Dès l’entrée au collège, on demandera aux adolescents de se pencher sur leurs envies et voeux de carrière. Mais c’est surtout en troisième, avec le brevet des collèges et le sacro-saint stage en entreprise obligatoire, que cela devient important, et même urgent !

Si la plupart des collégiens ne savent pas quoi faire plus tard de leur vie, certains, au contraire, ont déjà une petite idée derrière la tête. Leur stage de troisième leur permettra (s’ils ont de la chance) de se plonger durant 3 à 5 jours ouvrables dans le milieu professionnel qui les intéresse. Sinon, il leur permettra au moins de découvrir le monde du travail.

Pourquoi le stage d’observation est important…

Le stage de troisième doit-être pris au sérieux et être bien préparé en amont. Et l’une de ses tâches, aussi importante que le reste, est donc de bien choisir son orientation !

Cela servira à l’adolescent pour cibler l’entreprise de son stage avec rigueur mais aussi pour accroître le contenu de son rapport écrit et de son oral. En effet à ce moment-là il lui sera demandé de détailler ses voeux de carrière en fonction de son stage et de son orientation, et pas juste un « il faut un bac +2 pour être informaticien ».

Il devra savoir expliquer quels métiers précis (ou branche de métiers) il souhaite faire plus tard pour son orientation. Le ou les niveaux d’études pour y arriver, quel bac, quels diplômes, écoles ou universités post-bac, les options, les langues vivantes indispensables, les stages à faire absolument, etc. Oui c’est beaucoup demandé, mais c’est important !

C’est aussi un moyen de gagner en assurance et en confiance en soi. Connaître déjà ce qu’on veut faire et inversement, ou les branches à éviter est un grand pas dans l’orientation des jeunes, cela peut aussi donner du sens aux matières que les ados apprennent à l’école.

Comment aider les collégiens dans leur orientation ?

C’est un sujet tellement large et important qu’il faudrait le détailler sur plusieurs articles. Normalement c’est au collège que cette tâche revient. Depuis la 6 eme pour certains et le plus souvent à partir de la troisième.

Le collège et le lycée doivent obligatoirement proposer au moins 10 heures de vie de classe par niveau et un accompagnement à l’orientation général et spécifique, qui peuvent être différent selon les établissements.

Chaque réforme collège ou lycée apportant son lot de nouveautés, il ne serait pas étonnant, dans les années à venir, de voir ce processus d’aide aux adolescents se multiplier pour éviter de les envoyer dans des voix de garage, suite à un manque d’information, un peu (beaucoup) comme à mon époque.

Si le collège n’a pas le soutien nécessaire pour aider dans les orientations, il existe de nombreux sites Internet pouvant répondre aux questions et aider dans les recherche de carrière, de lycées et d’études supérieures. Une recherche au CIO, BDIO, CDI ou sur le Net pourra répondre aux questions de l’enfant.

L’accompagnement des parents est indispensable

La troisième est une année chronophage pour l’adolescent mais aussi pour les parents. Malgré leur âge et leur gain en autonomie (parfois de trop), il ne faut pas hésiter à les suivre, les pousser en avant, à les aider pour leur brevet et leur stage.

Attention aider ne veut pas dire tout faire à leur place !

Ce n’est plus au lycée, comme jadis, que l’adolescent prévoit sa carrière. Le seconde générale n’existe plus. C’est au collège dorénavant que l’enfant prévoit son avenir. Entre voie générale, voix professionnelle et voix technologique, le choix n’est pas toujours évident.

Si certains parents refusent que leur sacro-saint enfant passe par un itinéraire moins classique que le leur, il faut savoir écouter les voeux des adolescents mais aussi les conseils des professeurs. D’autres au contraire seront à l’écoute de tout ce petit monde sans avoir peur de telle ou telle filière.

S’il y a 20 ans ou plus, partir en voie professionnelle ou technologique était vue comme rabaissant ou un truc du genre « il n’a pas le choix », de nos jours ce genre de propos est complètement obsolète.

Les parents doivent discuter avec l’enfant dès sa sixième sur ses envies, des passions. Ils doivent le guider avec réflexion et en fonction de son niveau scolaire vers l’activité professionnelle pouvant l’accueillir au mieux de ses compétences.

Le seul et gros soucis est le manque de visibilité pour les parents et de possibilité sur les orientations futures. Le Centre d’Information et d’Orientation (CIO) est là pour aider les familles à s’y retrouver (vous pouvez même prendre rendez-vous), mais aussi les collégiens, qui y auront accès régulièrement dans leur cursus.

L’écoute et l’échange sont essentiels pour permettre à l’enfant de se trouver, démêler ses idées et s’orienter au mieux. La troisième est l’étape la plus importante avec son stage en entreprise. C’est à partir de là que le choix du lycée se fera et ainsi de suite.

Le stage en Entreprise permettra à l’adolescent de se faire une idée plus précise de l’environnement de travail du métier qu’il a en tête, et parfois les choses ne sont pas comme il le pense. La réalité du monde du travail peut être dure à appréhender ou faire voler des barrières injustifiées mises en tête par des paroles ou des personnes qui n’y connaissent rien.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.