Pour des raisons de santé, entre autres, ma soeur, mon frère et moi avons fait rapatrier ma grand-mère du Sud de la France vers le Nord, près de là où nous vivons.

A savoir qu’elle a 92 ans et que cette nouvelle épreuve dans sa vie déjà pas du tout drôle l’a énormément fatiguée, mais ceci est une autre histoire.

Mais la question s’est rapidement posée, quelle structure pourrait-elle l’accueillir, elle qui vivait jusqu’alors dans un appartement quasiment seule ?

L’Ephad était pour moi la solution toute trouvée vu son état de santé, son âge et son autonomie en baisse constante. Mais le service médical de la maison de soin où elle se trouvait alors, suite à 2 hospitalisations répétées, optait pour un lieu de vie moins dépendant.

C’est mon frère qui a trouvé une solution avec un Logement Foyer, oups me dit-on, maintenant on dit « Résidence Autonomie », cela fait moins barbare et moins dégradant (aux vues de quoi ?). Bref, passons.

Ce sont des logements pour personnes âgées possédant encore une certaine autonomie. Dans un petit appartement au coût moyen, l’indépendance est le maître mot ! Même si ma grand-mère se fait aider par des services spécialisés, médicalisés et d’aide à la vie le matin SSIAD, et le service de femme de ménage Helpling à Lille.

Au final, le coût y est plus modéré qu’une solution de prise en charge à 100%, tel un EPHAD gériatrique, et les horaires sont libres ! Pour les plus courageux ne voulant plus vivre dans un appartement ou une maison trop grande pour eux, ils peuvent y faire à manger tout seul ! Mais la plupart, comme ma grand-mère, vont prendre leur repas dans un des lieux de restauration, font laver leur linge dans la blanchisserie de l’étage, participent aux animations en tout genre, etc. D’ailleurs le sourire arrive aux lèvres en voyant le petit cortège de déambulateurs aller et venir d’une pièce à l’autre lors de ces moments collectifs.

De plus l’environnement est plus sécurisé qu’une maison ou un appartement « classique », d’ailleurs chaque résident possède un bracelet pour appeler à l’aide l’infirmière présente au besoin. Sans oublier que chacun s’entraide. Ma grand-mère qui est l’une des plus âgées de son étage, avec une vitesse de déplacement digne d’une course d’escargot, se fait aider par les autres résidentes à proximité de son studio ! Je trouve cela super.

On pourrait croire que c’est le rêve, je dirais oui pour des personnes plus jeunes, de GIR 5 ou 6, mais je pense qu’à terme, d’ici l’été ou l’hiver prochain au plus tard, ma grand-mère ne soit plus capable de rester dans un tel système. Certes, elle réclame son autonomie, mais elle apprécie aussi que l’on s’occupe d’elle. Elle souffre et fatigue, sans compter un moral dans les baskets et plus problématique, une esquisse d’alzheimer qui pointe le bout de son nez. Des examens médicaux sont en cours pour estimer le degré de perte de mémoire. 🙁

Bref, ma grand-mère vieillit, elle a du mal à l’accepter, mais comme elle me l’a encore dit récemment « on rigole de nos soucis de santé à table » et « lorsque je vois comme les autres sont mal fichus, je dois leur montrer la même chose », et certes, elle n’est plus toute jeune.

Au final, comme j’ai bien peur qu’elle ne monte 2 étages pour se retrouver dans les services EPHAD gériatriques de la maison pour personnes âgées où elle réside, et pire, dans l’aide spécialisée d’alzheimer…

La vie n’est alors plus du tout la même, régie par des horaires bien stricts des équipes en place, un logement se limitant à une chambre et salle de bain, un lieu de vie ressemblant plus à un milieu hospitalier, etc. On connait, c’est dans un EPHAD gériatrique que vit maintenant ma belle-mère. Et comparé aux deux formules, tant qu’il y a une certaine autonomie, je trouve la solution Résidences Autonomie (ex-logements-foyers) nettement plus agréable à vivre.

C’est à se poser la question de « où irons-nous terminer nos jours plus tard » ? En tout cas j’espère qu’il y aura Internet à ce moment là ! mdr

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

2 comments

  1. Jerome

    Pour tout te dire, moi aussi j’espère qu’il y aura internet ! Sinon, je souhaiterais passer mes vieux jours dans une Résidence Autonomie. Je n’envisage pas d’aller vivre dans un EHPAD, car j’aime bien être seul !