big bang

big bang

Parfois il y a des réalités qui vous sottent à la tête ! On ne peut vraisemblablement (17 lettres ce mot la vache !) pas tout faire dans une journée…

Je lis ici est là sur les blogs de maman des Burn-Out de blogueuses. Entre les enfants, la maison, le boulot pour celles qui bossent (mais bon être esclave du foyer c’est du pareil au même), les enfants (je l’ai déjà dit ?), les courses, leur rôle de femme aussi, les enfants (ah, j’ai cru avoir oublié), les (peu) de loisirs, bref, une journée est bien remplie. Ah oui, il reste une chose important qui fagocite ENORMEMENT DE TEMPS… INTERNET !

Via les sites, les blogs, les réseaux sociaux, les forums, les jeux, les messages instantanés, les chat, bref… le tout en un qui te bouffe la vie et te met des oeillères sur ce qui t’entoure.

 horse head blinder

Alors je le déclare haut et fort, je fais ma petite crise de la 40ène, du Burn-Out, de la mauvaise tête et du « j’ai plus le temps de faire la cuisine comme je veux donc vous boufferez des pâtes au gruyère râpé ce soir les mômes ! ». Et le pire ? c’est qu’il préfère cela à mes petits plats maison. Quelle ingratitude, quelle ironie, quelle farce… et pourtant ma femme m’avait prévenu (quelle sagesse ces femmes n’est-ce-pas ? Bon OK, j’en rajoute pas trop non plus).

« Les enfants ont besoin de repère et de choses simples, surtout à leur âge. Ce que tu leur prépare est bon, mais cela les troubles, en plus tu mets 2h00 à tout préparer et il ne mangent rien !

Touché en plein coeur (ou presque sinon je pisserais le sang là, et sur le PC portable ça va pas le faire…).

Les enfants… C’est là tout le problème, voire la solution. On ne peut pas être décemment un bon papa et  les laisser de côté parqu’une envie subite nous tarode pour aller lire ses mails ou le dernier message sur Facebook (ou jouer à Castleville).

message SOS

Ils ont besoin de nous autant que nous d’eux !

Bah oui après tout, c’est pas le voisin leur papa (enfin pas chez nous en tout cas), nous avons donc une grande responsabilité envers eux, celle de LES EDUQUER.

Une de mes plus grandes erreurs fut donc la présence intempestive (qui va en régression constante) des écrans !

Je suis sur le Net depuis ses débuts, 1995/1996 en somme. Je suis plongé sur un PC parfois (ce n’est pas sytématique et ce heureusement pour ma santé mentale et la famille) jusqu’à 14h00/jour (entre le boulot et la soirée à bloguer, surfer, jouer and Co). C’est un monde que j’adore mais est-ce réellement le meilleur moyen de passer son temps ? 

NON ! 

Ou alors en mode Geek addict du Web seul dans une piole décharnée, emplie de canettes de soda vides formant une imitation du Fujiyama et ed paquets de chips éventrés…

overdose Internet

Dans une journée de 24h00, et ce dans le meilleur des mondes, il faudrait :

  • s’occuper des enfants (si, si je le mets en premier) de manière honorable sinon remarquable, mais attention à ne pas tomber dans l’extrême inverse…
  • s’occuper des corvées, j’en fais déjà beaucoup, plus que la plupart des maris mais pas assez par rapport à ma femme,
  • s’occuper de la maison et du jardin. Dernièrement j’ai cultivé à merveille mon poil dans la main de ce côté là, elle est où la pince monseigneur ? lol
  • s’occuper de soi aussi, je ne pue pas c’est déjà cela, mais un petit rasage plus fréquent serait agréable pour tout le monde ! mdr
  • travailler… faut bien sinon on mangera du pain dur trouvé dans les bennes à ordures du DIA du coin… véridique, je l’ai déjà vu, des gens à moitié penchés dessus à retirer des trucs encore « mangeables ».
  • perdre son temps dans les transports, là j’ai trouvé la solution, dans la voiture j’écoute des CDs de romans (vis la médiathèque). N’a marre des parlottes de politiciens et de la musique que je n’aime pas.
  • de la paprasserie… ouvrir le courrier, ranger le courrier, répondre au courrier, payer les factures, écrire les lettres, ne surtout pas oublier de remercier Mémé du chèque de Pâque pour les enfants, non je prendrais le téléphone, c’est plus rapide lol
  • Internet… bon celui-là on en fait quoi ? Le supprimer . Idem pour les autres écrans / portables and Co ? Se retirer en hermite sur le mont Saint Michel à vivre de moules/frites, d’omelettes de la mère joie et faire la manche aux touristes ? Bon ça ne le fera pas, ils ne vendent plus rien en logement depuis belle lurette là-bas.
  • etc.

Soyons sérieux, sur ce dernier point, on peut faire des efforts mais pas tout supprimer.

D’ailleurs c’est pour cette raison qu’avec Madame, nous avons réalisé quelques courses à Pic Wic dernièrement. Des jeux éducatifs, amusants, prenants et compréhensibles pour nos enfants ont investis la maison. Dont une grosse boîte de légo découvert hier avec des « Ha! » et des « Ho! »et surtout « Je veux, je veux, je veux ! » mdr. C’est comme les playmobils, il y a toujours des incontournables.

Jeux de société

De ma prime jeunesse j’ai réussi à sauvegarder la plupart de mes jeux de société. Mais 90% ne sont jouables qu’à partir de 10 ans et plus. Certains ont découverts la poubelle, manque de pièces ou vétusté du jeu. Les autres attendent sagement l’âge de raison de nos enfants (hu! hu! hu! lol).

Comme l’annonce si bien nos camarades de http://www.supersparents.com/, c’est par les jeux que nous apprenons aux enfants. il n’y a donc pas de raison d’y investir un peu. Va falloir, par contre, faire du tri dans les trucs qui trainnent, car la maison n’est pas extensible. Un truc rentre, un autre sort… cela sera aussi l’occasion de leur réapprendre à donner, jeter et trier.

bouteille à la mer

Bon là je me suis perdu. D’un article sur « j’en ai marre, je suis débordé, j’ai besoin d’aide », j’ai déboulé (à nouveau ? Ou pas assez ?) sur les enfants, l’éduquation et tout le toutim. Tout est lié en somme. En tant que parent il faut bien se rendre compte que notre vie évolue.

Trois enfants à la maison cela demande beaucoup de boulot. On les a voulu, on assume comme dirait l’autre. Mais nous dans tout cela ? Doit-on complètement s’effacer afin de ne vivre que pour eux ? Pour leur bien ? Etre à leur écoute à 200% ? Etc.

Enconre une fois NON. Après tout nous avons aussi une vie de couple (à ajouter à la liste tiens lol), mais aussi notre jardin secret. Des petits moments persos rien qu’à nous.

Je pense que dans notre cas, c’est notre planning et nos priorités qui sont à revoir au niveau du couple d’une part, et moi en tant que PAPA être encore plus à l’écoute que je ne le suis pour le bien de tout le monde et le mien.

Rassurez-vous, je n’arrêterais pas de bloguer, mais je pense plutôt orienter mes articles plus dans un déballage de vie de papa, après tout j’ai un onglet dans mon menu qui n’attends que cela ! ;-D

 

Crédits photos : 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

20 comments

  1. Cher Papa Blogueur, je crois que tu es une espèce rare ( si si !) : l’homo erectus feminicus : l’homme qui comprend les femmes ;)
    Gloire à toi et courage ! On est toutes avec toi. Moi quand je suis limite nervous breakdown, je tente de déléguer.
    J’appelle les grands-parents / tati / grand-mamie et je leur colle leur descendance dans les basques.
    Puis là je m’allonge dans l’herbe / sable / pré et je regarde les nuages. Un moment précieux pour moi. Ca marche aussi sur un banc public à regarder les gens qui passent (mais on risque de se faire importuner).

    • on fait comment lorsqu’il n’y a plus de grand-parents, que les tati s’en taponne le tampon de les garder et que mon frère et ma soeur ont déjà du mal à gérer leur vie ? ben faut assumer pour tout tout seul et cela devient pesant O_o

  2. Mathieu

    Merci pour ton article.
    Je pense que tu dois te sentir plus soulagé ;-).

    J’adhère complètement à ce que tu as dis. Le problème, c’est que sous l’emprise de nos émotions, nous avons du mal à discerner les priorités RÉELLES dans notre vie.
    Ton article aura eu le mérite de nous faire réfléchir sur ce qui est vraiment important…

    Encore merci.

    Mathieu

    • et cela va plus loin car je me rend compte dernièrement que je réagis pas avec logique ou réflexion mais purement avec une réaction émotive sans en mesurer les conséquences… donc ça cri trop souvent
      mais au moins je le sais et ma femme aussi, c’est déjà un premier pas on ne désespère pas mdr

      • Mathieu

        Au contraire, savoir est le début de toute chose :-)

        Bon courage pour la suite

  3. Merci de nous avoir cité Franck.

    Laisse nous en tout cas te dire que nous te comprenons : avoir des enfants (surtout quand on en à 3 :-)) c’est « un boulot à plein temps » et quelque fois, on pète les plombs, on a envie de laisser tomber. Ça nous arrive aussi !

    Super démarche en tout cas que de réduire les « écrans » pour tes petiots et d’invertir dans les jeux de constructions (qui favorisent la créativité, la confiance en soi etc…) et les jeux de société (dont les bienfaits sont multiples aussi..; nous en parlerons prochainement).

    Ravi de lire plus souvent tes déballage de vie de papa en tout cas !

    • j’évolue le blog aussi, j’aime parler blogging, d’ailleurs j’ai un public aussi dessus, mais il manque encore ce côté « purement papa » autre que les critiques de films, de jeux ou tout autres machin truc geek

  4. beinsport

    Il faut savoir également prendre son temps. En tant que parents, la vie évolue forcément et les priorité ne sont parfois (souvent) plus les mêmes.

    Bon vent

  5. On dirait un craquage de « nana » ;-) non, sans rire, c’est normal de se sentir débordé… En tout cas, moi je me sens débordée avec « seulement 2 enfants » donc 3 !

  6. Oui pas facile, surtout lorsqu’on a une famille. Il faut savoir se prendre du temps pour soi de temps en temps et ne pas en faire trop.
    Je te souhaite de vite te remettre de ton burnout ;)

  7. Franck - Unperedefamille

    Le temps est une chose qui n’est pas extensible. La seule chose que l’on puisse faire, ce sont des choix. Et de préférence, faire le choix de ce qui est VRAIMENT important. Et internet, ce formidable outil d’information et moyen de communication, est aussi un Enorme consommateur de choses pas importantes ! Il est bon de mettre Réellement les choses à plat, puis faire des choix et les assumer. Les choix sont parfois difficiles, mais c’est tellement bon, après ! Bon courage.

    • On est revenu de vacances ce jour, et… nous n’avons pas ouvert l’ordinateur de la journée ! :-D
      On a aussi sortie les légos acheté avant les vacances, 2h00 de jeux pour le grand dessus… comme quoi

  8. Kyplie

    C’est vrai que je n’ai jamais passé autant de temps sur l’ordi que depuis que j’ai été enceinte et maintenant que bébé a 5 mois.
    Je me trouve débordée (et je le suis un peu) mais c’est vrai que cet ordi de malheur m’a fait connaître tous ces blogs de papas et mamans pendant ma grossesse et aujourd’hui j’aurais du mal à m’en passer.
    Sauf que je reprends le travail dans 10 jours, snif, d’ailleurs je pense que je ne réalise pas encore. Et là va falloir faire un choix car il va falloir que je m’occupe de baby en rentrant, non pas que je ne m’en occupe pas actuellement, mais c’est tellement facile d’aller sur l’ordi pdt sa sieste, ou pdt qu’il est dans son parc…
    Allez, je me dis plus que 10 jours pour en profiter à mort (d’ailleurs pile-poil le temps de faire ce concours de fête des mères) et après je calme le jeu. De toutes façons je crois que je n’aurais pas le choix… lol

  9. sochoup

    c’est drôlement chronophage internet et facebook, je passe trop de temps aussi devant mon écran , j’ai un peu de mal à décrocher, je vais faire un sevrage pendant les grandes vacances car on devient addict sans s’en rendre compte

    • notre box à crâmé dimanche dernier, depuis les soirées se font en couple, je ne suis plus sur FB ou sur le blog le soir… là je réponds au comm de pas chez moi, ma femme apprécie… jusqu’au retour d’une nouvelle box lol

  10. Batmax

    Et bien déjà, yu t’interroges et c’est un bon début. Oui bnous pourrions toujours mieux faire et les enfants doivente être une priorité.
    Un jour, mon mari m’a dit :  » si nous faisions un troisième enfant, cela sgnifiera que nous misons tout sur la famille » mais finalement même avec deux c’est déjà ce que nous faisons.
    Nous sommes tous les deux enseignants dans le secondaire. Et cette année, nous avons décidé d’être plus disponible pour nos enfants. Objectif : ne pas travailler sur nos cours et copies quand ils sont avec nous.
    Donc, nous travaillons un maximum sur notre lieu de travail : le temps de midi est rentabilisé, nous avons la chance d’avoir chacun une salle à nous avec un ordinateur ( ce qui n’est pas le cas de tousnos collègues), c’est devenu notre bureau. ( on a pas attendu sarkozy pour faire nos 26h (??) au collège^^ ), et le soir les enfant se couchent tôt, donc de 19h30 jusque 21h on bosse ensuite on enchaine ( comme je te l’ai déjà dit) sur une petite soirée en amoureux ( quand aucun des deux ne sort).
    Bilan quand les enfants sont à la maison ils sont leur deux parents disponibles et le week-end le boulot c’est que pendant la sieste. C’est vrai on est des privilégiés^^. Cette année a été une révélation !

  11. waaaaa! un papa qui essaye d’avoir le même role (exactement le même!!!) qu’une maman.. il faut te mettre dans un musée, c’est pas possible ça existe????
    je reconnais que mon homme m’aide beaucoup y’a rien à dire mais sur certains sujets, il baisse les bras, à la limite reléve le défi 1h, mais là…
    waaaa! chapeau papa blogeur! tu as une potion magique?
    #FDM

  12. gaelle

    prenons le temps de vivre… et de vivre pour nous