buzzoole code

Je n’ai pas envie d’entendre ce que je dois faire

boy-father

C’est une phrase qui fait partie de l’éducation positive vue par Faber et Mazlish à peu de choses près, dans le livre “Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent” et les fascicules associés.

Mettons les choses dans leurs contextes, imaginons un enfant, garçon ou fille, venant à la rencontre d’un de ses parents et demandant de manière abruptes, sans forme, voire avec une pointe d’arrogance, de l’énervement, avec un ton un poil “moutarde forte”.

Exemple : Il faut que tu me raccompagnes maintenant, ça urge ! (Façon taper du pied ou en tirant sans respect)

Comment réagiriez-vous ?
Avant de lire la suite, prenez quelques secondes pour penser à votre réaction à chaud si votre enfant vous répondez ainsi (avec l’ambiance sus-citée).

Cette phrase qui pourrait être apparenté à de l’insolence peut nous déranger, nous surprendre, nous rendre livide, silencieux jusqu’à nous mettre en colère. Notre réaction pourra être aussi virulente que la demande et l’affrontement commence alors. Et vous connaissez ce genre de cas, ne me dîtes pas que ce n’est jamais arrivé (sauf pour les plus petits peut-être).

Alors un moyen simple (et ce n’est pas le seul), c’est de répondre ceci, de manière calme mais autoritaire et respectueuse (bref, ne beuglait pas sur votre enfant, ça ne servira à rien sinon) :

 Je n’ai pas envie d’entendre ce que je dois faire…

On pourra laisser un blanc histoire de faire son petit effet, sinon enchaîner sur :

Ce que j’aimerais entendre c’est “Papa, je suis prêt à partir, peux-tu me raccompagner maintenant, s’il te plait ?”

Votre réaction si vous étiez cet enfant énervé par un contexte extérieur dont nous ne connaissons aucunement la cause, mais sommes le point exutoire à ce moment là ? Faites de même dans votre entourage proche, entre adulte, en couple, vous verrez le résultat.

Allons plus loin. Avez-vous remarqué ? Non, sauf peut-être ceux qui voguent sur la voie de l’éducation positive et l’écoute des sentiments des enfants.

Dans cette réponse, étudiez le comportement du parent, ses mots utilisés, etc.

Voyons en détail :

  • AUCUNE agression verbale,
  • La colère ou le non-respect de l’enfant EST IGNORE par l’adulte,
  • DESCRIPTION des faits et des sentiments uniquement,
  • AUCUNE accusation sur la colère de l’enfant l’adulte fait les frais,
  • UNE SOLUTION est proposée !

 

Généralement l’enfant se reprendra devant une telle réponse. Et, par expérience personnelle, il reprendra peu ou pour la réponse proposée pour reformuler la demande.

Ensuite arrêtez-vous là ! Inutile de revenir 25 fois sur la situation ou vous perdre en conjecture sur le respect, la colère, etc. Vous gâcheriez tout le travail accompli juste en répondant de cette manière.

Au mieux, faites un câlin à l’enfant si la situation (temps, stress, etc.) le permet.

 

Tous les jeudis (ou presque), ça causera « éducation » sur WonderMômes, c’est ma participation à son rendez-vous !

les jeudis éducation de Wondermômeshttps://www.flickr.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

26 comments

  1. Pingback: Je n’ai pas envie d’entendre ce que...

  2. Bonjour,
    Notre enfant a trois ans et demi, et c’est vrai que c’est une situation qui a commencé à apparaître, cela nous a un peu surpris. Au début c’est presque drôle de voir son petit se tenir comme un caporal et donner des ordres, mais on se dit rapidement qu’il ne faut pas laisser cette situation s’installer.
    Merci pour ces conseils précieux !
    Julien

  3. Merci pour cette technique simple à utiliser!… un point peut-être à ne pas négliger c’est le ton sur lequel on répond de cette façon;-)… Car comme on le sait les mots ne sont que 7% de la communication, le reste est non-verbal: le corps, l’expression du visage, le ton…

    • Oui j’en parle justement car on a trop tendance à montrer nos émotions négatives et cela tue les mots

      • Oh pardon, j’avais pas vu que c’était précisé ;-)
        C’est vrai que pour moi “calme, autoritaire et respectueuse” ça reste un idéal que je cherche à atteindre ;-) j’ai tendance à oublier le “autoritaire”.;..

  4. Pingback: Leur faire découvrir d'autres rites, d'autres croyances, d'autres cultures - WondermomesWondermomes

  5. Marion Linosqui

    J’ai le livre, je ne l’ai pas fini, j’aime bien le principe de la réponse, mais c’est quand même un coup à ce qu’il te la ressorte celle là et malheureusement les enfants se doivent d’entendre ce qu’ils ont à faire et pas seulement à la maison. Je reste donc mitigée sur cette réponse là ^^

    • en effet parfois les enfants utilisent les mêmes techniques sur nous, mais justement est-ce un mal ? Pourquoi cela serait-ce qu’en sens unique ?

      • Marion Linosqui

        Dans ce cas là oui je pense que ce serait mal justement donc je ne pense pas que ce soit une bonne chose à dire :) Comme je le disais, les enfants eux doivent entendre ce qu’ils ont à faire (se laver, manger, s’habiller chaudement, et c’est pareil à l’école et en collectivité, il y a des consignes à suivre), donc leur rétorquer ça n’est pas une bonne idée à mon sens. Après, chacun fait ce qu’il veut avec ses gosses hein ^^

        • Tu enlève la phrase du contexte là. Oui ils doivent faire ce qui est naturel, manger, se laver, s’habiller, aller à l’école ou faire leur devoirs. Ici je met en scène un enfant parlant à son parent de manière brutale, irrespectueuse où l’on peut rétorquer sans le houspiller pour ce qu’il vient de faire.
          Dans un autre contexte, plus calme, classique, enjoué même, le parent n’a pas à répondre de cette manière.

        • julie

          Ben et pourquoi il aurait pas le droit de le répéter l’enfant? Mon fils a 6 ans et quand je lui demande quelque chose ou que je lui dis de faire quelque chose c’est -presque- toujours gentiment et avec un s’il te plaît. Si demain je lui dis la même chose mais de manière brutale ou malpolie, je trouverais ça bien que mon enfant me dise cette phrase, et me fasse remarquer que je n’ai pas été polie/aimable…
          Oui oui, un enfant ça a le droit au respect!
          Là, la réponse n’est pas qu’on ne fera pas ce que l’enfant demande, seulement qu’il y a des façons de demander. C’est d’ailleurs ma phrase dans ces situations, jusqu’à présent : “il y a d’autres façons de demander, qui me donneront + envie de faire ce que tu demandes!!”
          Donc je ne vois pas le problème si l’enfant répète cette phrase a l’adulte dans une situation similaire mais inversée … je pars du principe que ce que je ne ferais pas à un adulte (mettre une fessée quand la personne fait pas ce que je veux, hurler sur quelqu’un pour une bêtise, péter un plomb parce qu’on me remet à ma place à raison…par exemple), je ne le fais pas non plus à mon fils car il a le droit au même respect :)

  6. Pingback: Apprendre à donner (oui, mais à qui?)Drôle de Maman

  7. Pingback: Croire au Père Noël, oui ou non ? - Blog pro allaitement maternel et maternageBlog pro allaitement maternel et maternage

  8. Je n’aurais jamais pensé à cette phrase… ni à cette manière de voir les choses!
    Bon pour l’instant la parole chez nous est assez minimaliste pour l’instant, mais je garde bien au chaud toutes tes idées et réflexions!

    • merci pour ton retour, sinon n’hésites pas à compulser les livres de Faber et Mazlish tu y trouveras une bonne source pour aider dans l’éducation des enfants

  9. LIM

    Merci ! très instructif !

  10. Ces derniers temps j’essaie particulièrement de faire attention aux tournures de phrases que j’utilise avec mon enfant, j’avoue que c’est loin d ‘être des automatismes mais j’y travail chaque jour un peu plus ;-)

  11. Pingback: {buzz #18} participation aux jeudis de l'éducation : nos enfants et les écrans - fannyfans

  12. Pingback: {DIY} Création d'une boite aux lettres double -Les aventures de la famille Bourg – le blog

  13. Pingback: Les jeudis éducation : « Maman, pourquoi tu cries ? » | Leetha's world

  14. Pingback: Je n’ai pas envie d’entendre ce que...

  15. Gabrielle

    C’est un sujet intéressant, dommage que la façon dont c’est écrit rende le tout difficile à comprendre. Peut-être serait-il souhaitable de faire réviser le texte avant de le publier?

    • c’est un point de vue ;-)
      sinon tu peux acheter le livre et voir la manière dont c’est décrit dedans,

  16. Nous sommes dans cette phase un peu compliquée aussi.. je vais faire quelques recherches pour en savoir plus sur ce livre et pourquoi pas l’acheter ! Merci en tout cas pour cet article :)

    • tu peux chercher sur mon blog, j’en parlais dans un de mes articles ancien, sinon achètent la dernière version surtout, tu trouveras pê des vieilles versions d’il y a 5 ans et plus