Le stage de troisième est obligatoire (nommé aussi « séquences d’observation en entreprise »). Il permet au collégien de se confronter au monde du travail et cerise sur le gâteau, dans certains cas d’avoir une idée plus concrète d’une carrière qu’il envisage déjà.

Suite au stage de 3ème de mon fils, j’ai décidé d’écrire plusieurs articles sur le sujet afin d’aider les autres collégiens à appréhender plus facilement cette étape de leur cursus scolaire.

Le stage de 3ème : CV, lettre de motivation, choix d’orientation

La demande pourra se faire par téléphone, par email (n’oubliez pas les pièces jointes (CV + lettre de motivation) en PDF de préférence), par courrier postale ou en live (en main propre).

Si la personne ciblée n’est pas connue, la demande sera envoyé au service DRH, au responsable, ou toutes autres personnes chargées du recrutement. C’est dont intéressant de se renseigner sur l’entreprise en amont.

Dans tous les cas, comme lors de la recherche d’emploi, un réel effort devra être fait sur le CV, la lettre de motivation. Je conseille de lister d’abord les lieux d’accueil aux plus près des souhaits d’orientation de l’ado (qu’il faudra absolument définir au préalable) puis élargir plus largement dans le même secteur d’activité.

Pour rappel, le stage d’observation de 3ème ne se limite pas qu’au secteur privé. Le secteur public, les associations de toutes sortes, les collectivités territoriales, les administrations peuvent aussi accepter les stagiaires !

En tant que parent, vous pouvez laisser votre ado tout gérer lui-même ou le seconder dans cette recherche, mais sans faire son travail à sa place. Perso, je préconise de le seconder, de l’écouter et de l’aider dans cette étape.

A savoir que l’ado ne sera pas le seul à quémander une place pour trouver son stage de 3ème, donc plus tôt il fait sa demande, plus de chances il a d’avoir une réponse… Mais ce n’est pas si simple que cela.

Stage de troisième : comment trouver une entreprise d’accueil ?

Dès la rentrée de septembre, le collège donnera (normalement) les dates du stage (pouvant varier de l’automne au printemps) ainsi que les consignes nécessaires à sa réalisation.

Idéalement, l’adolescent devra orienter son choix vers une structure répondant à ses vœux d’orientation. S’il n’a pas d’idées, où si le collège n’a pas travaillé sur le sujet (CIO, BDIO, CDI, conseiller d’orientation, …), le collégien pourra chercher des pistes sur sa future carrière depuis des sites en ligne comme : oniseptv.onisep.fr, crijinfo.fr, cidj.com/orientation-metiers, jobirl.com, …

Selon les offres et les demandes, il pourra trouver un stage d’observation sur un poste unique ou au contraire découvrir un large éventail de métiers.

Et une fois son CV et la lettre de motivation rédigées, il suffit de démarcher… Oui mais où ?

L’environnement familial

Sauf si le collège refuse cette solution dites « de facilité » (faire son stage dans l’entreprise de papa ou maman) afin de pousser l’ado à chercher par lui-même, celui-ci pourra exploiter toutes les possibilités de recrutement dans les sociétés de son entourage : parents, famille, amis, voisins, …

N’ayez pas peur de demander en vous éloignant du cercle familial, cela peut porter ses fruits dans certains cas.

Les entreprises de proximités

Vous êtes clients de sociétés ou de boutiques proches de chez vous ? Voire même bons clients au point de taper le bout de gras et connaître un vendeur ou le patron (commerce, artisanat, restauration, …) alors n’y allez pas par quatre chemins, demandez cela ne mange pas de pain.

Cela sera ici et pas ailleurs !

Parfois l’adolescent fixera ses choix sur un métier type. Comme précisé plus haut, listez les lieux idéaux puis ceux en relation indirecte aux chois du collégien. Par exemple un fan de sport pourra tenter sa chance dans les clubs de sport de sa région, les magasins sportifs, les associations, etc. Un ado voulant faire carrière en SVT pourra même se proposer à son collège, à une université, un musée de paléontologie, un laboratoire, etc.

Le collège, les banques de stages, les réseaux pour les jeunes, les associations de vie scolaire, …

Les profs, le collège, les associations de vie scolaire, les réseaux de collégiens (…) peuvent aussi remonter des propositions de stages de 3eme.
A défaut d’offres, ils pourront vous proposer différents contacts ciblés. Au collégien d’en faire la demande et les démarches.

Les réseaux sociaux

Internet permet d’étudier les entreprises. Il sera possible ainsi de récupérer les coordonnées téléphonique, postales et numériques du DRH par exemple.

Autre solution, discuter avec le CM de la boîte, laisser un message en chat privé sur Facebook, Twitter, Linkedin, …

Cela peut payer d’y aller fanco de cette manière, mais toujours avec courtoisie et politesse.

A défaut d’une réponse immédiate (oui, non, comment faire), on pourra vous rediriger vers le service adéquat ou d’envoyer un courrier/email à telle ou telle adresse.

Les offres de stages en ligne

Certains sites comme les suivant propose des stages ou des contacts pour en trouver un. Ils sont spécialisés par secteur ou généralistes.

secu-jeunes.fr/mon-stage-de-3eme
jobirl.com/stages-alternance
monstagedetroisieme.fr
stages.defense.gouv.fr
viensvoirmontaf.fr
objectifapprentistage.fr

Les entreprises « par défaut »

Et oui cela arrive ! Certains camarades de classe de mon fils se sont retrouvés dans une entreprise par défaut (au moins ils en ont trouvé une). Parfois cela se passe mal…

Dernier point, n’attendez pas une réponse à la fois avant d’envoyer une seconde demande. Vous pouvez même relancer la boite pour connaître sa réponse 7 à 10 jours après avoir envoyé votre demande. Un fichier excell ou équivalent avec les sociétés abordés et la date d’envoie ne sera donc pas superflu.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.