Métro, boulot, dodo et bloguer, pourquoi tous les blogueurs ne rencontrent pas le même succès ?

comment rencontrer le succès avec son blog et une vie active ?

Généralement les blogueurs à succès sont jeune et sans enfant. Il est donc plus facile de parcourir le monde la tête plein de rêves et de projets, d’apprendre les choses de la vie puis de rentrer se faire une place au soleil si le succès est de mise. Je généralise, mais il y a du vrai dans cette remarque.

Plus rares sont ceux possédant une famille et peu sont employés en parallèle. Ce n’est pas la même chose chez les femmes. Généralement mère au foyer, en congé parental, à 50% ou 80% ou sans profession, elles se lancent dans cette activité avec comme objectif d’arrondir les fins de mois ou d’y trouver le levier pour (re)démarrer leur carrière professionnelle.

Ces blogs de mamans se multiplient sur le Net et font de l’ombre aux quelques rares blogs de papa qui ont réussi à se faire un nom. Leur notoriété est telle qu’elles sont cités dans la presse numérique et papier. D’ailleurs plusieurs d’entre-elles franchissent le pas et deviennent chroniqueuses ponctuelles ou régulières dans ces mêmes groupes.

Soyons réalistes, ce succès n’est pas donné à tout le monde, le plus souvent la monétisation d’un blog ne rapporte que quelques dizaines à quelques centaines d’euros par mois seulement (ce qui est déjà très bien). Mais comparé aux blogueurs professionnels, c’est loin d’être suffisant pour y vivre en lâchant prise du salaire mensuel ou des aides sociales.

Pourquoi ?
Quoi que certains en disent, blogueur est un métier ! Si vous vous y impliquez à fond, un blog est chronophage par son développement, son suivi, en participant à la communauté de son sujet, etc.
Gagner de l’argent avec son blog, c’est le rêve de nombreuses personnes dont moi-même. De rêve à projet, il faut du temps, beaucoup de temps…

Travailler, être papa, mari, aider aux corvées, les travaux à la maison, faire un peu de sport pour s’entretenir, avoir des loisirs et des sorties c’est la vie de monsieur et madame tout le monde. C’est déjà assez et même beaucoup, surtout avec des enfants qui ont hérité du gêne « je cours partout et je vais rendre sourd mes parents »! lol.
Je n’ai pas forcément envie de devoir bosser le soir parfois tard, le week-end où durant mes congés pour avoir un « second métier ». Mais comme pour tous ceux ou celles qui ont la même passion, sans se sacrifice de temps, il est IMPOSSIBLE d’espérer avoir ce « plus » qui aide à la fin du mois.

Autre solution, je lâche mon job, je sors de la « rat race » et me lance à fond dans ce blog… seul hic, c’est perdre mon salaire d’un coup sans roue de secours et la famille ne vivrait que sur les revenus de ma femme en attendant que mon activité se lance… mauvais plan.
Lorsqu’on est jeune et seul, on peut se le permettre. En tant que mari et père, j’ai des responsabilités envers ma famille sans compter le prêt de la maison et toutes les autres factures prévues et imprévues en fin de mois.

Avant de devenir rentier de mon blog (et des autres projets futurs) il y a du boulot, mais je ne lâche pas prise, un jour je pourrais être plus présent pour ma famille  et en ne m’occupant que de mes  projets.
Et à mon avis, beaucoup sont dans le même cas blogueurs comme blogueuses…

Crédit photo :
Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

9 comments

  1. maminouch

    je suis nounous et ton article m’interpelle, les fins de mois sont difficiles, cette solutino de bloguer pour gagner de l’argent m’intéresse, c’est surtout ma grande fille qui m’en a parlé, mais j’ai déjà peu de temps pour moi… en s’organisant est-il possible de gagner encore plus de temps pour une nouvelle activité ?

  2. Hello,

    En fait on dit « monétiser » un blog 😉
    Sinon, si tu regardes Presse Citron en France, c’est un des plus gros blogs en France et un des premiers à être devenu pro alors qu’il est papa (il a au moins un fils à ma connaissance).
    Aux Etat-Unis, beaucoup de blogueurs MONSTRUEUX sont papa et heureux de l’être : Shoemoney, JohnChow (avec sa fille de 3/4 ans Sally Chow, qui a deja son blog! Bon crée par son papa :)), Problogger, etc.
    Encore une fois, en France nous avons du retard sur les USA.

    Je suis donc sûr que le nombre de blogueurs pro étant papa et Français/francophones va augmenter dans les années à venir 🙂

    Cédric

  3. papablogueur

    Oups, désolé, c’est corrigé… je devais être fatigué.

    Personnellement, je met plus en évidence ici les parents qui ont déjà un travail, où sont maman ou plus rarement papa au foyer comme pour le blog « Till the Cat ».
    Le temps a accorder à une activité externe dans le but de gagner de l’argent et plus dur à trouver par rapport à une personne qui en a (déjà) fait son job.

    Je ne doute pas que beaucoup de blogueurs connus actuellement seront parents dans les années à venir et seront donc confrontés à un planning complètement différent.

    J’ai lu il y a peu, j’ai oublié l’url, un blogueur qui voulait se lancer sur Internet, lorsque bébé est arrivé, il a tout lâché pour reprendre sont ancien boulot. Il ne pouvait plus consacrer 50 à 70h00 par semaine à son blog pour des revenus inférieurs à avant.

  4. fraZck

    Je découvre ton blog et cet article m’a particulièrement interpelé. Papa et blogueur également, je suis entièrement d’accord avec toi. La plupart des blogs que je suis sont ceux de jeunes célibataires sans enfant, certains sont même étudiants. Donc ils n’ont pas la même vision, les mêmes « contraintes » qu’un papa ;-). Pour rebondir sur Presse Citron, c’est une exception en France et probablement que d’autres suivront (je l’espère). Mais il ne faut pas comparer les blogueurs français et les blogueurs outre atlantique qui ne vivent pas du tout dans les mêmes conditions sociales et économiques. Les mentalités ne sont pas du tout les mêmes et, en France, il faut souvent « faire ses preuves » et « refaire ses preuves » pour avoir (un peu) de la reconnaissance.
    Bonne continuation. Pour ma part, je vais lire les autres articles de ton blog et (très certainement) à bientôt.

  5. Jon

    Ah enfin voilà quelqu’un qui dit la vérité et ne raconte pas que sortir de la rat race c’est trop facile et trop cool.

    Faut pas rêver ni vendre du vent. Là je pense même pas qu’il y a ait 100 bloggeurs pro en france. Donc à part quelques élus qui y arriveront (un peu comme chanteur à succès dans la variet’), vivre d’un blog me semble une utopie aujourd’hui dans ce pays. Ou du moins un projet très risqué.

    Relisez bien cette phrase avant de la critiquer les mensch.

    Bienvenue à toi, Papa blogueur. Ca m’a donné la patate de plus être le seul vieux con dans la sphère 😉
    Je vais lire ton blog d’un coup tiens. Je dis pas que ça me motivera pour faire un billet. Faut pas déconner non plus.

  6. En ce qui concerne je me lance à plein temps dedans mais pas en faisant des blogs mais plutôt des sites web avec contenus… Et même si je n’ai pas mon salaire d’avant quand j’étais salarié, je m’y approche… Et l’avantage c’est d’avoir une « certaine liberté »…

    Pour les blogeurs seuls c’est super dur, et il faut avoir la notoriété d’un presse citron ! Ou alors être super malin !

  7. Pierre-Yvan

    Pour ma part, j’ai plusieurs étiquettes. Je suis jeune, papa, étudiant, travailleur, blogger et je préside une assoc. Selon moi tout est une question d’organisation.
    Après il est évident que blogger n’est pas mon activité à plein temps mais je suis sûr que la vie de famille est tout à fait compatible avec la blogosphère.
    A vrai dire, je ne pense pas qu’un blog te prenne tant de temps que ça. Certains arrivent même à travailler 4h/jour…

  8. Plus au moins d’accord, je vois que cet article a été créer en 2010, vous êtes aujourd’hui toujours là à blogguer, alors chapeau Papa.!
    et merci 😉

  9. Pingback: - Pour ou contre faire une pause dans sa carrière ? - Papa Blogueur