Interview du papa blogueur : Olivier du blog Je suis Papa.

papa blogueur olivier

papa blogueur olivier

Nouvelle interview sur Papa Blogueur et ce jour j’ai invité un père de famille qui blogue sur la vie de sa fille surnommée MyChoup’ (entre autre). Je vous présente Olivier du blog « Je suis Papa ».

Entre-nous, Olivier, il n’est pas comme moi. Beaucoup moins hétéroclite  il cause de trucs de mamans, de tests puéricultures, il vous parle avec sentiments et émotions des évolutions de sa fille. Entre tendresse et coup de gueule, il c’est forgé un public indéniable, tout comme moi, je vous conseille de le suivre.

Pourrais-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Olivier, 37 ans, quelques cheveux blancs et une âme d’enfant. Je suis papa d’une petite fille belle comme le jour et le soleil réunis : Mychoup’, 20 mois.

Tu es un « Papa Blogueur », quel est ton blog (url) et pourquoi l’avoir créé ?

Pendant la grossesse, super maman et moi avions envie de poser sur papier nos réflexions, nos craintes et nos discussions imaginaires avec bébé. Nous avons donc ouvert un cahier, dans lequel nous écrivions régulièrement et collions quelques photos souvenirs. Une façon comme une autre d’entrer en contact avec notre fille, par la pensée.

A la naissance de Mychoup’, j’ai eu envie de poursuivre l’aventure. Très à l’aise sur le web, j’ai naturellement choisi d’ouvrir un blog, pour échanger avec d’autres parents. C’est comme ça que www.je-suis-papa.com est né, en juin 2011.

De quoi parles-tu dans ton blog ?

Le blog raconte d’abord avec humour et dérision mes tribulations de jeune père en apprentissage. L’histoire d’un type angoissé, pas très doué, mais plein de bonne volonté.
Petit à petit, j’ai aussi découvert qu’un père était aussi un consommateur en puissance. Je me suis donc intéressé aux produits de puériculture, en proposant des tests.
Le blog évoque enfin l’actualité de la parentalité, de la réforme du congé parental, à l’épidémie de bronchiolite en passant par le manque de places en crèches par exemple.

Est-ce que ton entourage lit ton blog, si oui, quelles sont leurs impressions ?

Ma femme le consulte de temps en temps, mes amis proches aussi. Quant aux grands-parents de Mychoup’, ils n’en manquent pas une miette ! Lorsque j’évoque un sujet grave, je prends d’ailleurs désormais le soin de les prévenir avant, de peur qu’ils ne s’inquiètent pour rien !
Les choses sont claires : ce blog est mon espace de liberté personnel. Je le souhaite sincère, honnête, sans fioriture ni compromis. Si l’un de mes proches n’apprécie pas ma démarche, qu’il passe son chemin.

Quand blogues-tu dans la journée ?

Je blogue jour et nuit. Dès qu’une idée me passe par la tête, je la note sur un petit papier que je glisse dans ma poche. Le midi, à la pause déjeuner, je profite d’un peu de temps libre pour écrire les articles. Et je les publie dès que j’ai un moment dans la journée !

Pour mieux te connaître, pourrais-tu nous donner tes présences sur les réseaux sociaux (url) ? Merci.

Vous retrouverez mes aventures et celles de Mychoup’ sur Facebook et Twitter bien sûr. Mais également sur Hellocoton, Google+ et même Pinterest :

https://www.facebook.com/jesuispapa
https://twitter.com/jesuispapa
http://www.hellocoton.fr/mapage/jesuispapa
http://gplus.to/jesuispapa
http://pinterest.com/jesuispapa/

Que penses-tu de la présence des Papas sur le Net avec les années ?

Dans l’univers de la parentalité, les mamans sont reines. Et dans la blogosphère aussi ! Néanmoins, si le nombre de blogs de papas reste anecdotique, j’en découvre de nouveau mois après mois. Pour moi, c’est un signe positif, qui marque la volonté d’un certain nombre de papas de prendre leur rôle à bras-le-corps, et d’en parler ouvertement, avec la même sincérité que les mamans.
Pour ma part, je suis très fier de ces papas blogueurs qui montrent d’une part par leurs écrits que l’image d’Epinal du père peu investi est éculée depuis bien longtemps. Et qui revendiquent d’autre part pleinement leur place dans l’éducation de leurs enfants.
J’espère que leurs actions, aussi modestes soient-elles, contribueront à faire évoluer la place que l’on accorde aujourd’hui aux pères dans notre société !

Sans Internet, il y a 100 ans, quel métier aurais-tu fait ?

Aujourd’hui, je travaille dans une agence de communication éditoriale, largement orientée vers le web effectivement. Mais j’ai aussi exercé la profession de journaliste pendant près de 15 ans. Sans internet, je crois que je serai resté à mes premières amours. D’ailleurs, rien ne dit que je n’y retournerai pas un jour !
Sinon, j’ai aussi enseigné, en tant que vacataire à l’université. Et je continue, auprès de professionnels désormais. J’aime beaucoup l’enseignement. C’est un métier très difficile, qui nécessite de vraies qualités humaines.

3 conseils à donner pour être un papa « cool » et « moderne » ?

Carpe diem ! Vivez votre paternité avec gourmandise. La naissance d’un enfant est la chose la plus banale au monde. Mais c’est aussi la plus extraordinaire ! Le bonheur se savoure au présent.
Restez à l’écoute de votre enfant. Apprenez à décoder ses messages. Ne perdez pas le fil. Et acceptez de retomber en enfance parfois. Vous verrez, ça fait un bien fou !
Enfin, ouvrez grand les yeux. Votre bébé deviendra un enfant, un adolescent puis un adulte avant que vous n’ayez pu dire ouf.

Merci à toi Olivier et bonne continuation sur ton blog !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

5 comments

  1. vivalatina

    Bientôt père, je retiens le « carpe diem » pour la naissance.

  2. je reviens et je vois des grands grands changements. C’est beaucoup plus clair 🙂

    • Papa Blogueur

      c’est le but, on apprends avec le temps, etpuis j’ai fais quelques frais de thèmes, il est payant, themforest

  3. « Et acceptez de retomber en enfance parfois. Vous verrez, ça fait un bien fou ! »

    Je n’aurais pas dis mieux, cette phrase illustre très bien certains moments sympa de ma vie de papa
    Sympa comme article 🙂