Glaise, signé de Franck Bouysse et lu par Hervé Carrascosa

Une histoire historique sur fond de la première guerre mondiale.C’est la première fois que je découvre ce narrateur. Le ton masculin suit bien le contenu du livre, +1 pour ce choix.
Mais attention, l’intro n’est qu’une citation de livre, j’ai eu assez peur lorsque le flot de paroles à l’ancienne c’est écoulé dans mes écouteurs.

Glaise de Franck Bouysse

  • Titre : Glaise
  • Auteur(s) : Franck Bouysse
  • Lu par : Hervé Carrascosa
  • Durée : 9 h 45 min
  • Version intégrale | Livre audio
  • Date de publication :07/09/2017
  • Éditeur : Audible Studios

Résumé :

Au pied du Puy-Violent dans le Cantal, dans la chaleur d’août 1914, les hommes se résignent à partir pour la guerre. Les dernières consignes sont données aux femmes et aux enfants : même si on pense revenir avant l’automne, les travaux des champs ne patienteront pas.
Chez les Landry, le père est mobilisé, ne reste que Joseph tout juste quinze ans, en tête à tête avec sa mère et qui ne peut compter que sur Léonard, le vieux voisin. Dans une ferme voisine, c’est Eugène, le fils qui est parti laissant son père, Valette, à ses rancœurs et à sa rage : une main atrophiée lors d’un accident l’empêche d’accomplir son devoir et d’accompagner les autres hommes. Même son frère, celui de la ville, a pris la route de la guerre. Il a envoyé Hélène et sa fille Anna se réfugier dans la ferme des Valette. L’arrivée des deux femmes va bouleverser l’ordre immuable de la vie dans ces montagnes.

Une fresque grandiose, « Glaise » de Franck Bouysse offre à ses lecteurs un opus de haut-niveau, comparé, selon les critiques, beaucoup mieux que certains de ces titres.

Mon avis sur « Glaise » de Franck Bouysse

J’ai déjà écouté ou lu des romans historico-familiaux de cette période (ou antérieure) traversant plusieurs générations. Mais ici le détail et les sentiments imprègnent le lecteur de bout en bout dans une France rural du siècle dernier. Le texte travaillé donne vie aux personnages, on s’y croirait presque.

La période choisie n’est pas joyeuse, mais malgré les douleurs cuisantes de cette période, l’amour transparaît entrecoupé de haine, de drames et de la violence humaine qui n’ont rien à renier du paysage de guerre qui entoure cette histoire comme un décor. Comme quoi, il ne suffit pas d’être mobilisé aux tranchés pour être empêché de vivre une enfance « normale » pour Joseph, un ado de 15 ans dont le destin aurait pu être différent sans la guerre.

Mais j’ai de suis pas très adepte des histoires où le héros s’en prend plein la gueule pour pas un rond, dans un entourage qui laisse comme un malaise grandissant au fur et à mesure des pages (à écouter). Même si l’ensemble du livre est beau et la période sombre et triste bien développée, je suis resté comme un spectateur devant un film qu’il regarde jusqu’à la fin pour savoir comment elle se termine mais ne reverra jamais plus celui-ci.

Autant j’ai réécouté de nombreuses fois « Seul sur Mars » ou « Aliens, la sortie des profondeurs« , voire même quelques fresques épiques.

{Livre audio reçu en test par Audible}

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply