Le vieux qui voulait sauver le monde est la suite directe de Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson. Une histoire loufoque pleine d’actualités mélangé à une inspiration débordante qui forme un tout sympathique à écouter mais d’un niveau plus faible que le premier opus.

  • Lu par : Benoît Allemane
  • Durée : 12 h et 29 min
  • Version intégrale Livre audio
  • Date de publication : 15/11/2018
  • Langue : Français
  • Éditeur : Lizzie

Description :

Le Vieux n’est toujours pas près de sucrer les fraises !
Bali, une plage de rêve, un resort paradisiaque. Aux côtés de Julius, son partenaire dans le crime, Allan Karlsson devrait pouvoir enfin souffler. Mais il n’a pas tenu en place les cent premières années de sa vie, ce n’est pas maintenant qu’il va changer ! Pour distraire Allan et fêter ses 101 ans, Julius lui offre une virée en montgolfière qui vire à la catastrophe. Suite à une avarie, le ballon sombre dans l’océan. Heureusement, les deux naufragés sont recueillis par un navire militaire. Les voilà sains et saufs… À moins que… l’embarcation batte pavillon nord-coréen et transporte une dose d’uranium de contrebande prélevée au Congo ?
Voilà notre centenaire coincé dans la dictature de Kim Jong-un au moment celui-ci menace Donald Trump avec de nouveaux missiles ! De quoi donner des idées à notre vieil artificier. Les ennuis ne font que commencer…

Mon avis sur Le vieux qui voulait sauver le monde de Jonas Jonasson

A la fin du premier volume « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » nous pouvions à la fois espérer une suite et en même temps en rester là. Les personnages étant charismatiques, l’histoire farfelue et drôle, les sujets à la fois sérieux et décalés, des recherches historiques poussées, etc. Bref, le livre était plaisant.

« Le vieux qui voulait sauver le monde » est une suite demandée par les lecteurs et par l’auteur lui-même. Alla Karlsson reprend donc du service avec son ami Julius pour de nouvelles aventures toutes aussi délirantes que la première fois.

Par contre l’effet est différent. Il n’est plus possible de conter une histoire sur la vie passéé de notre héros centenaire, donc l’auteur brode un scénario sur des faits historiques, politique, d’actualités et culturel s’étalant sur une très courtes prédiodes, avec quelques flash-back et rétro-mémoriel au passage. Les grands dirigeants de nos dernières années sont dépeints assez caricaturalement, Alan s’entortille toujours dans les méandres de sa vie toute aussi improbable qu’humoristique, avec une pointe d’aventure et de suspens au passage.

Néanmoins, j’avoue ne pas comprendre pourquoi les personnages féminins du premier livre ont disparu sans aucune explication de cette suite. Ensuite, cela sent un peu le réchauffé. Certes, il est difficile de pouvoir produire une suite sans la recette de base, mais on sait d’avance que le vieux et sa clique vont s’en sortir, et la fin pourrait indiquer facilement qu’un troisième opus pourrait voir le jour sans soucis.

De manière générale, même si c’est assez divertissant, si l’auteur nous plonge dans les méandres de notre planète avec beaucoup d’humour et de connaissance, je n’ai pas autant accroché que « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire ». Mais ce n’est que mon avis personnel.

{Livre audio reçu en test par le Club Audible}

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.