Que lire après 50 nuances de Grey cet été ?

Depuis la parution de “50 nuances de Grey” il y a une petite décennie, le livre érotique a quitté les coins sombres des librairies et des bouquineries pour apparaître en tête de gondoles des rayons livres.

Il n’y a plus de honte de lire du livre érotique, les gens en parlent ouvertement sur les forums et les réseaux sociaux. Et pas seulement les hommes, au contraire, les femmes se sont arrachés ce genre littéraire sans aucune honte.

Cette nouvelle littérature érotique a pour cible les mamans. Des femmes de plus de 30 ans qui aiment l’érotisme et la sexualité. Mais contrairement à un livre érotique classique, cette nouvelle tendance littéraire est composée d’un mariage suave entre le roman d’amour, généralement bien arrosé de bdsm, de sexe et d’Arlequin. Ce n’est pas du porno, c’est du sexe littéraire avec de jolis mots dedans.  

L’érotisme pour les mamans

De plus en plus d’auteurs, généralement des femmes, se sont lancés dans l’érotisme pour mamans depuis le succès de 50 Nuances de Grey. D’ailleurs certains sont de meilleurs qualités selon le fans du genre. Souvent, l’héroïne est une jeune fille prude, naïve, une oie blanche, qui tombe dans les griffes d’un homme charmant, riche et cachant souvent un côté dominateur, SM, voyeur, exhibitionniste, accro des jouets, godemichet, salle de torture et tout ce qui peut sortir d’une relation sexuelle ordinaire.

Durant tout le roman, cette jeune fille tombera sous le charme de “prince charmant” au côté sombre, et sera initié jusqu’à plus soif à tous ses caprices. Elle n’en deviendra pas pour autant son esclave, en général, car à la fin c’est souvent du donnant/donnant, l’amour entrant en scène avec une pointe de respect et d’abandon aux désirs de l’autre. Donc cela finit généralement toujours bien et les lectrices en redemandent encore et encore…

Top 5 des bouquins érotiques à lire cet été

Afin de pouvoir s’évader et imaginer pouvoir en faire autant que dans ces romans, sachant pertinemment que la vie de tous les jours ne sera jamais pareille, le public fan d’érotisme en demande toujours plus.

Voici une petite sélection à lire pour cet été.

Histoire d’Ô de Pauline Réage (pseudonyme de Dominique Aury, née Anne Desclos)

Un des plus grands classiques de la littérature érotique. Adapté au cinéma de maintes et maintes fois. Mais le roman d’origine est bien plus vieux que 50 nuances de Grey puisqu’il a été édité dans les années 50 !

Entre sadomasochisme et découverte du plaisir par la douleur, c’est sûrement le précurseur à beaucoup d’œuvres qui ont suivi ensuite.

Le roman fit scandale à sa sortie.

Résumé : Scandaleuse et mystérieuse, « Histoire d’O » est le récit d’une femme cherchant ses limites dans une sexualité violente et paroxystique. Prisonnière de son amant, celle-ci découvre dans le château de Roissy les plaisirs du sado-masochisme. Son initiation l’entraînera plus loin qu’elle ne l’imaginait: là où la jouissance ultime est d’appartenir à l’autre. Ce roman pornographique singulier d’une crudité rare est servi par une écriture froide et concise. Prix des Deux-Magots en 1955.

  • Éditeur : Le Livre de Poche
  • Langue : Français
  • Poche : 281 pages
  • Poids de l’article : 136 g
  • Dimensions : 11 x 1.3 x 17.8 cm

Beautiful Bastard de Christina Laurel

Un des romans érotiques à succès de ces derniers temps. Comme pour Grey, on retrouve ici une jeune fille prude qui tombe amoureuse de son patron. D’ailleurs l’auteur de Grey c’est largement inspiré de la vie de ce couple très peu ordinaire.

On retombe encore une fois dans les affres du SM, du sadisme, de la jouissance dans la douleur mélangé avec saveur d’une dose de sentiments, de plaisir et d’amour. C’est beaucoup plus cru que certains autres romans. Et les 5 tomes de cette série se lisent sans compter.

Résumé : Bennett n’est pas du genre à entretenir une aventure sur son lieu de travail. Mais Chloé est si séduisante qu’il envisage de faire une entorse à la règle – pour ne pas dire, la faire complètement voler en éclats – si c’est le seul moyen pour lui, de la conquérir, de se l’approprier, de la posséder. Alors que désir et attirance mutuelle ne cessent de croître jusqu’à un point limite, de non-retour, Bennett et Chloé doivent décider exactement ce qu’ils sont prêts à perdre ou à sacrifier, pour continuer à s’auto-posséder, l’un l’autre sans répit.

  • Éditeur : Hugo Roman
  • Langue : Français
  • Broché : 400 pages
  • Poids de l’article : 500 g
  • Dimensions : 13.1 x 3.3 x 20.6 cm

Ugly Love de Colleen Hoover

Ici on parle se sexe ! Pas de chichi, pas de découverte, les règles sont simples, deux protagonistes ne veulent pas de sentiments dans leur relation quitte à passer un contrat.

Mais lorsque l’amour s’invite au rendez-vous, les règles du jeu sont bafouées et leur relation aussi.

Résumé : Quand Tate Collins rencontre Miles Archer, ce n’est pas le coup de foudre mais l’attraction entre eux est indéniable. Ils entament une relation purement physique suivant deux règles émises par Miles : pas de question sur le passé, pas d’espoir de futur ensemble. Mais le cœur suit d’autres règles.

Mutine d’Alexia Deafly

Ici point de torture pour apprécier le sexe. Plus proche du Arlequin, ce roman mélange érotisme, sensualité, émotions et fantasmes. Le lecteur est rapidement plongé dans une histoire bien construite où le sexe, sans vulgarité ni excès, n’a pas forcément un rôle majeur.

Résumé : Dissimulée derrière son masque de soie, la mystérieuse Mutine, propriétaire avec son mari du club ” The Silence “, permet aux clients de l’Alcôve de réaliser leurs fantasmes les plus secrets et les plus inavouables.
Passée maître dans l’art de la double vie, Mutine jongle parfaitement entre son rôle de mère, son poste à responsabilité le jour et ce rôle d’hôtesse des plaisirs la nuit.

  • Éditeur : Blanche
  • Langue : Français
  • Broché : 360 pages
  • Poids de l’article : 380 g
  • Dimensions : 13 x 2.9 x 20.5 cm

Ma reddition de Toni Bentley

Ce livre est une histoire vraie. Cette ancienne danseuse étoile nous livre ses secrets les plus intimes avec A-Man à qui elle s’est offerte sans compter durant de longue année. Ce roman cru est une confession intime sur la passion de la sodomie partagée par l’auteur et son amant.

Troublant et psychologique, le sexe évoqué ici est retranscrit par de réelles sensations vécues dans une écriture fluide qui peu à la fois être envoutante et rebutante. Pour public averti.

Résumé : Dans ce récit autobiographique fort troublant, Toni Bentley, ancienne danseuse étoile, nous conte les joies du ” holy fuck “, la sodomie qui enseigne l’absolu abandon. Au-delà de son aspect profondément érotique, cette longue offrande, cette confession d’une incroyable liberté épouse la forme d’une somptueuse lettre d’amour et de gratitude, adressée à A-Man, l’homme par excellence qui, 298 fois en deux ans, révéla l’extase mystique à l’auteur. En la pénétrant ” religieusement “, A-Man lui procure une jouissance qui la vide de son moi, expérience qui la mène, au cours de rituels soigneusement orchestrés, aux confins du plaisir absolu.

  • Éditeur : La Musardine
  • Langue : Français
  • Poche : 244 pages
  • Poids de l’article : 200 g
  • Dimensions : 11.2 x 1.9 x 17.9 cm 
Partagez cet article sur :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.