Une chose est sûre avec les gâteaux « chimiques » comme dirait ma femme, c’est rapide, pratique et pour embarquer à l’école, ça tient même dans la poche !

Les goûts sont multiples, le choix est vaste, au format familial le plus souvent, bref, l’industrie agro-alimentaire du goûter vit encore de belles heures devant elle.

Les gâteaux industrielles, pas que du bon !

Hum, et c’est tout ? Ah, ah ! Voyons un peu les mauvais côté.

– Des contenus de plus en plus light avec le même emballage et le même prix
– Ah désolé, zut, je me suis trompé les prix grimpes tout le temps (et pour le même contenu)
– De nouvelles recettes régulières avec plus de cacas dedans et moins de trucs bon (et pour le même prix… qui grimpe, vous suivez ?)
– Et autour ? Des emballages en plastiqqqqquuuueee ! Les Pockets c’est plus pratique, mais ils ajoute un emballage plastique autour pour les contenir, puis un autre en carton plein d’encre et du plastique dessus.

Au final, si on pèse le dit « gâteaux » ou « biscuit » par rapport au contenu total (papier/plastique et autres merdes), le prix au kilos du bazar, c’est le prix total ou celui qui va en bouche ?

Et je ne vous parle pas du goût ! D’ailleurs les enfants ont de plus en plus de mal à trouver chaussure à leur pied et font grises mine même devant les supers marques (ou pas) qu’ils kiffaient avant.

Trop de gras, trop de sucre, trop de sel et trop de E12425 !

Même s’il y a encore quelques valeurs « sûres » (et encore), je commence sérieusement à en avoir marre de tout ce bazar qui en plus encombre le placard puis la poubelle.

Le retour du goûter classique

Quand j’étais petit, au goûter c’était tartine, tartes ou gâteaux de maman, fruits et parfois des gâteaux industriels (si, si, mais plus rarement).

Question existentielle… Pourquoi ? Pourquoi est-on passé de se mode de nutrition « classique » à une intoxication

Pourtant s »alimenter d’une façon équilibré coûte moins cher qu’un régime de malbouffe. Du pain, du chocolat, de la margarine/beurre, de la confiture ou tout ce qu’un enfant veut y tartiner dessus… Ca coûte combien ? Faites le calcul, c’est facile. Moi je suis trop fatigué pour vous offrir une équation à tomber par terre. 😉

De plus, le pain il est frais (voir maison), de la boulangerie ou du supermarché. Pas un de ces machin sous-vide dit « pain de mie » aussi moelleux qu’une éponge d’il y a 3 mois (et ayant servi).

Et les fruits ? Les enfants ont tous une phobie des fruits et légumes… Il suffit d’innover pour capter leur attention. Déjà leur offrir les fruits qu’ils aiment (c’est un tantiné plus facile). Ensuite pourquoi pas en compote, en brochette, avec un petit suisse, en dés ou tranches, bref, il faut se sortir les doigts du cul (et les laver avant de préparer) pour proposer à l’enfant le Saint Graal telle la fiancée devant l’étal de diamant à 90 jours du mariage !

Le must ? On marie le tout ! Un bon super croque avec demi banane au milieu, tip top pour caler les estomacs sur pattes.

Oui mais c’est plus facile

Je suis totalement d’accord avec cette remarque (oui en plus c’est la mienne). Avec 3 enfants, 2 boulots, le blog et plus encore (en travaux constamment à la maison), donner des trucs « tout fait » c’est tellement plus… rapide !

Sauf que la depuis quelques moi j’ai vu la note grimper ! Alors stop, j’ai prévenu les enfants, on fait cela en douceur pour ne pas les choquer. C’est le grand retour du pain avec des trucs dessus + fruits + laitage au besoin.

Déjà nous on fait attention à ce qu’on mange et on a perdu du poids depuis, alors maintenant c’est leur tour. Non pas pour qu’ils maigrissent, mais pour jeter les trucs pas bon qui ont aussi des répercutions sur leur évolution, comportement et santé.

Et chez vous, c’est quoi le goûter ? 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 comments

  1. Maman Poule et Cie

    J’avoue, chez nous, les goûters, c’est beaucoup de gâteaux industriels (fabriqués localement, c’est déjà ça). Mais j’accompagne toujours d’un fruit ou d’un laitage. J’aimerais leur donner plus de produits maison mais le temps manque…
    Ton billet me fait réfléchir et je vais chercher une autre organisation pour plus de goûters maison.

  2. Julie

    Pareil, on essaye aussi de revenir au pain / yaourt / fruit. Mais ce n’est pas évident tous les jours parce que les enfants doivent amener leur goûter à l’école dans leur cartable…le soir je retrouve régulièrement un peu de banane écrasée sur le cahier de liaison 🙂