Parfois j’ai l’impression d’être prix pour un photomaton. A la fin de l’année scolaire il y a eu la fête d’école des deux derniers. Mr Grand étant au collège, ce genre de kermesse c’est du terminé, plié et gardé dans la boite des souvenirs.

Après une belle journée au beau fixe, c’est important pour les danses et pour l’ambiance, est un va-et-vient d’enfants sur le podium sur des musiques endiablées, des déguisements maison qui nous font bien sourire et des applaudissements de parents qui n’ont d’yeux que pour leur progénitures, quelques jours plus tard, c’est la demande de photos.

Ben oui, à l’heure du digital, il nous faut encore imprimer nos photos pour les personnes n’ayant pas le réflexe des écrans. Même si les tantes de ma femme sont passés à Internet et un ordinateur, dématérialisation des factures oblige, il faut encore fournir les souvenirs sur papier glacé.

Sauf que… faut pas croire mais le papier photo et les cartouches d’encres ne sont pas gratuits ! Je venais juste de changer le rouge et cyan achetées sur Engelbert Strauss qu’il a fallu faire travailler à nouveau notre bonne vieille imprimante CANON (qui fait aussi photocopieuse et scanner, un petit bijoux plus qu’utile). On a bien tenté d’acheter des cartouches premiers prix, mais il leur manque un poil de millimètres pour que le contact fonctionne, donc pas le choix, on prend de la marque au meilleur prix.

C’est aussi une nouvelle éducation à donner. Bon je conçois que pour les personnes âgées il est encore préférable de donner des photos imprimées, bien qu’avec ma grand-mère, on vient avec la tablette ou l’APN et on lui montre les photos dessus, mais bon marre de devoir imprimer pour tout le monde. C’est tellement plus facile que de le faire soi-même chez le photographe, hein ?

Nous allons devoir y aller doucement pour leur dire à tous « stop » (susceptibilité oblige), imprimer ce n’est pas écologique du tout ! Ben quoi, c’est un argument comme un autre, surtout si les demandeurs ont un PC, un smartphone ou une tablette mais ne savent pas s’en servir. Un simple transfert via clé USB, un email ou en ligne suffit pour avoir 10 000 fois plus de souvenirs (et des vidéos en prime) que 5/10 photos imprimées gardées dans un tiroir et oubliées ensuite.

Et vous, comment partagez-vous vos souvenirs avec votre famille ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

2 comments

  1. Evan Boissonnot

    Très bonne question, et c’est clair que la partie écologique est à prendre en compte.

    Partager pour les anciennes générations, je pense qu’on en restera aux photos réelles.
    Et je trouve qu’elles ont une force qu’on n’a plus avec les nouvelles façons de prendre des photos : elles sont précieuses.

    Avant tu t’y prenais à 10 fois pour prendre une photo, maintenant tu canardes pour être sûr d’en avoir une bonne.

    Choisir les photos, c’est choisir les moments que la famille va garder, c’est choisir des moments de vie que l’on pense cher dans nos coeurs, non ? :)

    Je pense que je continuerai à imprimer certaines photos (car bon, entre avoir un pc, un ipad, un apn, un iphone, un … et juste avoir un pc et une imprimante, le poids écologique est pas le même, non ? )

    Merci pour cet article, il a le don de faire réfléchir :)

    Evan

    • oui effectivement lorsqu’on imprime on choisi LA bonne photo, alors qu’avec les smartphones on en prend 100 fois plus que jadis