Ou tout au moins sont-ils en déclin constant

– Le blogging se meurt…

La réalité est bien présente. Je le constate dans mes stats et dans les commentaires sur mes articles, et je ne suis pas le seul ! Les blogueurs se plaignent, ils ont peur, et ils ont raison.

La gloire du blogging comme il y a 10 ans a disparu !

Les choses changent, la mode est à l’image, à la viralité, au contenu instantané et à la vidéo. Le constat est simple, de plus en plus de blogueurs/euses passent le cap pour se faire une place sur Youtube, Instagram ou SnapChat. Moi-même je suis présent sur de multiples canaux pour être visible sur la Toile, c’est devenu indispensable et encore plus chronophage !

La ruée vers le blog s’est éteint

La ruée vers l’or sur Internet via le blogging sous toutes ses formes a tenté un TRES grand nombre d’Internaute. Le blogging de passion, d’échange, celui pour raconter sa vie sur des plateformes comme Skyblog a laissé sa place au blogging par intérêt. Gagner de l’argent sur le Net, se faire une place, être connu et reconnu. Cela fait rêver, non ? Et pour beaucoup même pas trop le choix, pas de boulot, c’est une solution comme un autre pour gagner sa vie et vivre tout simplement.

Mais face à la difficulté de tenir un blog (technologie, chronophage, savoir écrire, …) beaucoup ont laissé tombé. Encore plus si la motivation a disparu face un des résultats décevants et frustrants. La somme de travail (et parfois le coût) a fait peur et bons nombres d’entre-eux ont fini par quitter l’aventure.

Les réseaux sociaux tuent le blogging classique à petit feu

Les Réseaux Sociaux (Facebook, Linkedin, Instagram, …) veulent garder leurs utilisateurs dans leur giron et éviter qu’ils ne (re)partent sur Google (sauf pour Youtube, c’est la même maison). Pages, groupes, discussion, recherches, vidéos, même les petites annonces existent maintenant nativement dans ces géants du Web. Alors pourquoi créer un blog lorsque tout peut se passer au même endroit ?

Même si les blogueurs partagent leurs articles et contenus sur les réseaux sociaux, ceux-ci sont commentés directement dessus (parfois même sans lire l’article se basant uniquement sur le titre ou le résumé, sigh !). Encore une preuve de la feignantise de l’utilisateur, pourquoi faire l’effort de quitter Facebook ou Twitter, alors que les infos arrivent en continu dessus ?

L’avenir est-il bien le Vlog et la vidéo sociale et virale ?

Question vidéo Youtube, pas facile pour ceux ou celles dont la timidité rend l’opération quasi impossible, ou encore la technologie qui fait peur. Pourtant beaucoup s’y lance tout comme sur les blogs dans les années 2006/2008.

Mais les applications sociales (Snapchat, Instagram, Facebook, …) embarquant de plus en plus de fonctionnalités vidéos permettant de se débrouiller comme un chef sur le Net, d’être plus beau, d’affecter 1001 effets pour avoir la classe et faire rire ses lecteurs. Et la boucle est bouclé, on reste encore et toujours sur ses réseaux préférés !

A lire aussi :  Bosser à la maison, un travail qui s’adapte à votre vie de famille

Plus rien n’arrête donc ces nouveaux aventuriers de se montrer, promouvoir leurs corps d’athlète, la dernière mode, leurs trucs et astuces diverses ou simplement papoter sur la Toile. Le texte disparaît, l’image s’affiche. Le Roi est mort, vive le Roi !

Mais encore une fois ce n’est plus de la passion, mais l’intérêt qui entre en jeu, une histoire de pouvoir et d’argent. Toujours pour vivre et se faire connaître.

De plus, les partenaires veulent du chiffre. Le nombre d’abonné prime plus que la qualité de la prose. Lancer un blog est long, poster des photos et montrer un joli minois est plus rapide en viralité.

– Les blogs sont toujours vivants

Oui je sais, je viens de vous annoncer que le blogging était mort, mais en fait non. Il change tout simplement…

Le blog reste toujours un outil où la plume (enfin le clavier) permet de donner ses avis mais ouvre aussi une autre porte de communication aux entreprises, aux journalistes et aux politiciens.
Il est devenu entre autre, un outil éditorial individuel pour certains, un outil de marketing digital pour d’autres, et restera toujours un moyen d’échange et libérateur pour raconter sa vie. Le blog a encore de l’avenir devant lui, c’est certain mais dans une autre mesure et souvent associé à d’autres outils de communication.

Mais pourquoi les stats baissent-elles alors ?

Outre les « réseaux sociaux » qui phagocytent nos lecteurs, la baisse de nos visites est du aussi à Google !

Tapez par exemple « recette de sauce cheddar » dans votre barre de recherche, les premiers résultats seront en vidéos. Parce que Youtube appartient à Google, les algorithmes du moteur de recherche le plus connu au monde affichent donc les miniatures vidéos en premier. Les autres résultats arriveront ensuite… Et comme l’utilisateur est souvent feignant, il cliquera sur quoi ? Le premier lien…

L’autre inconvénient est la multitude de supports sur la Toile, il y a surinformations. Là où il y a 15 ans, seulement quelques sites traitaient de sujets précis, maintenant une multitude de blogs proposent les mêmes sujets (et parfois en plagiat ou de mauvaises qualité). Il est donc de plus en plus difficile de sortir du lot et rester à sa place.

Et ce phénomène s’étend dans les niches les plus profondes de mots-clés. Les plus grands thèmes étant déjà ratiboisés de fond en comble, les petits nouveaux tentent leurs chances dans les niches (mots clés secondaires) les saturant à leur tour.

Dernier point, la technologie. Là où il y a 10 ou 15 ans la prose était en première place dans le cœur des internautes, le smartphone est arrivé ! Et quoi de plus facile que de regarder/écouter une vidéo plutôt que de lire un article long et fastidieux sur son téléphone, même s’il est de qualité ?

Quel est l’avenir du blogging ?

Il faut abandonner l’idée qu’un blog seul suffise et puisse encore être numéro 1 dans un secteur d’influence (ou tout au moins en haut de la liste). L’influenceur ou l’expert doit savoir surfer sur la vague et s’adapter, multiplier sa présence et pourquoi pas virer sa cuti vers un réseau social en particulier, tout en gardant son blog comme point de repère, comme base sur sa notoriété.

A lire aussi :  Top 10 des sites les plus insolites du Web

Pour preuve que les réseaux sociaux sont nécessaires et indispensables, mes partenaires demandent de plus en plus mes nombres d’abonnées, de partages, de followers, … Et non plus simplement mon nombre de pages vues par jour ou par mois. La viralité et la présence façon « tâche d’huile » est très importante pour leur investissement.

Sans oublier Youtube ! Les entreprises osent le dire sans mettre de gants « je ne travaille plus avec les blogueurs » ou encore « OK pour bosser avec vous, mais seulement si vous faites plus de 3 000 vues minimum par vidéo sur Youtube » ! Voici 2 exemples reçus dernièrement lors d’échange tout à fait convenable avec des partenaires, et ça fait MAL !

Mais c’est aussi une belle claque dans la gueule pour se remettre les idées en place. Je suis déjà présent sur Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest, DeviantArt, Scoop-It (sans compter d’autres options que j’ai laissé tombé) et pourtant ce n’est pas assez. Pour rester dans la course j’ai du me mettre à la vidéo avec ma nouvelle chaîne Youtube « Papa Blogueur » (n’hésitez pas à la visiter et vous abonner, merci).

Et là c’est le choc ! Il faut tout apprendre, recommencer à zéro : comment filmer, intégrer, publier, partager, etc. Et franchement, je suis nul !

Oui je l’avoue, tout comme le Blog (et je ne l’arrêterais pas pour autant), le VLog est un métier à part entière (je félicite en passant les pros sur Youtube, c’est du boulot). Mais comme pour tout, si on ne se lance pas, comment voulez-vous évoluer ? Je suis d’ailleurs tombé l’autre jour sur les premières vidéos de Norman (j’ai un peu pleuré lol), et lorsqu’on voit comment il gère de nos jours, il n’y a pas photos.

Mais prêchons tout de même pour notre paroisse, nous les blogueurs. N’oublions pas que la durée de vie des posts sociaux est faible. De quelque secondes à quelques heures, et c’est encore pire sur Twitter ! Alors que la pérennité d’un article sur le Web est grande. Google référencera plus un article publié, et encore plus avec du contenu social associé (vidéo Youtube, inclusion de posts tawitter, facebook ou Instagram, …) qu’une Tweet perdu dans la nature. Sauf si celui-ci fait le buzz (bon ou mauvais), Tweet qui sera cité dans… des blogs ! mdr

Et pour finir de nous rassurer, un site Web ou un blog a plus de chance de rester en ligne durant une décennie qu’un réseau social. Si, SI ! La preuve avec Vine, MySpace ou encore MSN… Ils ont tous vivement brûlé sur la Toile puis ont disparu, en cendre ou racheté par un plus gros, avalé puis disparus à long terme.

Alors le blogging est-il bien mort, donnez-moi votre avis dessus ? 😀

Envoi
User Review
( votes)

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles