buzzoole code

Réapprendre à rire avec les enfants

rire

 apprendre à rire

Pourquoi réapprendre à rire et surtout avec les enfants ?

Avant, j’étais un bout en train, enfin en famille et entre amis.
De manière générale,  au boulot, je suis plutôt du genre discret, solitaire et très peu enclin à charrier les autres. Je ne les connais pas personnellement, je n’ose pas et je n’aime pas lorsque cela dérive de manière incontrôlable comme certains ne se gênes pas de le faire.
Avec le temps, j’ai changé, j’ai oublié de rire et de m’amuser…

>> Pourquoi ais-je oublié de rire avec les enfants ?

Au contraire, on devrait se dire “Houaaa, c’est un papa, il a des gosses, il doit se marrer tout les jours !”. En fait oui et non, puis plus de non que de oui.

Trois enfants, c’est du boulot, surtout avec le premier très, très très taquin, actif, incompris, très curieux de tout et d’un sens du “premier né” très développé (non moi d’abord, moi le premier, pourquoi pas moi, etc.)… Je vous passe les détails. C’est pas méchant, des trucs d’enfants en fait mais associés à la fatigue, au stress et à une éducation “classique” parsemée de cris et de punitions, le rire s’en est allé pour laisser place à la surveillance constante du moins défaut et pet de travers de l’un ou de l’autre… Car la fratrie, ça apprend vite, trop parfois !

Ça c’était avant… Depuis, comme ceux qui me suivent ont pu le lire dans mes pages, à force de voir ma femme lire et relire des bouquins sur l’éducation sans crier et avec écoute des enfants (éducation positive), je ne veux plus refaire les mêmes erreurs que dans le passé. D’ailleurs, l’ambiance c’est nettement améliorée depuis qu’on écoute positivement les enfants et que l’on applique les méthodes apprises dans ce but… Mais il y a encore du boulot.

>> Comment ré-apprendre à rire avec les enfants pour être heureux ?

rire

Bon déjà il faut (re)voir la vie positivement, se remettre en cause, voir ses erreurs et avoir envie de changer ! Les bases sont là, les nouvelles fondations son posées, OK, on y go…

Les enfants sont ou devraient être des boites à rire, à s’étonner, à curiosité, à joies et à jeux. Or, les enfants nous copient, à force de se refermer sur soi ils font de même et en oublient de rire aux moments où ils le “devraient”. Enfin, surtout pour mon premier, les 2 autres, puisque nous n’éduquons pas de la même manière de l’un à l’autre, ils n’ont pas reçu ce “mauvais côté” de l’éducation hérité de notre enfance, enfin surtout de la mienne. Pourtant je m’étais promis de ne jamais reproduire les erreurs de mes parents, comme quoi.

Comment réapprendre le goût du rire ?

Tout simplement en écoutant, en se laissant aller là où il n’y a pas de raisons de stresser, en les prenant pour ce qu’ils sont… des enfants !

Mais ce n’est pas tout, les occasions ne sont pas toujours là pour rire, l’humour de l’adulte n’est pas celui de l’enfant, les compréhensions et la subtilité de l’humour n’est pas le même, etc.

Le rire détresse, il détend et rend les gens heureux. C’est un outil pédagogique aussi. A partir de 4/5 ans, l’humour fait parti du quotidien de l’enfant, il est donc essentiel de faire fonctionner et entraîner cet machinerie de pure bonheur. Avant 5 ans, seuls les gags visuels font mouches, ensuite le vocabulaire s’agrandit. Les mots, les blagues et même les devinettes pour les plus grands sont autant de moyens pour garantir un rire spontané et heureux. De plus, ils acquièrent ce pouvoir, ils l’apprennent et le répètent, offrant le rire et l’humour autour de soi… encore faut-il l’accepter et y contribuer !

Dans ce but, il faut répondre, rire naturellement aussi, rester simple, expliquer sinon le sens de la blague et attendre et voir son regard s’éclairer et son rire sortir de sa gorge (ou au moins un sourire). Une certaine complicité s’installera alors entre les parents et les enfants, c’est un plus indéniable.

Oublions le sérieux quelques minutes, apprenons à rire de nos erreurs, acceptons l’humour de nos enfants et des situations cocasses, sans honte et sans surtout sans se vexer.? ;-)

>> Comment moi, je réapprends à rire avec mes enfants !

L’autre jour (alors qu’il y avait encore de la neige et du verglas) en revenant de la pharmacie (à pied), mon grand glisse sur une plaque se raccroche à mon bras et… rit à gorge déployée !

Les réactions possibles : le rabrouer pour le danger, lui faire un sermon sur la glace qui glisse, lui dire qu’il n’est pas assez grand pour sortir dehors (hum, à 7 ans et demi et à 1m38 ?! lol) par un temps aussi froid, etc…
Ou…
Rire avec lui, lui dire de bien s’accrocher à mon bras et (tout en faisant attention, moi l’ADULTE) le tirer comme à une patinoire !

Bingo ! C’est cette option que j’ai choisie. Il sait que la glace c’est dangereux, il sait qu’il fait froid, d’ailleurs quel rapport ! mdr. Il sait aussi qu’en faisant le zouave il peut se faire mal, 3 points de sutures 15 jours plus tôt ça laisse des traces. Le reste du retour a été une alternance de glissade contenue, de bataille de boule de neige et de rires entre lui et moi. Cela fait du bien, cela réchauffe, cela prouve que JE PEUX encore faire rire et rire aussi.

Mais à la maison, il n’y a pas de verglas dans le salon, comment faire rire ?

Internet et ton ami. Situation de crises samedi dernier. On doit recevoir, et le enfants toujours en pyjama. Le second s’habille le premier refuse. On sent la confrontation, l’opposition, etc. THE solution (enfin l’une d’elle), le RIRE !

On revient donc aux blagues et devinettes. Les trucs d’enfants, simples, à leur portée. Hop, quelques recherches sur le smartphone et je lui en pose quelques unes. Résultat, il m’a bluffé ! Sans les connaître, il a su répondre à la plupart, qu’ils nous ressort ensuite le lendemain (la mémoire travaille). Ensuite, les blagues de toto( à lire avant de poser, certaines sont assez rudes pour être polies), etc. Au final, sans s’en rendre compte, il était habillé (seul et de manière automatique) et aucune crise s’est installée entre-nous.

Il y a encore du travail, des rechutes avec des journées mornes et à la mine basse, mais au moins on est conscient qu’il faut réapprendre à rire !

 

Et vous, comment faites-vous rire vos enfants ?

 

Crédits photos : http://www.sxc.hu

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

8 comments

  1. Très chouette article !! C’est vrai que le rire est fédérateur et qu’on n’en compte plus les vertus ! :) alors riez, riez !!!

  2. lili

    Nous lisons le même livre!! ici aussi, on reapprend, et ça fait un bien fou. Cet apprentissage est difficile, mais possible (pour nous parents!)
    Je suis heureuse en tous les cas de voir que nombreux parents essayent cette méthode, et que en effet, elle fait des miracles.
    Comme quoi, cela tient à peu de choses.

    • Papa Blogueur

      oui rire ça fait du bien

  3. Figure toi que la notre a mis du temps à aimer rire, bébé nouveau né c’était plutot à fond l’observation… puis maintenant à 21 mois ça le fait bien, j’essaye même d’avoir un certain quota par jour car ce genre de sourire et de rire… qu’est ce que ça fait du bien au moral!!

    • Papa Blogueur

      oui faut chercher et accepter l’humour des enfants aussi qui est différent de celui des adultes

  4. Rire c’est important, c’est vrai maintenant les gens oublient de rire. Moi quand il ne veut pas s’habiller ou autre, j’organise une course :)

  5. CHI

    Bonjour Papa le bloguer , ton billet ma fait rire, ohh j’adore les enfants et j’aime aussi joué eux c’est le seul moment que je m’éclate de rire et j’oublie tout le stress du travail. Les enfants sont formidables.

  6. Pingback: Papa Blogueur Contes et légendes de Bretagne en audio gratuitement sur Internet