web analytics
Famille

Comprendre le compostage : un guide en 5 minutes

Le compostage est un processus de transformation des déchets bio-organiques, humides et secs, en un précieux compost. Ce compost,

Comprendre le compostage : un guide en 5 minutes

Le compostage est un processus de transformation des déchets bio-organiques, humides et secs, en un précieux compost. Ce compost, similaire au terreau, devient une ressource essentielle pour vos cultures en extérieur ou en intérieur. Il améliore la capacité de votre sol à retenir l’eau et les nutriments indispensables à la croissance de vos plantes, pelouses et autres végétaux.

À noter que, dès le 1er janvier 2024, le tri des déchets organiques sera rendu obligatoire en France. Il est donc judicieux de commencer dès aujourd’hui pour éviter des sanctions.

Pourquoi pratiquer le compostage ?

Mais pourquoi est-il si important de composter vos déchets de cuisine ? En effet, la majeure partie des déchets organiques provient de la cuisine. Ensuite, ce sont les déchets végétaux du jardin qui s’y ajoutent.

Jusqu’à présent, avant l’obligation française et européenne de composter les déchets organiques à partir de 2024, ces déchets étaient jetés à la poubelle non recyclable et incinérés. Selon certaines études, 20 % à 30 % des déchets incinérés sont d’origine alimentaire, dont une grande partie pourrait être compostée.

La collecte et le traitement de ces déchets organiques pour produire du compost peuvent contribuer à la production d’engrais pour le jardin, les plantes en pot ou les bacs de quartier. Le compost peut également être utilisé par les associations en charge de la gestion des déchets.

Qu’est-ce que le compostage ?

La nature a son propre processus de compostage. Les matières organiques d’origine végétale ou animale se décomposent naturellement, créant un terreau riche qui favorise la croissance des végétaux.

Les humains peuvent reproduire ce processus en compostant leurs déchets organiques. Grâce à l’eau, aux micro-organismes (champignons, bactéries, etc.), aux insectes et aux déchets compostables, il est possible de produire facilement un humus riche en éléments nutritifs.

Quels sont les déchets compostables ?

Il est essentiel de savoir quels déchets peuvent être compostés. Voici une liste rapide et non exhaustive des déchets appropriés :

  • épluchures de fruits et légumes
  • coques, coquilles d’oeufs et d’huitres broyées
  • thé et marc de café
  • pain sec émiétté
  • restes de repas composés de végétaux sans sauce
  • produits de tonte de jardin
  • petites brindilles, pailles et feuilles mortes
  • plantes et feuilles mortes

Quels déchets ne vont pas au compost ?

Il est tout aussi important de savoir quels déchets ne doivent pas être ajoutés au compost. Il est logique de ne pas y mettre les déchets organiques, sauf :

  • les restes de viandes/poissons et autres bestioles vivantes cuites ou crues
  • les produits laitiers
  • les sauces
  • les féculents
  • l’ail et l’oignon (mais leur épluchures si)
  • la litière pour animaux
  • les excréments
  • les graisses de toutes sortes et la sciure
  • le terreau usagé

Quels sont les principaux avantages du compostage ?

Le compostage réduit significativement la quantité de déchets dirigés vers les décharges publiques. Cette pratique présente de nombreux avantages, notamment :

  • Diminution de la pression sur les décharges
  • Réduction des résidus de l’incinération
  • Économies d’énergie liées à l’incinération
  • Réduction des frais de transport des déchets
  • Utilisation du compost pour enrichir le sol
  • Économies sur les engrais, le terreau et l’arrosage
  • Contribution à la protection de l’environnement

Sans oublier que le produit fini servira à votre jardin ou au collectif de quartier.

De plus, l’utilisation du compost allège la terre, permet des économies d’engrais, de terreau et d’apport d’eau.

Dernier point, vous faites une bonne action pour l’environnement et donc pour la planète.

Quelles sont les étapes du compostage ?

Le processus de compostage comprend plusieurs étapes, notamment :

  • Découper ou broyer les déchets biodégradables en morceaux
  • Stocker ces déchets dans un bioseau ou un réservoir de collecte
  • Vider le bioseau dans un composteur ou un point de collecte
  • Alterner les couches de déchets humides (épluchures, fruits/légumes moisis, etc.) et les déchets secs (feuilles mortes, branchettes, serviettes en papier, etc.) pour favoriser l’aération
  • Mélanger régulièrement le contenu du composteur (environ 50 % de déchets secs et 50 % de déchets humides sont nécessaires pour obtenir un bon compost)

Où installer son composteur ?

Un composteur doit être placé dans un endroit frais, ombragé, directement sur le sol, pour permettre un accès optimal aux micro-organismes.

Processus de dégradation et de maturation

Le compostage comprend deux étapes essentielles : la dégradation et la maturation.

  • La dégradation : les déchets se transforment en « compost frais » lorsque la température augmente (entre 50 et 70 °C) sous l’action des micro-organismes et de l’oxygène.
  • La maturation : le « compost frais » se transforme en « humus » riche en éléments nutritifs à une température plus basse (entre 35 et 45 °C) grâce à l’action des champignons et des insectes.

Combien de temps dure le compostage ?

Il faut généralement de 3 à 6 mois pour que les déchets biodégradables se transforment en compost. Une surveillance régulière du composteur est nécessaire. Une odeur de moisissure indique un contenu trop humide, nécessitant l’ajout de déchets secs pour obtenir un bon résultat. Le compost est prêt lorsqu’il dégage une odeur de terre « forestière ».

Pourquoi en 2023 le compostage va-t-il devenir obligatoire

Quel est le type d’engrais obtenu par tri organique ?

Un simple engrais naturel et 100% fait maison. C’est un fertilisant d’excellente qualité.
Le compost obtenu servira autant pour le jardin que pour les plantes d’intérieur.

Je n’ai pas de place pour composter

Faux ! L’excuse du manque d’espace est fréquente, mais il suffit d’une poubelle de table, d’un sac ou d’une boîte hermétique (ou d’un bioseau) pour stocker les épluchures de fruits et légumes, par exemple. Le compostage, c’est le recyclage des déchets verts du jardin et de la maison, et c’est un geste simple et quotidien pour la planète.

Si vous n’avez pas de jardin, renseignez-vous auprès de votre mairie pour trouver le centre de collecte de compost le plus proche de chez vous.

Conclusion

Le compostage est une pratique essentielle à mesure que la France se prépare à imposer le tri des déchets organiques en 2024. Il permet de réduire les déchets, d’économiser de l’énergie, de diminuer les coûts de transport, tout en contribuant à la préservation de l’environnement. De plus, il offre un engrais naturel de grande qualité pour vos plantes. Même sans jardin, vous pouvez trouver des solutions pour composter. Le compostage est bien plus qu’une obligation légale ; c’est un geste simple pour prendre soin de la planète et de votre jardin. Commencez dès aujourd’hui et faites la différence.

Cela pourrait vous intéresser…

c'est quoi le compostage ? définition et explication

Crédit image : pexels.com et piwabay.fr

Partages moi sur tes réseaux sociaux !
About Author

Papa Blogueur

Père de trois enfants, blogueur depuis 1996, je suis tombé dans la marmite Internet. Ma philosophie : des conseils francs et naturels. Mon but ? Vous donner des infos de qualité pour naviguer dans mes passions. Geek, amateur de dessin et cuisine, je partage conseils mode, voyage et lifestyle. Rejoignez-moi dans cette aventure de vie quotidienne.

0 Comment

  • Visitor Rating: 5 Stars

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.