Il fut un temps où l’homme de cro-magnon tirait sa femme par les cheveux (parce qu’elle le valait bien) pour l’emmener là où il le désirait et ce sans lui demander son avis.

Quoi c’est faux ?

Il suffit de revoir « Il était une fois l’homme« , dans les premiers épisodes, c’est limpide, le « gros » tirait sa promise par les cheveux pour l’emmener faire je ne sais quoi dans la casa ! De plus, dans le film « La guerre du feu« , le début n’est pas mal non plus… à voir ou à revoir certaines scènes très crues. Bon d’accord, dans « Aliens le retour« , c’est la Reine mère qui commande à ses troupes, mais bon là rien à voir, c’est comme le miel et les abeilles…

Bon je dérive, de quoi voulais-je parler ?

Dans combien de couple madame regarde avec un air désabusé son homme plongé dans les couleurs chatoyantes de son écran préféré dès les premières minutes de la soirée venue ?

La laissant seule, qui lorgne d’un oeil désabusée, sa broderie commencée il y a 8 mois, désespérée de sa trop lente progression. Il lui répondra avec des « hu, hu! » voire des « oui chéri » automatiques, acquis d’une longue expérience enfantine à répondre crétinement aux questions de ses parents, faces aux propos ventant les efforts de sa moitié pour ne pas bouffer les enfants qui ont encore vidé la moitié de la baignoire sur le carrelage fraîchement nettoyé de la salle de bain. Au même moment, la petite dernière suçotait les croquettes du chien proche de là, tentant un 4 pattes acrobatique et finissant dans la gamelle d’eau à moitié vide, en chialant toutes les larmes de son corps de bébé. Comme par hasard, le dit chien, demandait à aller dehors pour vider sa vessie trop pleine (forcément au moment où on n’a pas le temps), revenant à son panier pour pisser dedans de frustration…

Mais pourquoi est-il si con ?

Ben oui, pourquoi ? Une fois les mômes au pieu, il pourrait travailler/besogner/embrasser langoureusement (rayer les mentions inutiles) sa femme afin de l’emmener au septième ciel, un sourire béa devant ses performances sportives du soir, au lieu de râler le lendemain matin qu’il ne fait l’amour que 3 fois dans le mois. Il pourrait s’intéresser de ses occupations familiales ou professionnelles, histoire de lui prouver qu’une fois les premiers émois du mariage passé, elle n’est pas qu’une baby-sitter à temps partiel, tout en préparant à bouffer, remplaçant la femme de ménage qu’elle n’aura jamais et reprenant le rôle de la maitresse pour les devoirs des enfants le soir… le tout en bossant AUSSI !

A lire aussi :  Ma minute du bonheur 2 : rhaaaaaa du Dr Pepper

Bon là c’est un autre débat…

Pourquoi donc ?

En fait, prenons les choses l’envers…

Pourquoi la femme désire/espère/demande (parfois en râlant comme un putois de Tex Avery) de former à nouveau un couple le soir venu !

Ben parce que… vous êtes un couple tout bêtement !

Madame en a ras le beurre de cacahuète (parce que le Nutella c’est trop gras) de gérer tous les trucs de la vie toute seule, et le soir venu, elle aimerait s’épancher sur son petit mari (et d’ailleurs elle n’a souvent personne d’autre à qui parler de tous ses soucis) profiter de lui, de son canapé à deux, d’un truc A DEUX ! Mais celui-ci n’a qu’une envie… déstresser de son boulot (ou autre) sur autre chose que sa femme car il la considère comme une emmerdeuse de première ! Forcément, il n’a connu que cela, son papa était déjà un macho en puissance, alors comment voulez-vous qu’il traite sa femme autrement même s’il fait des efforts à sortir les poubelles les jours de pluie ?

Bip ! Coin ! Coin ! Incompatibilité… c’est grave docteur ?

Ben oui quand même, au bout d’un moment madame pourrait en avoir un peu marre… voir ce qui se passe ailleurs ou tout simplement se barrer chez sa maman chérie (qui lui a toujours dit que son mari était un parfait crétin, comme son père, et bla et bla et blabla) en laissant les morpions survoltés au mari qui ne sait même pas comment mettre le lait dans le biberon (enfin pour certains)… le drame ultime ? Cela fini par VORCE !

La femme gardera toujours en elle une partie de la petite princesse qui chercher son prince charmant, l’homme lui est imprégné de l’ado geek qu’il était dans les années 80 !

 Des solutions ?

Un coup de gueule ? Non, pas bien, ça réveille les gosses et en plus le mari se retranche dans ses contreforts style Citadelle de Courcy le Château dans l’Aisne. En plus, à force de crier, c’est là que tout dégénère, que les mots tabous sont dit et que les rancunes accumulées depuis 2h00 avant JC déboule sur le tapis de billard.

A lire aussi :  L'Apocalypse selon Papa Blogueur, chapitre 13, verset 6 et 7

La discussion… Oui, c’est déjà mieux. Pourquoi avoir peur de l’autre ? Parlez simplement de vos soucis, l’homme comme la femme. Alternez les soirées « solo » et « duo ». Sortez, mangez, bougez (.fr ? lol), partagez vos passions et apprenez celles de l’autre, etc.

Et moi dans tout cela ?

Après tout c’est mon blog et si j’en parle c’est que le soucy il est aussi dans ma haute style 1930 !

Ma femme me réclame le soir (tard tout de même, elle est gentille)… houaaaaaaaaaa, rhaaa du sexe ! Mais non nigot, la femme, contrairement à nous, ne pense pas qu’à cela (zut alors, lol). Je lui demande alors :

Pourquoi veux-tu que je monte ?

Réponse laconique

Pour avoir quelqu’un avec moi dans le lit.

Là le cerveau de l’homme devrait réfléchir (mais le PC portable qui ronronne sur ses genoux lui a déjà bouffé ses neurones) :

  • besoin de tendresse ?
  • d’une bouillotte dans le lit ?
  • d’un petit moment à deux loin de toutes autres activités que la chaleur du lit et l’amour avec un grand A se répandant dans cette atmosphère semi-comateuse du couché ?

Ben oui crétin !

Mais l’homme pense à autre chose (et moi aussi je l’avoue) :  femme + homme dans le lit s’il n’y a pas de cul c’est :

  • des discussions jusqu’à pas d’heure,
  • le listing des trucs oubliés ou esquivés à faire le lendemain matin,
  • le rappel que le chien n’est pas sorti ou que le grand n’a pas de goûté pour le lendemain, donc à faire DE SUITE,
  • le souffle de sa respiration qui fait hérisser les poils dans le cou une fois votre moitié confortablement installé dans votre dos,
  • la douleur de ne pas pouvoir la tripoter parce qu’elle s’endort et que cela la réveille,
  • subir ses remontrances si un gros péts baveux s’échappe du postérieur du mâle ! mdr

Le pire, c’est que ces 2 réflexions ne sont pas si incompatibles que cela…

Mes dispositions pour l’avenir ?

Faire des efforts, des soirées à deux (comme hier soir, 1 demi film ensemble sans rien faire d’autre puis travail une fois madame au lit), plus d’attention, d’écoute et d’aide…

 

Et vous ? Comment se passe vos soirée ?

 

Edit : une jolie réponse à mon article d’une maman blogueuse qui fait… l’homme ! C’est par ici…

Envoi
User Review
( votes)

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles