Rassurez-vous, personne n’a perdu la vie à la rédaction de cet article, même si le titre peut être ambigu ! ;-D

Si vous aviez 2h30 pour vous, rien que pour vous, sans votre conjoint(e) et vos enfants avec vous, qu’en feriez-vous ?

C’est ce qui m’est arrivé il n’y a pas longtemps lors d’un déplacement professionnel (c’est rare, mais cela arrive). Pour la petite histoire, il y a peu, j’ai du prendre un TGV direct Lille Europe – Strasbourg, donc 2h50 à tuer (ou presque)…

Dans un train on ne peut pas tout faire non plus

Ah, ah, c’est tout de suite moins drôle hein ! Même si certains utilisent ce transport pour des activités non conventionnelles et limite légales, comme jouer avec un convertisseur Youtube mp3 (comme le jeune homme pas loin de moi, sympa sa connexion 4G+ en tout cas), s’amuser à descendre et monter le store en fonction du soleil (bon là c’était limite l’agacement), ou plus si affinité (mais je n’en ai pas été témoin dans mon train). Ce qui me fait penser avoir lu aux actus l’autre jour, un couple être pris sur le fait dans les toilettes d’un restaurant. Le vigile les a accompagné dehors, mais ils ont eu droit à un standing ovation de la part des clients ayant tout entendu comme au cinéma ! Vaut mieux en rire qu’en pleurer. lol

Moi j’étais coincé dans mon siège à regarder le paysage défiler à grande vitesse à la fenêtre.
Du genre “Opération Vache à l’Envers” : moi passager tentant de dénicher un bovidé quelque part dans la campagne, eux planqués à s’occuper à bouffer de l’herbe en nous ignorant. Le saviez-vous ? C’est une légende urbaine, les vaches se fichent comme de l’an 40 des trains et encore plus des voyageurs dedans.

Outre le côté “boulot”, un voyage comme celui-ci cela se prépare, et avec les nouvelles technologies il est possible de ne pas s’ennuyer.

Sauf que tout ne c’est pas passé comme je l’avais prévu… :-(

La fatigue quant elle nous tient !

Déjà, j’ai oublié ma grande bouteille d’eau (soupir). Je l’avais laissé de côté pour mieux ranger mon sac de voyage, et elle est resté sur la table. Et j’avais soif (faisait chaud). Merci le wagon restaurant du TGV, mais ça pique au porte-monnaie, pire qu’au Cinéma ou presque !

Ensuite, envie d’une pause pipi. La queue est longue, je suis super parano donc je garde mes sacs avec moi (j’avais quand même un PC portable, hein !). Vous voyez donc le trip pas très pratique en plein couloir avec tous ces gens debout qui ont pris le TGV à la dernière minutes, sans réservation et donc sans siège. Et non, on ne pique pas le mien pendant que je j’ouvre les vannes, hein !

Enfin bref. Pour passer le temps, j’avais prévu mon PC portable Venturer pour me tenir compagnie (et bloguer aussi), avec mon téléphone en support 3G/4G, et des films dedans inséré la veille au soir.
Et là mauvaise nouvelle. J’avais laissé ma 3G allumée par erreur les jours précédents (je suis en forfait limité) et forcément j’étais presque à la limite. Certaines applications sucent le jus en continue, snif, snif. Bref, exit l’option de surfer durant le voyage.

Je me suis donc rabattu sur les films que je pensais regarder. Sauf que le transfert à planté durant la nuit (je n’avais pas vérifié). Vous connaissez l’écran de veille ? Et bien voilà mon problème, une fois activé, pouf, plus rien ne se passe sur le PC. Je n’ai pu regarder qu’un film sur les 4 de prévus pour l’aller et le retour.

Dernière chose à faire. Me rabattre sur le simple éditeur .txt (je n’ai pas word, je bosse directement sur WordPress) qui m’a permis d’écrire mes articles en brouillon (dont celui-ci) pour passer le temps.

Enfin j’ai écouter les livres audio que j’avais acheté Audible.fr (en prévision) sur mon téléphone récemment (surtout au retour) et téléchargé dedans, donc pas besoin de connexion, extra cette option.

Somme toute le voyage c’est tout de même bien passé. Sauf le retour un peu speed pour ne pas louper les correspondances et des ampoules aux pieds avec des chaussures neuves pour l’occasion (mauvaise idée).

Et sans écran, le train c’est comment ?

Mais comment voyagions-nous avant ? Je me souviens de trajets en TGV coincé entre deux sièges à me faire chier… Parfois (souvent) j’avais un bouquin. J’aurais bien pris ma liseuse pour ce voyage professionnel, mais Mr Grand s’en sert tout le temps. Je n’avais pas faire le méchant et la lui prendre. J’avais hésité à prendre un bouquin mais mon sac était tellement lourd avec ce fichu PC portable, que je l’ai allégé (et oublié ma bouteille d’eau).

Bon mais pourquoi je me plaint hein ? Après tout, il faisait beau et j’avais la paix. Pas d’enfant, pas de femme, pas de ménage, pas de bricolage, pas de boulot… je pied quoi ! ;-D

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply