Le compostage se définit par un processus de transformation de déchets bio organique (ou organiques) humides et secs afin de produire du compost. Ce compost (ou engrais) comparable au terreau servira alors à vos cultures en extérieur ou intérieur. Il renforce l’aptitude de votre terrain à retenir l’eau et les nutriments indispensables à vos plantations, pelouses et autres végétaux.

Rappel, dès le 1er janvier 2023, en France, le tri des déchets organiques sera obligatoire. Donc autant s’y mettre dès aujourd’hui pour ne pas être à l’amende.

Pourquoi faire du compostage ?

Mais quel est l’intérêt de composter ses déchets en cuisine ? Car en effet, c’est à partir de la cuisine que la plupart des déchets organiques iront à votre bac à compost. Ensuite viennent les déchets végétaux du jardin.

Jusqu’à présent, avant l’obligation française et européenne de composter ses déchets organiques dès 2023, ceux-ci partaient à la poubelle non recyclables et finissaient incinérés.

Or, selon certaines études, 20% à 30% des déchets incérés sont alimentaires. Et une très grande partie de ce pourcentage sont des déchets organiques pouvant finir au compost !

La récupération et le traitement en compost de ces déchets organiques permettent de produire son propre compost, ou à défaut un compost collectif de quartier ou centre de compostage de la ville.

Celui-ci servira d’engrais ensuite pour le jardin, les plantes de balcons ou les bacs de terrasse. Sinon, il servira pour l’association qui gère le compost de quartier.

Qu’est-ce que le compostage ?

La nature est magique, elle créée sont propre compost toute seule. Les matières organiques d’origine végétale ou animale, se dégrade de manière naturelle. Le résultat naturellement obtenu permet à la végétation de mieux grandir.

Nous les humains pouvons parfaitement reproduire ce phénomène en compostant nos déchets organiques.

Grâce à l’action combinée de l’eau, des micro-organismes (champignons, bactéries, …), des insectes et des déchets organiques compostables, nous pouvons facilement produire un humus riche en éléments nutritifs.

Quels sont les déchets compostables ?

Attention, il ne faut pas tout jeter eu bac à compost. Voici une liste rapide et non-exhaustive des déchets à composter :

  • épluchures de fruits et légumes
  • coques, coquilles d’oeufs et d’huitres broyées
  • thé et marc de café
  • pain sec émiétté
  • restes de repas composés de végétaux sans sauce
  • produits de tonte de jardin
  • petites brindilles, pailles et feuilles mortes
  • plantes et feuilles mortes

Quels déchets ne vont pas au compost ?

Attention, il faut à tout prix éviter que votre compost ne ressemble à votre poubelle.
C’est assez logique, mais je préfère me répéter, on n’y met que les restes organiques SAUF :

  • les restes de viandes/poissons et autres bestioles vivantes cuites ou crues
  • les produits laitiers
  • les sauces
  • les féculents
  • l’ail et l’oignon (mais leur épluchures si)
  • la litière pour animaux
  • les excréments
  • les graisses de toutes sortes et la sciure
  • le terreau usagé

Quels sont les principaux avantages du compostage ?

Et bien tout simplement diminuer la charge de produits jetés en déchêteries !

Si nous enlevons 25% de nos déchets incinérables, c’est autant d’économies :

  • de « place » dans la décharge,
  • de résidus d’incinération,
  • d’énergie due à cette incinération
  • des frais de transports des camions poubelles

Sans oublier que le produit fini servira à votre jardin ou au collectif de quartier.

De plus, l’utilisation du compost allège la terre, permet des économies d’engrais, de terreau et d’apport d’eau.

Dernier point, vous faites une bonne action pour l’environnement et donc pour la planète.

Quelles sont les étapes du compost ?

  1. découper en morceaux (ou broyer) les déchets biodégradables. Plus ils sont petits, plus c’est facile pour eux de se décomposer.
  2. les jeter dans un bioseau ou un réservoir de collecte. Ces conteneurs permettent de stocker des déchets fermentescibles avant de les amener au composteur ou à un point de collecte.
  3. une fois le bio-seau rempli, le vider dans un point de collecte OU dans un composteur installé dans le jardin, dans un endroit ombragé.
  4. alterner des couches de déchets humides (épluchures ou fruits/légumes moisis, …) et déchets secs (feuilles mortes, branchettes, serviette en papier, …). Ceci dans le but d’aérer le compost.
  5. mélanger le contenu du composteur régulièrement afin de faire circuler l’air. Il faut environ 50% de déchets secs et 50% de déchets humides pour obtenir un bon compost.

Où installer son composteur ?

Le composteur doit-être installé dans une endroit frais, ombragé, à même me sol. Ceci pour permettre un meilleur accès aux micro et macro-organismes.

Processus de dégradation

C’est l’étape où les déchets de dégradent en « compost frais ». La température augmente (50 à 70°C) sous l’acions des micro et macro-organismes + de l’oxygène..

Processus de maturation

C’est l’étape de la transformation du compost frais en « humus » riche en éléments nutritifs. Ce processus se déroule à une température plus basse (35 à 45°C) sous l’action des champignons et insectes.

Quelle est la durée du compostage ?

Il faut 3 à 6 mois pour que les déchets biodégradables organiques se transforment en compost.

Une surveillance régulière du composteur est requise. Une odeur de moisie indiquera un contenu trop mouillé, l’ajout de déchets secs sera nécessaire pour obtenir un bon résultat.

Au contraire, le compost est prêt lorsqu’il repends une odeur de terre « forestière ».

Pourquoi en 2023 le compostage va-t-il devenir obligatoire

Quel est le type d’engrais obtenu par tri organique ?

Un simple engrais naturel et 100% fait maison. C’est un fertilisant d’excellente qualité.
Le compost obtenu servira autant pour le jardin que pour les plantes d’intérieur.

Je n’ai pas de place pour composter

FAUX ! C’est une excuse qui arrive trop souvent sur le tapis. Il suffit juste d’une poubelle de table, d’un sac ou d’une boite hermétique (ou d’un bio seau) pour stocker, par exemple, les épluchures de fruits et légumes. Composter, c’est recycler les déchets verts du jardin et de la maison, c’est aussi et surtout un geste simple et journalier pour la Planète !

Par de Jardin ? Renseignez-vous à votre mairie pour trouver le centre de collecte de compost le plus proche de chez vous.

Le compostage : cela pourrait vous intéresser

c'est quoi le compostage ? définition et explication

Crédit image : pexels.com et piwabay.fr

Envoi
User Review
5 (1 vote)

À propos de l'auteur

Papa Blogueur

Blog d'un papa de la métropole lilloise.

Voir tous les articles