus, une petite vidéo de présentation :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=KnumaFgdiOg[/youtube]

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

34 comments

  1. et non, il est super, je te le conseille et les autres ouvrages des auteurs aussi, j’en parlerais plus tard

  2. Ca a l’air très intéressant … je le commande de suite !

    • attention aux éditions, prends bien la dernière « aux editionsduphare »

  3. Neo

    Wahou pour le boulot de cet article, et pour le partage!

    J’ai lu ce live, mais a mettre en pratique c’était vraiment pas facile, les prix des ateliers en régions parisienne coûtait très cher, puis suite a déménagement en province, j’ai suivit un atelier, la dernière séance est la semaine prochaine. J’ai beaucoup aimé suivre l’atelier, il y a du bon et du moins bon… Mais ça nous plongeais vraiment dedans et on en avait besoin, et le fait de discuter peux aussi, nous aider a  » creuser » la difficulté rencontré avec l’enfant ( des fois, on réagis par rapport a du vécu ) Et un avis extérieur est parfois une vrai illumination! Une chose par contre me gène, j’ai parfois la sensation, que cela s’apparente a une sorte de manipulation pour acquérir de la tranquilité. Donc, je continue de lire d’autre choses, ou parfois même j’écoute ( en c.d par ex les enregistrement de Dolto a la radio ).

    Pardon, pour cette énorme récit que je viens d’écrire ici, Encore merci pour cet article.

    Nep

    • ce n’est pas le premier livre qu’on lit non plus, mais c’est celui qui répond le plus à nos attentes pour le moment, mais je ne l’ai pas terminé
      et comme pout tout, c’est à nous, parents, de choisir ce que nous voulons pour l’éducation de nos enfants, il y aura toujours des « trucs » qui nous font bondir

  4. Sophie-Mum

    faut que je l’achete car comme toi je gueule je ne sais pas parlé calmement et ça vient peut etre du divorce de mes parents je ne sais pas mais on ne s’entend plus à la maison

    • oui il y a un moment où il faut dire « stop » et tenter de redresser la barre sous peine de devenir des « monstres » aux yeux de nos enfants

  5. Hello Franck,

    C’est aussi une de nos bibles ! J’ai d’ailleurs récemment été formé à l’animation des ateliers Faber et Mazlich « Parler pour que les enfants écoutent ». J’espère animer les premières sessions d’ici la fin d’année.

    Comme tu le dis, le plus dur, c’est de garder en tête toutes ces bonnes « attitudes parentales ». C’est pourquoi, dans l’idéal, il faut se faire des « fiches / aides mémoire » et s’y référer le plus souvent possible. Nous sommes en train de créer les nôtres (à partir de nos nombreuses lectures sur le sujet), que nous partagerons certainement sur http://www.supersparents.com.

    • oui il est précisé dans le livre d’en faire, d’ailleurs, je pensais scanner les résumer de fin de chapitre à cet effet
      merci pour ton retour, olivier, sur ce livre

  6. Le boulot réalisé sur cet article est tout simplement *Impressionnant* , de mon temps c’était la féssée qui était la réponse à tout, j’aurai vraiment aimé avoir des parents avec qui discuter et exposer les soucis du quotidien.

    • oui c’est pareil pour moi, mais autre temps, autres parents, autres méthodes…

  7. Faudrait que je pense à le commander. J’ai un bouquin sur l’écoute active et même si je n’aime pas le livre, ça donne de très bonnes bases ;)
    C’est bon de se poser à un moment et de réfléchir à son comportement, peu d’adultes en sont capables…

    • tous les livres ne sont pas forcément adapter à chacun, j’ai commencé des livres que je n’ai même pas terminé pour te dire

  8. nanou

    Je l’ai acheté aussi, il faut que je le lise.

    Mais en ce moment je lis Filiozat. Son « j’ai tout essayé » a juste été une révélation! Alors je lis toute sa biblio!

  9. Bravo pour l’article, j’ai beaucoup apprécié. J’ai surtout aimé le fait qu’il y ai encore des parents qui remettent en question leur attitude avec leurs enfants…de mon temps c’été toujours les parent qui avaient raison (même si ce n’est pas le cas parfois) en plus de la fessée et le fameux ‘va au piquet’ quand tout va mal. Bref j’apprécie énormément le fait de constater de par cet article, et les commentaires, que bon nombre de parents essayent de travailler sur eux même pour apporter une nouvelle éducation à leurs enfants basée sur la discussion, et donc instaurer un meilleur climat au sein de la famille; qui est bien différent de celui des cris et des saures d’humeur pour un rien.

    • Merci pour ton retour, c’est toujours intéressant d’avoir l’avis des autres

  10. Le bouquin est très intéressant et l’idéal est de le lire en suivant les ateliers. Cela permet de s’exercer à la mise en pratique et d’en discuter la semaine suivante avec les autres parents du groupe.

    • oui c’est ce qu’on m’a dit aussi, le hic, c’est sans enfant les atelier pendant 7 semaines minimums… donc faut avoir quelqu’un pour les garder à chaque fois, chez nous pas possible, sigh !

  11. Pingback: Education enfant : parler pour que les enfants écoutent | Papa Blogueur

  12. Pingback: changer de methode d'éducation

  13. Pingback: Epargner en famille c'est facile avec la Micro Epargne | Papa Blogueur

  14. Pingback: Franck du blog papa-blogueur. | Entrepren-Area

  15. Pingback: Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent | Papa Blogueur

  16. Benedicte

    Je l’ai acheté, je le relis souvent, parce qu’effectivement il y a des rechutes :s

    Du coup j’ai aussi stabiloté certaines choses, parce que tout n’est pas automatique, c’est une remise en question, de sa propre façon de penser, et d’être avec ses enfants.

    Mon compagnon n’est pas toujours convaincu, mais il est bien forcé de constater que ça fonctionne, et ça apaise !

    Je reste quand même démunie par moments …

    • Papa Blogueur

      ben tant qu’il n’est pas contre… car on en connait qui se foutent de la gueule de leur femme qui font cet effort

  17. Benedicte

    oui, bein au début il n’était vraiment pas convaincu …. c’était limite …. ^^
    mais nous avons rencontré de telles difficultés avec mon aîné que de toutes façons, nous ne pouvions pas faire autrement que d’instaurer un dialogue entre nous et lui, et d’essayer de le laisser exprimer ses sentiments de la meilleure façon qu’il soit, et qu’il corrige ses comportements par lui-même …

    pis je dois dire aussi que parfois dans l’entourage, il est mal perçu d’essayer de comprendre son enfant, on passe pour laxiste si on ne punit pas sévèrement ….

    Alors oui j’ai des neveux ou nièces qui obéissent très bien et répondent très bien à la punition, mais moi ce n’est pas ce que je veux pour mon enfant, je veux le comprendre, qu’on soit complice, qu’il puisse avoir confiance en moi, et j’avoue que parfois je me sens mal à l’aise par rapport aux parents qui punissent et qui ont parfois des effets immédiats sur leur(s) enfant(s) …. J’ai souvent eu le droit au « tu discutes trop avec lui, c’est qu’un enfant » ….. Ca fait un bon bout de temps que je me suis penchée sur la CNV, et des fois j’ai du mal à faire comprendre à mon entourage mon point de vue et ma façon de faire …et ce sont eux qui se foutent de ma poire ^^

    • Papa Blogueur

      c’est comme pour tout, le regard des autres et leurs remarques assassines ça fout le blues et nous « oblige » à faire ce qu’on veut pas faire, jusqu’au jour où on dit « merde » c’est am vie, j’éduque mes enfants comme je veux !

  18. Famille Heureuse

    Bonjour Franck,
    J’ai enfin eu le temps de lire ton article!
    Comme je te le disais sur mon blog, je poursuis la lecture de ce livre suite à la lecture du premier ouvrage des auteures.
    J’étais plus mitigée sur ce deuxième, mais voilà que je retrouve l’enthousiasme ressenti pour la lecture deParente épanouis, enfants épanouis.
    Et pour cause! Je suis en train de lire le passage où des parents relatent leurs expériences de la résolution de problème. Et voir que c’est déjà possible avec des petits d’à peine deux ans!!!! Quel espoir cette communication avec nos enfants!

    Tu parles d’empathie dans ton article.
    Je me permets de mettre un lien vers mon dernier article où j’expose justement la difficulté d’utiliser l’empathie quand on est en colère. Le pourquoi ça peut etre infaisable et comment sortir de cette colere malgrê tout.
    Peut-être que ça t’intéressera :)
    http://famille-heureuse.com/vous-avez-dit-empathie-deuxieme-partie-quand-la-colere-s-en-mele/

    J’attends la suite de vos aventures avec impatience :)
    Caroline

    • Papa Blogueur

      la colère, cette pression qui ne nous quitte pas et qui est dure de laisser de côté… gros problème ça ! Merci pour ton commentaire

  19. Pingback: Apprendre à rire aux et avec les enfants | Papa Blogueur

  20. Pingback: Papa Blogueur Comment gérer les disputes familiales pendant les repas ?

  21. Cathy de Poulettesurlenet

    Hello Franck!

    Je témoigne que la simple lecture de ce livre m’a bouleversée, et qu’il y a là une compréhension nouvelle de l’enfance qui oblige à revoir nos comportements impulsifs de parents! L’aspect méthodique et très pédagogique m’a beaucoup plu, et si en plus vous vous entraînez à 2 pour pratiquer, ça ne peut qu’aider à s’améliorer chaque jour.

    Pour moi, cette lecture a été un miroir de ma propre enfance aussi, et c’est une remise en question profonde. Et plus il y aura de parents pour témoigner des résultats, plus il y aura d’enfants épanouis, j’en suis convaincue!!!

    :)

  22. Pingback: Education familiale : « Parler pour ...

  23. Pingback: Les aider à suivre leurs rêves - WondermomesWondermomes