Il y a des techniques complexes pour gérer son temps. Puis il y a la technique Pomodoro ou technique de la tomate.

Les champions de la procrastination, les mordus de la démotivationou encore les éternels peureux face à la difficulté d’une tâche devraient tenter cette méthode.

En quoi consiste la méthode Pomodoro ?

[Edit de l’article : mars 2022]

Le but de cette méthode

Devenir mono-tâche et se concentrer sur un travail pendant 25 mn, puis prendre une pause de 3 à 5 mn. Au bout de 4 Pomodori, faire une pause de 15 à 30 minutes.

En détail :

  1. Établir un planning journalier, diviser les tâches en Pomodori.
  2. Se concentrer sur chaque Pomodoro en tentant de refouler tous les soustracteurs de temps (mail, téléphone, surf, etc.)
  3. Prendre une pause. Relaxation et distraction sont les maîtres mots de ses pauses. Ne pas parler ou penser au travail.
  4. Entamer le Pomodoro suivant.
  5. Après 4 Pomodori, prendre une pause plus longue de 15 à 30 minutes. Le but n’étant pas forcément de se rendre à la salle de pause tous les 4 Pomodori. Mais simplement de se divertir. Profitez-en pour lire vos mails, téléphoner à votre femme, prévoir ses vacances. Ou pourquoi pas bouger, boire un coup, discuter avec vos collègues, etc.

Les règles de la méthode Pomodoro :

  1. On ne divise pas un Pomodoro ! Si la tâche est terminée avant la fin du temps imparti, profitez-en pour la revoir, la vérifier et la corriger au besoin. Sinon, c’est que vous avez mal évalué votre Pomodoro. Il ne comptera donc pas.
  2. Pour les tâches très courtes pour un Pomodoro, combinez-les avec d’autres tâches. C’est à prévoir lors de la réalisation de votre planning (qui est un Pomodoro en lui-même).
  3. Si un tâche doit se diviser en un trop grand nombre de Pomodoro, il s’agit d’une mission. Sous-divisez-là en différentes parties avec autant de Pomodori à la clé.
  4. La prise de note sur vos Pomodori est importante. Grâce à elle, vous pourrez constater s’ils sont viables, bien jaugés, sérieux et surtout si vous les respectez.
  5. A la fin de la journée, vérifiez si vous avez suivi vos Pomodori. A forces, vous saurez jauger le temps qu’il faut à chaque tâche.

Les intérêts de la technique Pomodoro ?

Cette méthode contraint la personne à se concentrer sur sa tâche. Surtout de nos jours avec Internet les motifs de distractions sont énormes !

Notez toute les distraction que vous pouvez avoir dans la journée :

  • les interfaces ouvertes en même temps et parfois inutile
  • le nombre d’onglets ouverts dans chaque navigateur
  • le nombre de fois que vous consultez votre messagerie
  • vos réseaux sociaux tout en « travaillant »
  • etc.

Ces activités sont non seulement chronophages mais en plus elles vous distraient de votre tâche. Ensuite se replonger dans votre travail. Et c’est une nouvelle perte de temps et de concentration.

Les Pomodori vous imposent de la discipline et de la rigueur. Au lieu d’être multitâche, de partir dans tous les sens et d’en oublier la moitié, grâce à cette méthode, vous finirez votre travail en temps et en heure. La rigueur vous impose d’aller droit au but, de ne pas divaguer sur tel ou tel sujet.

Note : vingt-cinq minutes est le temps moyen durant lequel le cerveau se concentre sans faille. Suivant l’individu celui-ci peut-être plus ou moins important.

Ensuite, ce n’est pas la seule technique de concentration et de planification du travail. Mais elle a le mérite d’exister et de fonctionner.

Au-delà de se concentrer sur une tache précise pendant 25 mn, faut-il encore les utiliser de manière lucrative.

Que veut dire « Pomodoro » ?

Pomodoro signifie « tomate » en italien, cette technique de gestion du temps fait référence aux minuteurs en forme de tomates très répandus là-bas.

Certains préfèrent négocier les Pomodori. Le temps d’un Pomodoro est rapporté à 10 mn avec 1 pause de 2 mn entre chaque Pomodoro. Tous les 5 Pomodori, on prend une pause de 5 à 10 mn.

Cette alternative est intéressante pour les petites tâches ou pour débuter car pour certains il peut s’avérer être dur de s’arrêter au bout de 10 mn de travail.

Certains critiqueront les temps de pauses trop longs. C’est à vous de juger. Au besoin, diminuez-les de 50% sans les supprimer, sinon cette technique perd de son sens.

La méthode Pomodoro est à éviter durant son temps libre. Sinon vous perdrez toute notion de bonheur, à part dans un temps imparti.

Liens utiles :

  • Pour tout savoir sur la méthode Pomodoro en illustré (en anglais) cliquez-ici
  • Le site officiel de la technique Pomodoro : cliquez-ici

Crédit photo : https://pixabay.com/fr/

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles