Ma penderie est triste, surtout au niveau des jeans et t-shirt à manche longues, sweat et autres habits d’hiver. Chaque année je me dis « l’an prochain je refais le stock ». Et comme chaque année, les enfants passent d’abord.

Jean élimés, troués (avec ou sans la mode), couleurs délavés, je ne vous raconte même pas l’état de mes hauts, heureusement qu’il y a des gilets ! Bon ce n’est pas mités non plus, mais j’avoue, je fais négligé.

Les soldes d’hiver 2018 commencent un peu partout en France le 10 janvier. C’est donc le moment opportun pour refaire ma garde-robe.

Mais outre cela, notre penderie à besoin d’un tri et d’un rangement style de printemps mais en hiver. Elle dégueule de plein de trucs en bas, des machins planqués en haut et au fond sous « excuse » qu’il n’y a pas de place ailleurs, des habits qui « pourraient » encore servir ou tout bonnement des trucs auxquels on tient sentimentalement.

M’enfin s’il n’y avait que notre armoire. Lorsque je vois notre chambre, comment blâmer celle des enfants manquant de rangement ? Notre chambre est à la fois le bureau de ma femme, la planque des jouets pour Noël (enfin là c’est fini), un espace de stockage, la réserve de fournitures scolaires, et enfin le sacro-saint lieu de repassage. Autant dire qu’à un moment donné, on range tout, on vire tout, on donne tout… Le seul soucis, c’est que chaque année, cela recommence.

Le manque de temps, de motivation et d’espace agglutine à nouveau toutes ces choses dans notre chambre. Sans compter les nouveaux achats.

Veillon a créé un check-list afin d’optimiser le rangement, et franchement on ne peut pas plus explicatif. Connaissez-vous la méthode KonMari ? Ou encore les 5 S ?

Quelque soit le cas, il faut se donner du courage (ou un bon pied au cul) et laisser ses sentiments de côté ou le « au cas où » derrière soit. Impossible de garder place propre et net et un sommeil serin si la chambre est encombré. D’ailleurs dans la méthode Montessori (et d’autres en éducation positives) il est précisé qu’un enfant dort mieux si son espace de repos est propre et rangé. La peur des ombres, des monstres et de l’imaginaire peut parfois bouleverser leur esprit d’enfant. Sans compter la poussière et l’effet « compressif » d’une chambre trop pleine.

Pour les parents, il en est de même (les monstres en moins). Donc pour 2018, nouvelle résolution faire (encore et toujours) plus de tri ! Et du sport aussi mais ça c’est pour mon dos.

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles